Festival Le Bal des Cèdres : streaming sous les arbres à Bègles

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

Les 15 et 16 août prochain, la première édition du festival Le Bal des Cèdres aura lieu à Bègles, avec une jolie programmation éclectique et résolument locale. Petite particularité : l’événement n’accueillera pas de public et s’appréciera exclusivement en ligne, en streaming.

Crédits photos : droits réservés ©

Tout comme tous les autres organisateurs d’événements, l’équipe du Bal des Cèdres doit composer avec le contexte sanitaire en vigueur. Dans l’impossibilité de réunir son public en physique, c’est donc une édition entièrement digitale qui sera proposée. Parallèlement, une campagne de financement sera proposée sur les deux jours du festival pour soutenir une ONG.

Une première édition 100 % digitale et solidaire

À l’image de nombreux autres festivals français ou d’ailleurs, le Bal des Cèdres se déroulera cette année en version digitale. Avec les règles de distanciation physique et les mesures de restriction de rassemblement dans l’espace public, ce choix s’est imposé à l’équipe organisatrice. Même si on imagine forcément la déception des personnes à l’initiative du projet quant à l’impossibilité de réunir du public dans un site tel que celui des jardins du studio Cryogène à Bègles, cette alternative demeure malgré tout l’occasion de tester des formats et de se roder, qui plus est pour une première édition.

L’ensemble des concerts seront donc diffusés en direct sur YouTube, et seront re-visionnables une fois l’événement terminé. Cette édition digitale se couple d’une dimension solidaire avec la mise à disposition d’une cagnotte Tipeee, destinée à financer l’ONG “Plan International”. Cette dernière mène diverses actions pour aider et protéger les enfants dans le monde entier.

Programmation diversifiée et locale

Pour ce qui concerne la programmation artistique, le Bal des Cèdres met cette année en avant 14 artistes. 14 formations issues d’univers différents, entre pop, rock, hip hop, sonorités électroniques, garage, folk ou psyché. Une belle affiche qui réunit principalement des talents locaux, confirmant la volonté d’ancrage territorial du festival.

La première journée (samedi 15 août) verra ainsi le hip hop poétique de Innvivo croiser la délicieuse folk de Botibol, ou encore la pop teintée de psychédélisme du duo Sahara que nous avons rencontré il y a peu. Le duo Moloch/Monolyth complétera l’affiche de cette journée, avec l’ovni afro punk ÉPIQ, le rock indé d’Équipe de Foot (également interviewé chez nous récemment) ou encore Don’t Do Drugs.

Pour la deuxième et dernière journée du festival, on retrouvera J-Silk et son mélange soul, hip hop et musiques électroniques, la folk onirique de Willows, le garage pop de Pyramid Kiwi, le jazz progressif d‘Atrisma, ainsi que le synth-rock de Roseland, le psychédélisme pop de Cosmopaark et Pénélope, duo aux influences variées.
}

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de ANNONCES

Retourner là haut