Tag archive

Chocolat Billy

Bordeaux, destination rock en 3*3 albums

dans DIVAGATIONS LOCALES/MUSIQUE/Sélecta
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Bordeaux est belle et bien une ville rock  ». Ces mots du directeur de la Rock School Barbey, Eric Roux, pose dès la préface de « Bordeaux Destination Rock, 33 albums indispensables » la couleur et les ambitions de l’ouvrage. Paru en cette fin d’année 2018, le livre est une véritable mine d’or pour quiconque chéri un tant soit peu le passé musical de la capitale girondine. Diego Gil, son auteur, y propose non seulement une rétrospective de ce que la scène rock et punk a produit de mieux dès les années 1970 mais explore également les années 2000 et 2010. Lire plus

Eclectype #45 – La playlist bordelaise – octobre 2018

dans MUSIQUE/Sélecta

Rendez-vous mensuel pour découvrir de nouveaux artistes issus de la scène bordelaise tout en redécouvrant des pépites locales bien de chez nous, enfouies parfois dans les bas-fonds des internets. Sans trier, on sélectionne de manière éclectique dans cette playlist des univers parfois très différents, du rock psyché à la house en passant par le hip hop ou la musique de chambre, toujours dans une démarche de promotion de la création émergente à Bordeaux.

}

Chocolat Billy – Délicat déni

Découvert par erreur sur la programmation d’une salle indé lyonnaise, Chocolat Billy maîtrise la confection de « tubes interstellaires » qui lorgnent vers tout un tas d’esthétiques, pour un rendu global follement plaisant.

}

Pastel – Walk Away


Tourné l’été dernier, le clip fait « maison entièrement » de « Walk Away » de Pastel rend un bel hommage à Bordeaux. En nous transportant des Bassins à Flot jusqu’à la plage de La Salie, les trois bordelais démontrent leur attachement à leur belle région et leur capacité à ficeler des mélodies pop et rock bien foutues. On découvre la suite de leurs efforts dans leur dernier EP dispo sur leur Bandcamp.

}

Yudimah – The Team (Live session)

Difficile, à l’écoute aveugle de « The Team », de situer Yudimah sur la carte du rap jeu bordelais. On aurait plutôt eu tendance à pointer une ville d’Outre Atlantique telle qu’Atlanta ou Compton. Bel et bien de chez nous et autant à l’aise dans la langue de Molière que dans celle de Shakespeare, l’artiste vient de sortir un album, Opus, qu’on invite tout un chacun à découvrir rapidement !

}

SØR1 – Melted

SØR1 ne fait pas dans la demi-mesure et le démontre bien avec son EP Acid Tints, qui porte bien son nom. En trois tracks, l’artiste pousse les murs à coup de techno bien vénère et d’acid bien corrosive, dépassant allégrement les 140 bpm.

)

Epais + Top Langouste – Antilope


Malaise pesant et à la fois réjouissant à l’écoute d’Epais qui réussit à tisser une toile bien envoûtante où l’on marche « les pieds brûlés ».

Oney – On ira


18 ans, bordelais : Oney vient de sortir son premier album SAS il y a deux mois. Inspiré autant par le rock, le jazz ou la techno, c’est surtout à l’écoute d’IAM, NTM, Nekfeu ou Alpha Wann qu’il affute son style, tout en lorgnant vers les US avec Joey Badass ou Travis Scott dans le casque.

)

Belly Button – Shapes And Shades


Formé dans les années 90 à Bordeaux, le duo Belly Button s’est parfaitement inséré dans les années 2010 puisqu’il a notamment financé son dernier album Bleat sur la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank. Au-delà, c’est bien son rock aux accents punk qui regarde vers l’avant, à l’image du titre « Shapes And Shades », issus de l’album pré-cité.

)

Supachill – Sofa

Si ce crew n’est pas à proprement parler un groupe issu de Bordeaux, c’est sur un label bien de chez nous que les 8 gars de Supachill ont récemment signé : Banzaï Lab. En concert au Krakatoa le 7 novembre, le groupe mélange soul et hip hop avec brio ; à découvrir en live !
}

Leon Revol – Y

Après avoir enchaîné les dates cet été, notamment sur Bordeaux, Leon Revol revient avec cette signature sur Noire & Blanche, sous label house de Délicieuse Musique, où il partage le skeud avec notamment le lyonnais Folamour, excusez du peu !
}

Alba Lua – Ne Répond Pas


(Re)découvert en première partie d‘Altin Gün à l’Iboat le 23 octobre dernier, le groupe Alba Lua balance des tubes pop ultra planants et envoûtants, toujours agréables à écouter en vue de se plonger dans des songes psychés.
}

D’autres Eclectypes avec d’autres artistes locaux à découvrir :

Retourner là haut