Écran Total : le cinéma est une fête

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

L’été bordelais sera bel et bien marqué par ces cinémas en plein air. Quatre acteurs culturels locaux majeurs s’associent du lundi 27 au jeudi 30 juillet afin de présenter un nouveau festival édifié sur l’amorce romantique : « Projection entre toiles et étoiles ». Les organisateurs : le festival Musical écran, le FIFIB, le cinéma Utopia et l’association Cinémarges fusionnent leurs attraits et proposent quatre soirées au sein de deux lieux emblématiques du centre-ville.

À l’unisson

À l’heure où les salles obscures de l’Utopia peuvent de nouveau accueillir du public, le cinéma entre en harmonie avec la Cour Mably. Les premières parties, exceptées le premier soir, sont des projections d’avant-première se déroulant sous la nef de l’Utopia. Une programmation qualitative et hétéroclite orientée par les sélections des différents meneurs de l’événement.

L’association Cinémarges y présentera le lundi 27 juillet une copie restaurée du film Les Lèvres rouges réalisé par Henri Kümel en 1971. Entre érotisme et décharge vampirique, le film baigné de mystère est devenu culte en Belgique. La projection sera suivie d’une rencontre avec Fred Arends, critique de cinéma belge et programmateur au Genre d’à côté/Pink Screens Film Festival de Bruxelles.

Le mardi, la sélection nous porte vers White Riot, film célébrant le combat politique du punk de la fin des année 70 face à la montée de l’extrême droite au Royaume-Uni. La musique, ici utilisée comme arme, renoue les liens entre communautés. Notamment lors de l’événement « Rock Against Racism » au printemps 78 qui avait réuni pas moins de 80 000 personnes, avec Tom Robinson et The Clash en tête d’affiche.

White Riot

Hors les murs

Au sortir de l’ancienne église Saint-Siméon, les soirées continuent dans l’emblématique Cour Mably. Le lieu ouvrira ses portes à 20 heures pour accueillir projections, dj set, bar et foodtrucks. On retrouvera notamment les sets de Coconut Music, Krappy Raw et Bordelle en mode spécial voguing.

Côté 7ème art, la projection du mercredi soir est une comédie musicale proposé par le FIFIB. Réalisé par John Cameron Mitchell en 2001 Hedwig and the angry Inch retrace l’itinéraire d’Hedwig Schmidt, trans allemand et star du rock ! De son enfance en Allemagne de l’est, à ses premières tournées difficiles aux État-Unis en passant par sa transformation, le film déborde d’ardeur.


}

  • Dans le contexte actuel, les réservations sont obligatoires pour assister aux projections et à l’ensemble des soirées.
  • Pour retrouver la programmation complète et détaillée, ainsi que la billetterie, c’est par ici.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de ANNONCES

Retourner là haut