FOCUS, festival dédié aux artistes du Théâtre National de Bordeaux

dans ART ET CRÉATION

FOCUS est un festival organisé au Théâtre National de Bordeaux, qui vise à valoriser son activité artistique souterraine. Initialement ouvert au public, il sera finalement exclusivement accessible aux professionnels, en raison des dernières annonces gouvernementales communiquées fin mars. L’événement se déroulera du 6 au 7 mai 2021.

Crédit photo : Pierre Planchenault

Préserver et soutenir la scène artistique

C’est Catherine Marnas qui est à l’origine de cette initiative. Metteuse en scène d’origine lyonnaise, celle-ci est soucieuse de mettre en avant le travail des artistes du Théâtre National de Bordeaux, et ce, en dépit de la situation actuelle.

L’objectif ici est d’offrir aux artistes la possibilité de continuer de répéter, dans la perspective des retrouvailles avec le public, le plus rapidement possible. C’est également une façon de découvrir les univers et réflexions personnelles de certains artistes. Initialement organisé sur trois jours et ouvert au public, il est finalement réduit à deux jours et réservé aux professionnels du métier (programmateurs, médias, directeurs d’autres lieux, etc.). Ce festival, créé et élaboré par les artistes du TnBA, proposera ainsi aux professionnels du milieu de s’immiscer au cœur de la création, dans le centre dramatique national de Bordeaux. C’est pourquoi, à l’occasion de cet événement, Catherine Marnas a rassemblé autour d’elle des artistes aux démarches singulières et aux interrogations communes.

Parcours en deux étapes

Étapes de travail, maquettes, performances, lectures, table ronde…. De nombreux ateliers seront exposés lors de cette première édition à huis-clos de FOCUS, permettant notamment d’assister à la globalité et la pluralité des travaux de l’équipe du TnBA. Au total, ce seront ainsi 9 propositions artistiques qui seront présentées lors de cet événement.
Au cours de ces deux journées, sera proposé un programme intensif ou se succéderont les multiples présentations de projets ; Mine de rien de Jérémy Barbier d’Hiver, Qui a cru Kenneth Arnold ? du collectif OS’O, Un poignard dans la poche des Rejetons de la Reine… Un enchaînement de performances qui se divisera en deux journées avec pour chacune deux parcours différents. Ces itinéraires, et l’ensemble du projet en lui-même, visent avant tout à refléter le travail intensif et sans relâche des artistes, malgré une rude période où il s’avère encore compliqué de pratiquer, notamment dans le domaine artistique et culturel.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de ART ET CRÉATION

0 0,00
Retourner là haut