Motels Tapes : l’EP folk lo-fi landais de DARTA La

dans LES NOUVELLES/MUSIQUE

Sonorités folk entraînantes, voix rétro et good vibes, on reconnaît bien là la pâte artistique du compositeur DARTA La. Un sixième EP plein d’ambitions pour un artiste qui nous fait, à travers sa musique, respirer l’air marin et ensoleillé de sa ville Capbreton.

Un EP de cinq titres folk qui inspire la joie de vivre, voilà l’esprit DARTA La qui donne envie. L’EP est sorti sur le label 1 EP par jour Records, un label ambitieux qui sort un EP tous les jours, mais aussi sur le label Abricot Chaud Records. L’artiste vient des Landes et ça se ressent, une musique revigorante et apaisante pour preuve. Il enregistre et compose lui-même depuis chez lui ses chansons dans des conditions minimalistes et passionnelles. DARTA La c’est aussi le créateur de Titanic Bombe Gas, un groupe formé en 2015, le batteur de Billy Changer (groupe qui s’exerce à Los Angeles où il a vécu) et bassiste pour Lilly Waters. Il sortait son premier EP, Glad, en 2015 et relance son projet DARTA La motivé par 1 EP par jour Records.

Le songwriter virtuose et plein de fraîcheur enregistre par la suite un large panel de projets tous aussi intéressants les uns que les autres : Cheap Folk (2018), Salvation Mountain (2018), Balcony (2019) et Ashes Beach (2020). Un travailleur sous le soleil qui montre un certain génie salvateur dans ses écrits et dans ses mélodies. L’artiste révèle les sentiments les plus profonds tels que la mélancolie, la peur, l’amour en marchant avec sa guitare sur les routes désertiques et arides des États-Unis. Un côté un peu Lofi et reposant qui fait un bien fou aux oreilles.

Textes profondément réalistes et francs, instrus quelques fois tournoyantes, quelques fois très « sad », à l’image d’un homme faisant les tours des motels un peu grisés, guitare sur le dos, marchant au soleil orangé se couchant. Cet EP fait défiler tout un tas d’images aux rétines à son écoute et a la capacité de faire voyager avec juste un casque sur les oreilles. On retrouve dans ses musiques quelques références musicales américaines mais aussi irlandaises dans les choix d’enregistrement. Un EP fait main au sons lissés et cruellement immersifs. De bout en bout, l’artiste raconte une histoire à l’aide d’une touche rétro tout à fait poétique. Le titre « Motels Lights », qui devrait bientôt sortir clippé, est le point culminant de cette balade folk et indie, la descente, sur fond d’une mélodie calme et tournant en boucle. Une magnifique métaphore musicale s’opère dans ce projet, amené avec brillo par l’artiste landais. Un voyage sonore et un EP à écouter et réécouter.
)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de LES NOUVELLES

Retourner là haut