Eclectype #56 — La playlist bordelaise — mai 2020

dans MUSIQUE/SÉLECTA

Rendez-vous mensuel pour découvrir de nouveaux artistes issus de la scène bordelaise et de la région tout en redécouvrant des pépites locales bien de chez nous, enfouies parfois dans les bas-fonds des internets. Sans trier, on sélectionne de manière éclectique dans cette playlist des univers parfois très différents, du rock psyché à la house en passant par le hip hop ou la musique de chambre, toujours dans une démarche de promotion de la création, émergente ou non, à Bordeaux et aux alentours.

Artwork : Alice Belair

Hirschmann — Aux destins isolés

Premier EP entre pièce arythmique, lyrisme poétique et expérimentations sonores à base de field-recordings pour Hirschmann. Deux morceaux écrits à la tombée de la nuit et un invité de marque qui remix l’un des titres ; le grec Anatolian Weapons.

)

Mohan — Apothéose

Le rappeur Mohan a concocté cette prod lui-même pour ce son et… il gère ! Accompagné de sa copine dans ce clip, l’artiste nous livre un son très chill au texte toujours bien écrit. Extrait de son nouvel EP, Rare EP, cette track révèle l’univers assez unique de l’artiste : posé, une touche rétro, et des textes très bruts et réels. « Leurs merdes sont à peine audibles, je suis Obi wan Kenobi ».

)

M3C – Ken

« Tu veux juste me Ken, j’serai jamais ta Barbie », des paroles très M3C qui ne parlent pas que poupées. L’artiste électronique/dance/trash M3C vient dégommer tous les standards avec ce nouveau titre, avec douceur et fureur. Une chanson presque pas toute rose qui suinte d’un délicieux son aphrodisiaque. Life without stereotypes it’s fantastic!
)
)

L’Affreux Jojo — Plus d’amour que de haine

Le beatmaker et rappeur, L’Affreux Jojo, est revenu avec un nouvel EP présenté par ce titre déjà clippé ! Rap tranchant, débit et texte affûtés, le rappeur met en avant ses quelques tourments dans ce titre dont le clip a été filmé à Paris, la nuit. Un son très lourd qui inspire beaucoup d’espoir.

)

Nude — Our dream

Un morceau extrait du CD Purple, Nude débarque avec une production qui ne laisse pas indifférente. Un beat clair, aux intonations japonisantes et un aspect lofi très apaisant. L’artiste nous laisse divaguer entre songes et imagination grâce à ce titre teinté de violet, de rose et de bleus, le parfum des fleurs se dégageant presque lorsqu’on l’écoute ne totale immersion avec un casque.

)

Plae Casi — ODN

Issu de 19 heures, l’artiste Plae Casi dévoile ce titre « ODN », un rap mélancolique accompagné d’un beat mélodique. L’artiste nous parle musique, du temps qui passe, de l’effort, l’envie d’aller plus loin… Un rap tranquille et encore un fois le rappeur nous émerveille de sa plume, posant les bons mots sur des idées qui parlent à beaucoup.

)

Lazuli — Waterworld

Les sorties du très respecté label de Saint-Étienne Worst Records (émanation d’une des plus belles aventures festivalières française, Positive Education) sont toujours scrutées avec attention. Et pour cause, elles ont permis de voir émerger des artistes tels que A Strange Wedding ou Jacques Satre, fers de lance d’une nouvelle scène française ralentissant allégrement les bpm d’une techno-trance qui gagne en hypnose. Tout récemment, c’est une compil Summer Hits qui est sorti sur le label. Ravis d’y voir figurer un bordelais, Lazuli, aux côtés d’artistes comme Théo Muller, Christian Coiffure ou Myako.

)

Blackbird Hill — On the rocks

De l’ardeur, de la sensualité, un ton un peu ironique, le duo batterie/guitare/chant de Blackbird Hill nous transporte « On the rocks » dans un titre rock aux touches groovy et rétro qui tient en haleine de bout en bout. « I want ice, I need to put it where it burns, I need to hear the coldest words » un extrait de la subtilité et de l’univers de ce titre à l fois chaud et froid. Gare au choc thermique !

)

Noirset — We All Turn Round

Récemment croisé sur une scène de Bordeaux Rock, au Void, Noirset distille une délicieuse coldwave made in Bordeaux et nous plonge au cœur “d’un vague à l’âme dansant.”

)

Klaan & ËN — Bad Bird

Deux artistes et amis qui s’allient dans un projet ambitieux et ça donne cet EP, publié sous leur propre label bordelais fraîchement lancé, Canelura Records. Le moment idéal pour s’ambiancer sur fond de micro-house avec ce son percussif et répétitif à souhait.

)

Mounika — I m sorry

Piano et voix qui donnent l’ambiance. Ce morceau très lo-fi est parfait pour plusieurs occasions : elle peut servir de fond de révision, éveiller l’artiste en nous, ou encore immerger nos tympan au moment d’une introspection. L’artiste Mounika sait faire des tracks vibrantes qui sont à écouter encore et encore et encore.

)

SLUMB — Aurora

Issu de leur EP Reset sur Banzaï Lab, les deux artistes de SLUMB nous proposent ce titre, un morceau sensible et empli de poésie. Des notes tendues au piano, des percussions colériques, « Aurora », tout instrumentale, est une track qu’on pourrait qualifier d’épique et pleine d’émotions. Sans mots mais avec de grands messages.

)

Fandoryne — Demain

Issu de son album éponyme, ce titre composé telle une balade pianistique et électrique, envoûtant, progressif et épique, vient nous confirmer le talent de Fandoryne. Avec un texte décliné tel une poésie et une puissance sonore unique, « Demain » fait hérisser les poils sur les bras et joue sur les plans presque symphoniques et rock. Un délicieux mélange mélancolique et intense.

)

Prelude to Berlin — Middle Age Crisis

Installé du côté de Mérignac, Prelude to Berlin sortait il y a peu l’album Eleonore d’où est extrait ce titre plus qu’intriguant. On mêle rock, quelques accents garage et punk pour ce titre, un peu moins moyenâgeux que le reste de l’album, justement ! Un peu d’ironie, beaucoup de bonne ambiance, et Prelude to Berlin, quand il ne joue pas la Toccata, nous emmène avec eux aux temps des valets et des châteaux forts histoire de passer un petit moment autour d’un vers de Whisky. Levez vos verres et chantez !

}

Jouvence – Cheese cake

La power track du deuxième EP de Jouvence Téléphone Rose vient mettre tout le monde d’accord quand aux capacité du jeune rappeur à kicker sale. Baignant dans cet univers de l’amour et du thème de l’EP, les relations, “Cheese cake” vient mettre un beau coup de fouet (tout l’EP est à écouter ici).

)

Découvrez d’autres Eclectypes avec d’autres artistes locaux à écouter :

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

Retourner là haut