PREMIÈRE : Pierre Gisèle — Distorsion Harmonique

dans AVANT-PREMIÈRES/MUSIQUE

Échappée de la formation bordelaise Teeth, Pierre Gisèle propose en ce premier mois de l’année un EP introductif à son univers artistique : Distorsion. Une sortie prévue sur deux labels, Flippin’ Freaks et Safe in the Rain.

Le prochain EP de Pierre Gisèle, prévu pour le 28 janvier prochain, promet d’être l’onde de chaleur réconfortante de ce début d’année. Dans quelques jours, l’artiste dévoilera un projet apaisant et doux, composé de guitares smooth et de paroles intimistes. « Il y a des disques, comme ça, qui n’ont pas vraiment vocation à s’adresser à « grand monde », à un public cible », mais plutôt à des individus, au hasard ou à destin, peu importe. En quelque sorte, ce sont des journaux intimes qui ne peuvent trouver écho qu’envers ceux qui osent regarder en eux-mêmes » comme l’explique l’équipe de Flippin’ Freaks, label local à l’origine de cette belle surprise d’hiver.

Neuf titres compose l’EP, mixé et masterisé par Hugo Carmouze (du groupe Opinion). Dessus, la chanteuse exprime ses états d’âmes, à renfort de délicatesses pop lo-fi réconfortantes. À l’aide de seulement quelques instruments, Pierre Gisèle, nous y ouvre son cœur. Un cœur sensible dont une forme de pureté enfantine se fait ressentir. Avec sa voix parfois fragile et des paroles simples mais pas simplistes, l’artiste explore les réalités du quotidien, sans filtre et en toute humilité. Le projet respire l’insouciance : on se retrouve plongés au cœur de la chambre de l’artiste où on l’imagine composer, au gré de ses émotions.

Avant la sortie officielle de l’EP prévue pour le 28 janvier prochain, on propose ici l’écoute du titre « Distorsion harmonique », un morceau reflétant à la perfection la couleur globale du projet. Sur une instrumentale a la guitare, Pierre Gisèle aborde les thèmes de l’amour, du soleil, du confinement… Un scénario de romance entre deux personnes isolées dans leur bulle, sous un soleil d’été. Avec toujours cette simplicité et cette limpidité qui lui est propre, elle chante cette distorsion harmonique. Une distorsion probablement causée par l’amour et par le chamboulement d’un quotidien passé à deux. L’amour est un thème plus que récurrent tout au long de l’EP. Il est ce qui régit les pensées, et la composition de Pierre Gisèle. Elle le retranscrit tel qu’il lui parvient, brut, simple et fort.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de AVANT-PREMIÈRES

0 0,00
Retourner là haut