Daily archive

mars 27, 2018

Lancement officiel du Joué à Darwin, bijou musical bordelais

dans ART ET CRÉATION/DIVAGATIONS LOCALES

Le Type était présent le 21 mars pour le lancement officiel du Joué, présenté par Pascal Joguet, inventeur et président de la structure. Rencontre dans l’épicerie de Darwin en petit comité, pour ce qui est sans aucun doute une révolution dans le monde de la création musicale, avec la naissance d’un tout nouveau genre de contrôleur Midi, aux allures de jouet.
)

Il aura fallu près de deux ans et demi (seulement) à Pascal Joguet, Arnaud Rousset et Guillaume Martin pour concevoir un contrôleur Midi hors du commun, un objet intuitif, innovant, et provocateur. À la fois inventeurs, designers et développeurs, et avec pour chacun un parcours personnel important au sein de l’industrie technologique et électronique, ces trois passionnés de musique basés à Darwin inscrivent désormais Bordeaux comme maison mère du Joué, du made in Sud-Ouest/France pour un produit qui se veut aussi responsable.

Joué est un contrôleur Midi comme il en existe des centaines de modèles, à ceci près qu’il vient casser les modes d’utilisation habituels, en proposant tout d’abord un design flirtant avec le jouet d’enfant, utilisant des matériaux nobles, et, révolution oblige, nous proposant de switcher entre plusieurs modules aux formes et couleurs différentes. Ces modules en silicone (et non pas en caoutchouc), font du Joué un instrument écolo (corps en bois notamment), et, tenez-vous bien, recyclable à 95 %… « Nous sommes ici sur un produit local, nous connaissons quasiment chaque personnes ayant collaboré au projet, avec un circuit de production court, dans une démarche écologique. Le Joué est un produit durable, sans batterie, il s’alimente avec une connexion USB classique. Nous voulions aussi un produit qui se veut responsable dans sa conception. » nous explique Pascal.

Le Joué se veut donc atypique jusqu’au bout, avec une utilisation qui pourrait être d’une agilité déconcertante, doté de ces fameux modules interchangeables que l’on vient placer sur la surface alors vierge. Ici, la réponse sonore est immédiate ainsi que la sensibilité tactile. Fonctionnant sur le système du RFID(Radio-frequency identification), chaque module bénéficie d’une puce interne qui enregistre les données et les paramètres programmés par l’utilisateur, permettant une véritable intuitivité dans la prise en main et l’utilisation.

De plus, Joué est adaptable aussi bien sur Ableton, Fruity Loops que sur d’autres logiciels de composition musicale. Le touché soyeux, le design et les couleurs pop viennent ajouter une esthétique soignée et osée pour un instrument d’une telle capacité. Que l’on soit guitariste, claviériste, beatmaker ou simple débutant, le Joué invite les passionnés de musique à se détacher des instruments et contrôleurs classiques aux allures de « machines », nous renvoyant à un usage plus spontané, tout en offrant des possibilités illimités.

Avec un prix correct pour sa catégorie, le Joué se place tout de même en concurrent sérieux, comptant un bon pourcentage de commandes en Amérique et en Europe et des modules supplémentaires sont déjà à l’étude. Joué est disponible chez le revendeur officiel « Espace Claviers », 41 Cours Victor Hugo, 33000 Bordeaux, ou ici sur la boutique du site officiel, avec un starter pack incluant le Joué et 5 modules, eux aussi disponibles séparément.

Il ne vous reste plus qu’à foncer, et le tour est Joué.

 

 

 

La MUE, tremplin des musique urbaines de Banzaï Lab

dans DIVAGATIONS LOCALES/MUSIQUE

Le tremplin des Musiques Urbaines et Émergentes est une initiative du label bordelais Banzaï Lab. Il vise à offrir une chance à de jeunes producteurs et artistes issus de la région Nouvelle Aquitaine de se faire connaître et d’être accompagnés dans leurs diverses démarches. Une pré-sélection de 15 artistes sera suivie du choix d’un jury le 10 avril et du vote du public le 2 mai.
}

Un tremplin laboratoire au service des musiques urbaines

Souffrant encore d’un manque de reconnaissance des institutions, les « musiques urbaines » s’apparentent pourtant à un terreau particulièrement fertile auprès de jeunes artistes aux influences de plus en plus ouvertes. Cette appellation relève d’un spectre très vaste, puisqu’on y retrouve des courants aussi variés que le hip hop, la bass music, le beatmaking, le trip hop, nu funk, nu soul, dub, etc…

C’est ainsi que l’équipe de Banzaï Lab, soucieuse de révéler les artistes de cette nébuleuse musicale, a décidé de mettre en place un tremplin pour voir émerger cette nouvelle génération de musiciens. Une véritable opportunité puisqu’à la clé, le gagnant pourra prétendre à une signature sur le label Banzaï Lab, un enregistrement d’un EP avec la sortie d’un clip et une programmation pour la soirée des 10 ans du Rocher de Palmer en plus d’un accompagnement pendant deux ans ! Le deuxième du classement ne sera pas trop mal loti avec une programmation prévue pour une soirée du label, 3 jours de résidence et la captation vidéo d’un live.

La MUE, initiative locale

S’adressant uniquement à des artistes, groupes ou beatmakers issus de la région Nouvelle Aquitaine, ce nouveau tremplin est une initiative portée par Banzaï Lab en partenariat avec plusieurs autres acteurs locaux. On compte ainsi parmi eux l’association L’Ampli basée à Pau, ainsi que Le Rocher de Palmer de Cenon, la Rock School Barbey (Bordeaux), la fédération Hiero de Limoge, la salle de concert Le Sans Réserve de Périgueux, ou encore Rock & Chansons (Talence), le Krakatoa et Beaub’FM.

Avec pour ambition de se pérenniser, l’évènement s’appuie sur l’expertise de Banzaï Lab, acteur incontournable de la scène musicale indépendante locale et des esthétiques de musiques urbaines. Très active sur le territoire, la structure défriche au quotidien un bon nombre de projets musicaux singuliers, et trouve avec ce tremplin un nouveau moyen de renouveler ses sources. La première phase de sélection a permis au label de voir émerger dans ses radars des artistes tels qu’Obsimo, DNA, Met.h.ode, Sweet High Time Crew, Yuman, Fast ou Lehmanns Brothers… Une deuxième phase verra le jury trancher pour choisir trois lauréats le 10 avril, avant que le public n’élise à son tour celui ou celle qui l’aura le plus convaincu.
)

Retourner là haut