Tag archive

Naë

NSENSE, nouveau festival multi-culturel

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

À l’heure où Bordeaux est en pleine émancipation culturelle, un nouveau projet vient de faire son apparition : NSENSE. Pour la première édition de ce festival multi-culturel, NSENSE s’installe aux Vivres de l’Art, projet et lieu d’échanges et de partage artistique. Avec une programmation éclectique, NSENSE a pour but de mettre en avant des artistes émergents, tous domaines confondus : la peinture, la musique, la danse, la photo, l’humour…

NSENSE : un festival aux multiples facettes

NSENSE, c’est avant tout, une volonté d’appuyer et de suivre des artistes émergents pour les élever au meilleur de leurs capacités. Cette journée sera rythmée par des concerts, expositions, battle de danse anystyle, dj sets, conférence ou encore one man show.

Concerts

Les concerts seront assurés par les chanteurs LuXe, MLX et la brillante Naë (« No Fears », extrait de son premier EP est disponible dans notre playlist du mois – Eclectype #51).

  • Naë – Jeune musicienne nu-soul / R&B, son premier EP, “No Fears” est sorti en décembre 2018. Elle travaille actuellement sur un deuxième EP, écrit entièrement en français, prévu pour 2019.
  • LuXe – À 14 ans, sous le surnom de Nasty Yass, il s’est pris de passion pour le break. Il ne remet les pieds à Paris qu’en 2015 et sort une mixtape en 2016, la luXemixtape, téléchargée plus de 15 000 fois en 24h, et qui connait un succès croissant (150 000 téléchargements à ce jour).
  • MLX – Il rejoint MJK en 2015 et ses premières sorties se font en 2016. Caméléon hyperproductif, il sort trois projets en quelques mois et est adoubé lauréat du dispositif STRI-IT pour la rentrée 2018.

Expositions

Côté expositions, NSENSE se verra accueillir Kebab Noir, Flavor Kevs, Flavia Sistiaga et Simon Morda-Cotel.

  • Kebab Noir – Artiste à multiples facettes : plasticien, street artiste, peintre sur textile, photographe. Fada d’argentique, Kebab travaille les formes, déforme les corps et les images manuellement. 
  • Flavor Kevs – Issu de la culture graffiti qu’il pratique depuis plus de 20 ans, Flavor Kevs ne cesse de décliner et multiplier son personnage à travers ses voyages et son terrain de jeu : la rue. 
  • Flavia Sistiaga – Après des études d’art, elle se lance officiellement dans la photographie à Paris. Elle se spécialise dans le portrait et la mode, en travaillant principalement à l’argentique. 
  • Simon Morda-Cotel – Ambivalente et sensible, structurée, architecturale et contemporaine, l’oeuvre de Simon Morda-Cotel s’articule autour de questions de perception et d’espace. Egalement connu sous le nom de WOSE, c’est le graffiti qui l’amène naturellement vers la peinture.

Danses

Mais NSENSE ne s’arrête pas là puisque ce festival multi-culturel nous proposera des battles de danse avec Arnaud Deprez, SKORPION ainsi que Doudou, Marwan Lo, Clemence Juglet & more.

  • Arnaud Deprez – Danseur et chorégraphe, sans cesse en recherche d’un nouveau mouvement, d’un nouvel effet à la fois physique, musical et visuel, Arnaud Deprez, trouve son inspiration dans la musique électronique, hip-hop et les arts contemporains. 
  • SKORPION – Sa créativité et sa gestuelle animale lui ont valu de remporter de nombreux titres internationaux (double vainqueur « Juste Debout”, Hip Hop International) et de collaborer avec les plus grands Artistes (Kylie Minogue, Taylor Swift, Madonna).

DJ sets

Pour animer cette journée, NSENSE a également prévu des Djsets avec Ola Radio, webradio culturelle née au début de l’année 2019 à Bordeaux, spécialisée dans les musiques électroniques. Mais aussi Future Sound, collectif événementiel spécialisé des musiques électroniques futuristes en tout genre : futurehouse, futurebeats, futurebass, futuretrap… 

Humour

Enfin, pour encore plus de divertissement, le public pourra assister à un one man show du bordelais Nordine Gonso ; fragile mais pas victime, c’est le genre de mec qu’on a envie de prendre dans ses bras pour lui apprendre la vie… C’est ainsi qu’il se résume.

