Eclectype #57 — La playlist bordelaise — juin 2020

dans MUSIQUE/SÉLECTA

Rendez-vous mensuel pour découvrir de nouveaux artistes issus de la scène bordelaise et de la région tout en redécouvrant des pépites locales bien de chez nous, enfouies parfois dans les bas-fonds des internets. Sans trier, on sélectionne de manière éclectique dans cette playlist des univers parfois très différents, du rock psyché à la house en passant par le hip hop ou la musique de chambre, toujours dans une démarche de promotion de la création, émergente ou non, à Bordeaux et aux alentours.

Crédit photo : Luna Omer-Verny
Artwork : Alice Belair

Fugitiv’ Records — Volume 01

Non content de proposer des teufs en région bordelaise d’une très grande liberté dans des lieux insolites, le collectif Fugitiv’ se lance dans l’aventure d’un label. Une première sortie réussie est disponible sur leur Bandcamp avec certains résidents du crew : H.Mess, Porteix, Racine Carré et Mechanic Enigma.

)

Hollow Mountains — Drown

Assumant le fait que son travail est difficilement classable dans un genre musical ou un autre, Hollow Mountains est un projet récemment repéré qui mobilise une personne à l’enregistrement et quatre autres en configuration live. Stoppé net dans son ascension à cause du confinement, le projet ne devrait pas avoir trop de mal à trouver sa place dans nos salles et au-delà une fois que les concerts reprendront.

)

Neida — Orchid

Lorsqu’il n’est pas derrière les platines avec SUPER Daronne ou à faire du bedroom rap avec son projet plus orienté hip hop Wonkey, on retrouve Neida à la production de sons aux influences anglaises marquées. Le 3 juillet, il sortira son premier EP entre breaks et sonorités plus acid : trois titres joliment ficelés et signés sur un jeune label bordelais, Le Ciel Records. On vous partage l’un des trois morceaux en avant-première juste ici.

)

Ulrich — Far-Out

« C’est un projet qui n’a attendu personne pour se monter, avec une passion et une honnêteté rare ». Lorsqu’un groupe que vous respectez beaucoup (Poumon, pour ne pas les nommer) vous conseille d’aller écouter le travail de pairs qu’il apprécie, le résultat est rarement décevant. Une théorie confirmée à l’écoute d’Ulrich et son stoner-noise planant et énervé à la fois.

)

La Prune — Azur

On ne présente plus la fine équipe de La Prune qui remet le couvert avec ce morceau « Azur » sorti il y a quelques jours sur une compilation orchestrée par monsieurconnard et qui regroupe 16 artistes francophones. « Un repas diplomatique, une réunion au sommet de classe européenne, avec des délégations française, belge et suisse. Au menu : crème de rappeurs francophones sur beats concoctés dans la fièvre d’une certaine urgence, tambouille de samples minimalistes ». Cheers.


)

D.A.R — Piège

C’est Marc Henri Garcia, l’artiste gérant de la galerie 5UN7 à Bordeaux qui nous a rappelé l’existence de ce groupe qu’il a formé avec Vladigital et qui a produit des morceaux qui puisent autant dans le gabber que dans Warp Records.

)

Poumon — Perfect Judas

Difficile d’isoler un seul titre de Perfect Judas, le récent dernier album de Poumon. On a eu l’occasion de poser quelques questions au groupe (à lire juste ici) et on vous recommande vivement l’écoute de cet album qui oscille entre trip hop brutal, hardcore et metal.

)

Dombrance — Poutou

Hommage du producteur originaire de Bordeaux Dombrance à Philippe Poutou qui vient de faire son entrée au Conseil Municipal de Bordeaux. Le morceau s’est inscrit dans une “campagne électoralo-musicale” avec un EP du même nom qui compte des remixes de Yuksek, Chloé, Damon Jee, Benjamin Lebeau (The Shoes)…

)

Double C — Sous Les Néons

Double C est de retour avec “Sous Les Néons” et un clip travaillé avec soin par le groupe. Le morceau est à retrouver dans leur EP VICE.

)

We Are Vicious x La Souterraine — Hybridation Vol. 1

Certes, cette compilation n’est pas composée exclusivement d’artistes du coin, mais c’est quand même les activistes locaux de We are Vicious qui en sont à l’origine. Ayant joints leurs forces avec celles de La Souterraine (dont on vous recommande chaudement les autres compilations sur Bandcamp), le collectif bordelais propose ainsi 14 titres et “une photographie de la génération Internet, en Europe, en 2020, à la veille de la crise du Covid et des révoltes américaines”. On y retrouve certains artistes de Bordeaux comme M3C, Daisy Mortem ou Pakun Jaran

)

Oppidum — L’attente

En attendant son prochain EP qui sortira en juillet, on se plonge dans l’univers du bordelais Oppidum et sa musique ambient constituée de sons organiques entre urbanité et nature construits avec ses instruments acoustiques.
)
)

Le Désordre — OQP

On reste dans la région avec un crew originaire de Pau : Le Désordre. Comme son nom l’indique, ce groupe de rap composé de JIMZ TRIP, FURB, KAYOP (auteurs) et de l’auteur-compositeur OG MOFO n’est pas forcément adepte du calme comme l’illustre par ailleurs cette nouvelle sortie “OQP”.

)

MamaKilla — Touché

Tourné à Bordeaux (notamment aux pieds de la MECA), le clip de “Touché” illustre bien la formule gagnante de “l’hydre rock à deux têtes” MamaKilla : des gros riffs piochant autant dans la pop que dans la noise : coulé !

)

Cortège — Club

La pop sympathique de Cortège teintée de funk et de touches électroniques bien dosées dévoile bien son jeu dans “Club” !

)

Yepes — Óbuda

Le titre a beau compter 15 vues sur YouTube, il s’en dégage une atmosphère soignée, signe d’une qualité de production certaine. Résultat semble-t-il d’une rencontre musicale entre un artiste de Bordeaux (Yepes) et un autre de Manchester (Mattu), le morceau “Óbuda” croise des influences pour le plaisir des oreilles.

)

TIGHT.ENDS — to unfold

Dispo chez Total Heaven et sur Bandcamp, l’album TIGHT.ENDS du groupe du même nom est garanti “100% DIY” et sent bon Sonic Youth, les Pixies ou Grandaddy.

)

Salamander Jive — Working Fish

Sextet bordelais, Salamander Jive vient tout juste de publier un nouvel album, Raymond, qui navigue avec brio entre pop et psychédélisme. L’album raconte apparemment les pérégrinations d’un poisson en quête de révolution.

)

Birouette — ep01 Ola Radio

On termine par le tout premier épisode de la résidence du collectif Birouette (affilié à Le Type) sur Ola Radio : une heure de musique plutôt lente qui convoque new age, harmonies obscures et trip sous acid.

)

Découvrez d’autres Eclectypes avec d’autres artistes locaux à écouter :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

Retourner là haut