Talk & collect #01 : la selecta de Martial et Babouche (Total Heaven)

dans MUSIQUE/SÉLECTA

Proche de la place de la Victoire, Total Heaven, à savoir Babouche et Martial, mettent les bouchées doubles pour vous dispenser leurs conseils/coup de cœurs musicaux, et ce, malgré les restriction sanitaires. Pas de site de vente en ligne (no click), mais un mail, un téléphone, un Facebook, et un Instagram (just talk). Tout est ok pour les contacter et échanger au sujet de vos envies, de vos commandes ultra précises ou carrément floues. Quelles soient en vinyles ou CD’s, dans tous les styles, sans snobisme, mais avec joie et passion. “Talk & Collect” à Total Heaven, 6 rue de Candale à Bordeaux, les lundi après-midi et du mardi au vendredi de 11h à 19h30. À cette adresse : total.heaven@orange.fr / 05 56 31 31 03 , sur Facebook ou Instagram.

En attendant, voici une petite sélection exhaustive des nouveautés ou rééditions qui nous ont bien fait kiffer lors de leur découverte (ou redécouvertes). 10 albums sans ordre de préférence, classés par ordre alphabétique. Enjoy ! À bientôt et prenez soin de vous.

boy pablo “Wachito Rico” – 777 Music

Wow, Nicolás Pablo Rivera Muñoz – aka boy pablo (sans majuscules – une petite coquetterie stylistique), est un super jeune gars originaire du Chili, qui propose en toute simplicité, depuis Bergen en Norvège où il réside, une pop aussi ensoleillée, funky et inspirée qu’une collaboration entre Mac Demarco et Phoenix. Hyper hyper chouette !!


)

Apollo Brown “The Reset” – Mello Music Group

Yeah, pour ses 10 ans, le très actif et très doué producteur Apollo Brown ressort en beau vinyle noir et rouge, son 1er album, épuisé depuis des lustres ! En 2010 “The Reset” sonnait déjà carrément old school. Il compte sur les participations de Oddissee, Black Milk, MED, Big Pooh, Declaime, Prince Po, Grap Luva et dizaines d’autres talents, comme autant de garants de l’excellence hip hop.


)

Mickey Dread “His Imperial Majesty, Another Exclusive Mickey Dread Production” – Music On Vinyl

DJ radio, passé maître dans l’art difficile du dub (ses deux albums flamboyants sortis en 1979, African Anthem et Dread at the Control, en témoignent), Mickey Dread n’a absolument rien à envier à King Tubby. Le roi lui-même est d’ailleurs présent aux manettes sur ce 25cm, qui compile quatre des premières productions de Dread, chantées par Rod Taylor et Jah Grundy.

P.S : le magnifique dub de Tubby commence à 4″00
)

Kraftwerk “Autobahn” (1974), “Radio-Activity” (1975), “Trans-Europe Express” (1977), “The Man-Machine” (1978), “Computer World” (1981), “Techno Pop” (1986), “Tour De France” (2003) – Kling Klang

C’est le moment ! Kling Klang vient juste de rééditer l’ensemble du catalogue des hommes-machines de Düsseldorf. Ils ont utilisé les superbes masters de 2009. Les pochettes sont ultra-minimales et belles. Les vinyles sont de couleurs. Et sont accompagnés de livrets géants de 12, 16 or 20 pages. Le timing est donc idéal pour plonger dans l’œuvre froide, synthétique et au final divinement pop de Ralf et Florian.


)

Makaya McCraven “Universal Beings E & F Sides” – International Anthem Recording Compagny

Le remarquable producteur et batteur de la scène jazz US contemporaine, offre ici un bel appendice, fluide et gracieux, à son chef d’œuvre de 2018 Universal Being. Improvisations et inspiration s’y côtoient avec délice.

)

Melenas “Dias Raros” – Trouble in Mind

Les merveilleuses Melenas de Pampelune, au Pays basque, rappellent l’apogée Electrelane , autant vous dire le niveau de cet album garage pop / indie rock aussi frais que celui des parisiennes En Attendant Ana, leur cousine de label. Merci Trouble In Mind !

)

Prince “Sign’ O the Times” – Warner

La réédition monstre de l’album charnière de Rogers Nelson. 1987, c’est un nouveau vent de liberté qui souffle sur Paisley Park. Suite à la dissolution de The Révolution, groupe l’ayant pourtant porté au zénith artistique et commercial, avec les trois mastodontes que sont “Purple Rain”, “Around The World In A Day” et “Parade”, Prince se retrouve désormais de nouveau seul. Il ira encore plus loin. Avec 16 chansons explosées et libres. Offrant un nouveau paradigme pop. Un enivrant kaléidoscopique. 23 ans plus tard, les clés de son coffre fort ont été retrouvées, et c’est une version de près d’une centaine de titres (ah ah ah qui est proposées aujourd’hui). Tous essentiels !

)

Jonathan Richman “I, Jonathan” – Craft

C’est la réédition la plus attendue de ce début d’hiver. Peut-être le dernier grand album Jojo, sorti uniquement en cd en 1992 par Rounder et jamais réédité depuis. “I, Jonathan” célèbre avec une sincérité désarmante, la musique du Velvet Underground, l’été, les bars lesbien où l’on ne danse comme nulle part ailleurs, et les soirs couchant sur Boston. Ce rock’n’roll acoustique, doo wop brut et joyeux rayonne de mille feux, conjuguant enfance, joie, affection et partage à tous les temps et à tous les modes.

)

Rockabye Baby “Lullaby Renditions of the Wu-tang Clan” – Rockabye Baby

Andrew Bissell nous aide les coucher les bébés au son du Wu. Revisités à tout petits coups de mini-xylophones, cloches, sifflets et claviers doux et mous, ces raps inquiétants et lugubres, deviennent ainsi les plus mignonnes des comptines instrumentales.


)

Tapeworms “Funtastic” Howling Banana Records

Vive la jeunesse de France ! “Funtastic” est une noisy-pop / shoegaze-rock assez géniale, qui découle directement de My Bloody Valentine, des labels Slumberland et Sarah Records, de Slowdive et des Swirlies. Depuis Lille (comme à Bordeaux avec les Flippin’ Freaks) Margot Magnière et les frangins Poyer, Eliott et Théo, entretiennent la flamme d’une scène qu’ils vivent par procuration, tout en étant leurs héritiers directs et dévots, aussi doués qu’inspirés. Amen.

)

  • Ces disques sont disponibles chez Total Heaven, 6 rue de Candale à Bordeaux,
  • Les lundi après-midi et du mardi au vendredi de 11h à 19h30,
  • À cette adresse : total.heaven@orange.fr / 05 56 31 31 03 / Sur Facebook ou Instagram
  • Soutenons nos disquaires !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

Retourner là haut