PREMIERE: La Prune – « Galère »

dans LES NOUVELLES/MUSIQUE

On connaît bien le groupe de rap La Prune, ce projet hip hop de Bordeaux adepte de rap sudiste et de bonne prune. Cette fois, le groupe revient avec un nouveau projet introduit par le titre « Galère ».

La Prune c’est avant tout un duo, deux artistes rappeurs qui continuent, peu importe le contexte, à faire vibrer ceux qui les écoutent. Un duo bien du sud composé de Endé et de L’Épicier. Les deux acolytes débarquent avec un tout nouveau son, le morceau « Galère » qui est le premier extrait de leur nouveau projet Délicieux Tonneliers  prévu pour la seconde partie de 2020. Membres depuis 2016 de l’Épicerie Gang, ce collectif qui réuni pas mal de protagonistes du monde du hip-hop un peu partout sur le globe, ils n’ont pas la langue dans la poche. C’est avec le beatmaker Gizzle Beats qu’ils font cette virée sur un nouveau navire, à la recherche d’une échappatoire musicale palpable. Gizzle Beats les accompagne dans ce titre tout particulièrement acharné, dur et réaliste pour un son lourd et une production très banger. Voix caverneuse, autotune, texte travaillé et tranchant, une prod faite de basse et un beat fracassant : voilà « Galère ».

La track n’est pas sans rappeler des titres emblématiques du groupe comme « Winona » ou « Démons », mais cette fois c’est encore une nouvelle vision du monde d’aujourd’hui que partage La Prune. Les deux artistes partagent leur « galère », une galère dans laquelle on est, dans un moment d’urgence et qui donne de cette fierté une fois que les vagues ont arrêté de menacer la barque à la chavire. Le morceau s’empreint d’une réalité et honnêteté oppressante mais qui doit être dite, « Galère » vient unir ceux du même bateau : « On fait du son de manière à motiver nos cerbères ».

Un délicieux morceau qui emplit d’une ivresse ambiante, un moment pour défouler et exprimer le négatif pour enfin se laisser aller. Des mauvais moments à passer exprimés, une triste réalité à vaincre, « Pas truand de la galère, je sors les rames en galère », mais une motivation qui se transmet aisément dans un savoureux texte aux rimes et variations acérées. Un rap complexe pour un sujet complexe et véritable, une production qui met tout de suite dans l’ambiance, un peu sombre, un peu énervé, très brut et réaliste. Un titre qui part loin et qui en veut, on reconnaît bien là l’âme de La Prune. La « Galère » en attendant le grand cru des Délicieux Tonneliers.
)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de LES NOUVELLES

Retourner là haut