7ème édition de Musical Écran : voir, écouter et vibrer

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

L’association Bordeaux Rock et l’Utopia reviennent en force du 5 au 12 septembre avec la septième édition consécutive de son festival international de documentaires musicaux. Pour l’occasion, six lieux culturels bordelais seront investis, entre projections, expositions, dj’s sets et soirées musicales.

Crédit photo : Quentin Convert

Après une période douloureuse pour le secteur culturel, celui-ci n’a semble-t-il pas dit son dernier mot, et Musical Écran compte bien le rappeler dès la rentrée. Dans cette période trouble, il est primordial de conserver notre connexion avec le monde de la musique, de renouer avec les rencontres et de continuer à nous enivrer sans trêve. C’est précisément le programme proposé par l’équipe de Bordeaux Rock et de l’Utopia à travers la nouvelle édition de Musical Écran, un festival de films documentaires sur la musique devenu une véritable référence en la matière grâce à sa programmation soignée et diversifiée.

Une ouverture en hommage à la club culture

Le festival débutera le dimanche 5 septembre 20h30 à l’Utopia, avec la projection de Laurent Garnier : Off The Record réalisé par Gabin Rivoire. Un portrait qui rend hommage à l’emblématique dj et producteur français que l’on surnomme le « papa » de la techno, fervent défenseur des cultures électroniques – encore trop souvent discriminées et réprimées – autant en France qu’à travers le globe, à travers des témoignages du public mais aussi de célèbres artistes du genre. Fait exceptionnel : Laurent Garnier himself sera présent lors de la projection et répondra à quelques questions du public son issue.

L’affiche du documentaire Off The Record

Des projections variées et aventureuses

Au total, ce sont pas moins de six lieus culturels qui seront investis dans le cadre du festival : le cinéma Utopia, la Bibliothèque de Bordeaux, le Musée d’Aquitaine, la Salle du Grand Parc, l’institut Cervantes et, pour finir, le QG du festival, établi au Cour Mably. Toute la semaine Musical Écran proposera des séances de documentaires « en » et « hors compétition », avec un Prix du Jury et du Public, mais aussi une multitude de séances gratuites les après-midis.

La diversité sera au rendez-vous avec un choix très variés de documentaires présentant des travaux d’artistes plus conceptuels. Du clubbing avec Born Baléaric : Jon Sa Trinxa And The Spirit Of Ibiza de Lily Rinae (Japon / Espagne), un retour dans l’Amérique des années 1950 avec Talking Like Her, portrait de la chanteuse Connie Converse par Natacha Giler et Adam Briscoe, un voyage entre Afrique et Caraïbes et l’histoire épique de la Rumba congolaise avec The Rumba Kings par Alan Brain (USA / Pérou), ou encore Sisters With Transistors qui documente l’histoire de compositrices avant-gardiste post-seconde Guerre Mondiale, expérimentant l’électronique comme moyen d’émancipation, le tout réalisé par Lisa Rovner (France / UK / USA).

La liste est encore longue avec plus d’une vingtaine de projections, explorant le maloya de la Réunion, la Soul, l’électronique islandaise, le parcours de Rachid Taha en France, la drum & bass, ou encore le rap marseillais, d’IAM à JUL.

Big QJ à la Cour Mably

Cette année la cour Mably sera investie tout au long du festival, et proposera des projections les après-midis, une buvette, un espace restauration, ainsi que six belles soirées musicales, de 19h00 à minuit, entre cru de dj’s locaux et artistes venus d’ailleurs.

On y retrouvera entre autre : l’Astrodome Psyché Party pour un set garage / psyché rock le lundi 6, Arabic Vibes PartyAna al Fabet des soirées marseillaises Bazâr Bazâr ravira nos oreilles de sonorités orientales le mardi 7, la Lisbon Beat Party qui mettra la capitale portugaise à l’honneur avec la présence de la réalisatrice et djette lisboète Rita Maia (Wordwide FM / Londres) pour un set afro-portugais, afro house ou encore kuduro, le jeudi 9 ou encore la Bordelle Pride Party, avec les dj sets d’Anne Pauly et du collectif local Bordelle, ainsi qu’un show drag queen et king pour clore ces nuits intenses.

Pour finir, deux expositions seront proposées au sein du QG et 3 minis webséries hip-hop en partenariat avec la chaîne ARTE seront diffusées tout au long de la semaine sur des stations de visionnage.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de ANNONCES

0 0,00
Retourner là haut