Deuxième édition du festival SUPERCAMP : la parenthèse enchantée de SUPER Daronne

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

Après une première édition du festival SUPERCAMP l’an dernier, l’équipe de SUPER Daronne remet le couvert du 27 au 29 août dans le Béarn, en Nouvelle-Aquitaine. Même lieu, jauge augmentée, programmation 100% française, nouvelles scènes : on fait le point sur ce rendez-vous de fin d’été.

Lancé l’an dernier dans un contexte forcément complexe compte tenu de la situation sanitaire, le SUPERCAMP avait déjà été à la hauteur en proposant un week-end de festivités aux accents locaux par sa programmation. A « taille humaine » selon l’expression consacrée, l’événement instaurait un rendez-vous idéal en vue de clôturer la saison estivale. Malgré une année 2021 toujours compliquée pour les promoteur.ices et organisateur.ices, l’équipe derrière le projet, le collectif SUPER Daronne, a décidé de se lancer dans la mise en place de la deuxième édition du festival.

SUPERCAMP, première édition

Parenthèse enchantée avant la rentrée

Pensé « comme un camp artistique et immersif » selon les mots même de SUPER Daronne, le SUPERCAMP entend proposer une expérience totale à ses festivaliers et festivalières, avec d’abord un lieu singulier d’environ 25 000 mètres carré. Un terrain de jeu en pleine nature où se mêleront différentes activités, telles que des « activités sportives, expositions éphémères, friperies, prévention et sensibilisation » comme l’expliquent les organisateur.ices.

Côté localisation, le site est basé dans le Béarn (64, Pyrénées-Atlantiques), à 30 minutes en voiture de Pau et 2 heures de Bordeaux. Une « invitation à la déconnexion » bienvenue avant la rentrée. Pour compléter l’expérience, l’équipe du festival agrémente celui-ci d’une nouvelle scène où se produiront certain.es des artistes programmé.es.

Scène française à l’honneur

Côté programmation, l’accent est cette année mis sur la scène française dans sa globalité. Après une première édition très focalisée sur la scène bordelaise, on retrouvera fin août tout un panorama d’artistes représentant différentes esthétiques, « tantôt électroniques, tantôt sur un visage plus selector et éclectique » pour reprendre les mots des organisateur.ices. Au total c’est une quarantaine d’artistes que l’on pourra retrouver sur les 3 scènes avec pêle-mêle le collectif bordelais Amplitudes, les lyonnais Christian Coiffure & Jean Mi, le projet franco-brésilien Furie, un back-to-back endiablé entre le lyonnais Hyas et le bordelais de l’écurie SUPER Daronne Neida, un live de Memory Scale ou encore Mary B., Hawa Sarita, P errine, Romain FX, No Ny, Juniore Super, le nouveau live Warn Twice

En plus de cette programmation, une nouvelle scène programmée par des webradios sera donc proposée le samedi, dans un esprit plus intimiste et confidentiel. Fraîchement installée à Marseille mais anciennement bordelaise, Ola Radio fait partie des radios conviées à cette occasion et invite la résidente de Radio Flouka Vanda Forte, le collectif roumain Vitamine, le co-fondateur des Viatiques Loule, le producteur KayTV et le nouveau duo 95 tears composée d’Ola Terreur et de Mary B. La deuxième radio invitée, DIA, a pour sa par composé un plateau composé d’artistes de son territoire ou résident sur ses ondes, tels que Louis Triol et Thomas Garide, les collectifs Musique d’Apéritif et Submersion, Helione du crew Positive Education, DJ Melagome & Kalmos ainsi que Theorama.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*