La sorcière, une figure pour penser le monde à l’Espace 29

dans DIVAGATIONS LOCALES/POLITIQUE & SOCIÉTÉ

Pendant 1 mois, une exposition à l’Espace 29 a permis aux bordelais.es de se plonger dans l’univers des sorcières. Accompagné d’une projection au cinéma Utopia, Magie Verte a questionné la réintégration de cette figure en vogue dans le monde actuel.

Crédit photos : Wang Yiyang

Les sorcières, figures remises au goût du jour

Des siècles après le traité dominicain consacrant la chasse aux sorcières Malleus Maleficarum, des décennies après les représentations fantasmées de Jules Michelet au XIXe siècle dans La sorcière, ou plus récemment dans la série Ma sorcière bien-aimée, la figure de la sorcière est remise au goût du jour depuis quelques années, comme l’illustre le succès du livre  Sorcières, la puissance invaincue des femmes de Mona Chollet. À travers les âges et la littérature, les sorcières ont toujours été présentes, diabolisées, romantisées. Objet contemporain de réappropriation, elle est aujourd’hui célébrée pour sa dimension militante, et fédère aujourd’hui tout un pan du mouvement féministe.

C’est à mesure de leur popularisation, lors de la seconde vague féministe des années 1970, qu’elles apparaissent sous un jour positif. Des activistes s’emparent alors de ce symbole, au point d’en faire les représentantes du mouvement d’émancipation de la femme. Aujourd’hui, elles sont en tête de proue de la mouvance écoféministe, à l’avent-garde des combats contre le patriarcat, le capitalisme, et la mondialisation, permettant d’amorcer une vision alter-mondialiste.

Droit des femmes et sorcières ?

En 2020, lors de la semaine du droit des femmes (mars 2020) et dans un climat de prise de conscience environnemental et culturel, 8 artistes féminines, féministes et engagées de divers horizons se regroupaient à l’Espace 29 autour d’une table-ronde autour de l’écoféminisme des sorcièr.e.s : Camille Ducellier, Noémie Keren, Gabrielle Boulanger, Suzanne Husky, Anette Messager, Temaï, Justine Shivay et Yi-ting Wang. Une discussion inspirante disponible ci-dessous.

Haxan et ☽☾

Pendant le mois d’octobre 2020, une exposition s’est tenu à l’Espace 29 dans le centre de Bordeaux, avec ces 8 artistes qui ont proposé leurs visions des sorcières et leurs interprétations via leurs arts : portraits, entretiens, vidéos, danses, calligraphies, des peintures.

À l’issue de l’exposition a été projeté le film Haxan datant de 1922 et pourtant d’une actualité sidérante ; il dresse une histoire de la répression des sorcières et suggère des parallèles entre la chasse aux sorcières, l’enfermement des femmes, la violence des institutions et le patriarcat.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de DIVAGATIONS LOCALES

Retourner là haut