Regarder le ciel avec 10 morceaux, par SEYES

dans MUSIQUE/SÉLECTA

Après une première sortie juste avant la pandémie, le duo bordelais SEYES, composé de Marine Thibault et Charlotte Savary, est revenu sur le devant de la scène le 19 novembre dernier avec un nouvel EP, Closure. Un EP aérien qui traite malgré tout de sujets sérieux. Les deux femmes y abordent en effet des thématiques sociales profondes, parfois violentes (destruction de l’environnement, armes à feu, dépendance aux réseaux sociaux…). À l’occasion de cette récente sortie, les deux artistes proposent une playlist composée de morceaux à écouter en regardant le ciel.

Crédit photo : Nakissa Ashtiani

Agnès Obel — Familiar 

Charlotte : Ce morceau s’élève vers le ciel lors des passages les plus célestes cordes/voix et, par moments, sur les passages ou sa voix pitchée vers le bas descend dans la terre, elle nous attire en pesanteur, entre deux mondes.

)

Other Lives — As I Lay My Head Downs

Charlotte : A l’écoute de ce morceau, je m’imagine à l’avant d’une caravelle, à la rencontre d’un monde nouveau, entre mer et ciel, quelle épopée sonore emmenée par des chœurs et arrangements divins.

)

Self-Help Tape — Moses Sumney 

Charlotte : Ce morceau cotonneux et contemplatif est idéal pour s’allonger et regarder le ciel, et se laisser submerger par sa sensorialité, douce et éthérée.

)

Goldfrapp — Clowns 

Charlotte : Il y a quelque chose dans cette chanson, qui me l’a rendue addictive, cette voix enregistrée à l’arrache, que l’on comprend à peine, ces cordes tapissées qui s’élèvent vers le ciel, cette douceur absolue.

)

Kadhja Bonet — Nobody other 

Charlotte : Quelle douceur de sa voix uniquement titillée par une flûte lointaine, une guitare simple qui pourrait se jouer dehors au soleil, une basse tranquille et ronflante qui vient arrondir cette petite bluette toute simple mais si charmante.

)

James Blake — Retrograde 

Marine : C’est un morceau qui m’évoque des sentiments puissants, profonds, intenses, trop forts pour être descriptibles. Il évolue telle une passion qui nous dépasserait, grâce à laquelle on peut atteindre le ciel puis retomber brutalement.

)

Weval — Someday 

Marine : C’est un morceau que je trouve sublime dans son énergie électrique et atypique. Il nous porte loin, dans quelque chose de sombre et de céleste à la fois. Comme une révolte sourde, un volcan prêt à jaillir. Une ascension vers quelque chose de plus grand…

)

Ry X/ Frank Wiedemann — Howling 

Marine : C’est le morceau céleste par excellence ! Minimaliste, aérien, la voix divine du chanteur nous berce comme flottant sur un nuage.

)

Thom Yorke — Twist 

Marine : J’imagine sur celui-ci un univers de science fiction tel « Brazil » de Terry Gilliam, où le héros serait bloqué au milieu des tours vertigineuses d’une ville étouffante. Il essaie dans ses rêves de s’envoler vers le ciel, vers une sensation de liberté. Celle-ci arrive avec les synthés de la fin, comme une libération… 

)

Bibio — Petals 

Marine : Ce morceau un brin nostalgique rayonne de lumières. Planant à souhait, il est idéal pour rêver, pleurer un amour impossible, ressentir l’espoir d’autres possibles, avec le sentiment de se perdre dans l’infinité d’un ciel étoilé. 

  • Pour écouter le dernier album de SEYES, Closure, c’est ici.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

0 0,00
Retourner là haut