Une quatrième Night Mess (ICART) 100% digitale

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

Pour la quatrième édition consécutive, la Nuit de l’ICART Bordeaux, plus connue sous le nom de la Night Mess, aura lieu ce mardi 16 juin, dès 19h. En raison de la crise sanitaire actuelle, cette soirée inédite sera entièrement digitale. Cette expérience pluriartistique mêlera une programmation ambitieuse (performances, dj sets, expositions…) à une scénographie originale. Cette dose d’art mijotée avec précision explorera deux thèmes présupposés contraires : la Nature et la Technologie.

Une soirée 100% digitale

Depuis la deuxième édition, cet événement se déroule à l’Espace Saint-Rémi et accueille plusieurs milliers de personnes. Il est à l’initiative des étudiants de 2ième année de l’ICART Bordeaux, une école spécialisée dans le management de la culture et du marché de l’art. Pour cette édition spéciale, la soirée sera donc numérique et aura lieu sur un site internet.

Le concept ?

Chaque année, la Night Mess est rythmée par un thème. Cette année elle explorera deux notions, qui sont souvent perçus comme contraires : la Nature et la Technologie. Celui de la Nature nous plongera dans un monde où celle-ci règne en déesse. Où la lumière naturelle éblouit, la végétation a pris le dessus et où les sons sont doux et bercent. À contrario, la Technologie nous invitera dans un monde qui est illuminé grâce à la lumière artificielle et cadencé par la musique électronique. Les écrans sont omniprésents, ont pris le lead et contrôlent l’être humain.

En arrivant sur le site internet, dès 19h le mardi 16 juin, vous allez devoir faire un choix entre l’une des deux voies. Pas de panique, celle que vous choisissez n’est pas définitive. Retenter l’expérience en illimité est possible car le site internet sera ouvert durant 2 ans.

Une programmation pluriartistique ambitieuse !

La Night Mess aborde les thèmes choisis par la voie artistique. À travers ce parcours immersif, « les artistes questionneront les vertus, les limites et la complémentarité de ces notions opposées ».

Les artistes pour l’occasion ont été choisis avec soin. Vous rencontrerez des expositions mêlées à des interventions inédites. Il y aura donc des œuvres plastiques, allant du dessin/illustration avec Octave Fournel, aux portraits réalisés par les techniques de  graffitis et de tag, de l’artiste OSE ; en passant par la peinture avec Eric Roux-Fontaine. Leolaul, vous invitera dans son univers où la performance spontanée est soulignée par du sonore. Cette soirée sera également rythmée par des performances tant cinématographiques avec le court-métrage de Corentin Letessier et Tristan Le Noir, que scénique avec de la danse avec le groupe des cinq danseuses, Rouka, et la danseuse Irina Bartes qui signera une performance dansée et poétique au bord de l’eau.

Le collectif Amplitudes à retrouver dans le cadre de la version digitale de Night Mess le mardi 16 juin 2020

L’art numérique apportera une touche 2.0 en vous faisant découvrir notamment l’astrobotanical imaging avec Linda Westin, une session animation avec Dimitri Stankowicz. Nous vous laissons la surprise de découvrir ce que le duo Nikaulos Baumgarten et Sophia Schomberg ainsi que le compositeur audio-naturaliste Fernand Deroussen, vous auront préparés pour l’occasion.

Une soirée sans musique ?

Cette soirée sera bien entendu cadencée par des dj sets qui vous feront bouger ! On retrouvera donc deux collectif bordelais festifs, les Amplitudes composé des trois “frères” Beby, Leyti et La Mouette, et Chronology, qui livrera un set léger et dansant sur une note électronique. Xavier Polycarpe et Vincent Brülin qui depuis 3 ans forme Macadam Crocodile apportera une touche  à la croisé de la funk des 70’s et de la nu-disco d’aujourd’hui ! Le Voleur, signera un solo électro décomplexé. Deux autres performeurs vous feront découvrir leurs talents à travers leurs shows ; Waagal, un one man band multi-instrumentiste, et Tallinn qui vous plongera dans une ambient électronique particulière.

Bonus : la cagnotte ARTPÉRO

Initialement, la Nuit de l’ICART Bordeaux est un événement physique. La vente de boisson au bar ainsi que celle des tickets permettent alors de verser une rémunération supplémentaire aux artistes. Crise sanitaire oblige, pour cette édition spéciale, l’équipe a mis en place une cagnotte en ligne « ARTPÉRO ». Celle-ci sera présente directement sur le site internet de l’expérience.
}

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de ANNONCES

Retourner là haut