)

Eclectype #51 — La playlist bordelaise — avril 2019

dans MUSIQUE/SÉLECTA

Rendez-vous mensuel pour découvrir de nouveaux artistes issus de la scène bordelaise tout en redécouvrant des pépites locales bien de chez nous, enfouies parfois dans les bas-fonds des internets. Sans trier, on sélectionne de manière éclectique dans cette playlist des univers parfois très différents, du rock psyché à la house en passant par le hip hop ou la musique de chambre, toujours dans une démarche de promotion de la création, émergente ou non, à Bordeaux.
)

Dätcha Mandala – Mojoy

Morceau de leur 45 tours Anâhata, « Mojoy » est un titre du trio Dätcha Mandala. En première partie des Insus au Stade de France, ce groupe originaire de Bordeaux est en pleine ascension. On pourra les retrouver le 28 juin au Rocher de Palmer avec l’univers symphonique de l’orchestre du JOSEM. Un film d’animation a été réalisé par Bakuss Circus sur le titre blues rock « Mojoy ».
}

Naë – No Fears

Découverte au côté de Sopico, Naë a été sollicitée pour les premières parties de Patrice, Soprano, LEJ et Ben l’Oncle Soul. Artiste bordelaise, on peut l’entendre régulièrement sur Bordeaux et ses environs où elle joue le 2 mai prochain au Rocher de Palmer en compagnie de Foé et THEA. Foncez écouter « No Fears », extrait de son premier EP.

 

IGee – Tout est die

Deuxième extrait de son EP Nahash, IGee dépend du groupe Deep & IGee, deux rappeurs bordelais évoluant dans le milieu depuis 6 ans. Ils se produiront notamment au Void le 3 mai, pour la GOLD TRAP consacrée à la mise en avant d’artistes prometteurs, tout comme le morceau « Tout est die ».
}

Julien Granel – Tant que le soleil brille

Avant son titre « La mer à boire », le landais Julien Granel nous dévoilait, en 2017, son premier clip sur le morceau « Tant que le soleil brille ». Avec ses mélodies pops et sa plume poétique, Julien Granel a déjà fait les premières parties de nombreux artistes : Loïc Nottet, Talisco ou encore Angèle avec qui, il montera sur scène le 14 novembre prochain à l’Arena.
)

Pénélope – Silent Traveling

De la « folk de station balnéaire abandonnée ». C’est ainsi que Pénélope qualifient eux-mêmes leur musique. Nouveau projet d’anciens membres de Girafe, le groupe prépare un single et une captation en mai ainsi qu’un EP fin juin. Affaire à suivre donc !
)

WL Crew – Playground (OCTANT Studio)

Les potes de WL Crew ont récemment sorti une capsule vidéo live impeccable chez OCTANT Studio. Toujours au top, les MC du crew enchaînent les uns après les autres leurs punchlines bien aiguisés qui tombent toujours juste. A noter que OCTANT Studio préparent de leurs côtés plusieurs vidéos à paraître bientôt.
}

Mamapsyche – Le Grand Manitou

Aperçu en concert en première partie de la canadienne Tess Parks à L’Astrodøme, Mamapsyche balance un rock psyché qui sent bon le je-m’en-foutisme tout en balançant des gros riffs bien efficaces. « L’enfant caché de la scène underground française [qui] émerge des bas-fonds bordelais » à coup de rock hybride-débridé, tout simplement.
}

Ziqui – J’allume la lumières

Originaire de Paris, Ziqui évolue à Bordeaux dans une école locale bien connue du supérieur. Rappelant parfois les phases du rappeur québécois Loud, le MC prépare un album pour mai 2019 ; Porté Disparu.
}

Jus Jam – Attraction Rules

Titre ultra smooth et délicieux concocté par Jus Jam, proche de l’écurie Electrocorp. Un groove lancinant accompagné d’une bassline ultra efficace et de nappes planantes à souhait ; le pied.

OrOr – Martien Sans Frontières


Après son premier EP Side en 2016, ce trio amical bordelais a sorti son second EP Sensations en 2017. Un style musical qui lui est propre, influencé par l’univers des Pink Floyd et celui des Beatles pour le guitariste. OrOr qui a fait la première partie de Julian Perretta, l’été 2016, a déjà séduit de nombreux adeptes de ses sons pop/rock/électro.

}

Et découvrez d’autres Eclectypes avec d’autres artistes locaux à découvrir :

Eclectype #47 – La playlist bordelaise – décembre 2018

dans MUSIQUE/SÉLECTA

Rendez-vous mensuel pour découvrir de nouveaux artistes issus de la scène bordelaise tout en redécouvrant des pépites locales bien de chez nous, enfouies parfois dans les bas-fonds des internets. Sans trier, on sélectionne de manière éclectique dans cette playlist des univers parfois très différents, du rock psyché à la house en passant par le hip hop ou la musique de chambre, toujours dans une démarche de promotion de la création, émergente ou non, à Bordeaux.
Lire plus

Retourner là haut