Vanupië : le confinement en 19 tracks

dans MUSIQUE/SÉLECTA

Pour faire face au confinement qui est parti pour durer, on lance une série de playlists avec une tripotée d’artistes et acteurs de la culture à Bordeaux. Chacun d’entre eux nous proposera pendant la période 19 morceaux histoire d’ambiancer nos journées. Après Insomni ClubBanzaï Lab, l’IBOATLaroze et La Tencha Bordeaux Rock, SUPER Daronne, Hirschmann, L’Orangeade, SoliFest, Syndrome et le crew Amplitudes, c’est au tour de la photographe et artiste Vanupië de nous livrer sa sélection musicale, quelques mois après l’avoir rencontré et accueillis aux Vivres de l’Art dans le cadre de Scene city. Alors qu’elle est actuellement bloquée à Georgetown en Malaisie, l’artiste du Bassin d’Arcachon qui explore le globe avec son appareil photo raconte à travers sa musique tout un pan de ses voyages.

Crédit photo : Vanupië

Darkwood Dub – Zapremina Tela (Serbie)

“Découverte en couchsurfing, chez un joli juke-box barbu, cette pure production serbe me fait tourner la tête, à l’image de son clip qui donne à la traduction du titre « volume corporel », une autre dimension.”

)

Anne Sylvestre – Les gens qui doutent (France)

“Parce qu’on est tous, en ces circonstances extraordinaires, un peu de ce genre là…”

)

KI/KI – DGTL (Hollande)

“Une (violente) douceur, qui par soupçons, par pointes à mesure que le confinement perdure, s’invite dans mes oreilles et prend ses quartiers d’été. C’est incroyable en fait et l’écoute vaut mieux que milles mots !”

https://www.facebook.com/dgtlfestival/videos/217176759725019/?q=dgtl%20ki%2Fki&epa=SEARCH_BOX

)

Daniel Norgren – Hawling around my happy home (Suède)

“Se découvrir une toute autre personne, se laisser transporter, onduler, se ravir ; dix minutes d’oubli, de bonheur, qui donnent des envies d’éternité. Plus grande satisfaction musicale de ces derniers mois.”

)

Populous – Azulejos (Brésil)

“Dans une ivresse solitaire, une invitation, un voyage, qui vous fait salsiner du Brésil à Lisbonne, sans bouger d’un balcon au format réduit.”

)

The George Kaplan Conspiracy – Ninja (France)

“Pour les jours trop longs, où l’inspiration ne vient pas, solaire et vivifiant, ce morceau vient par ondes légères caresser vos tympans, vous emporter dans un ailleurs que vous n’attendiez pas.”

)

Patti Smith – Pissing in a river (U.S.A)

“Poésie et fougue. Patti Smith. Reine.”

)

Pongo – UWA (Angola)

“Morceau qui s’impose comme une fièvre, un exutoire et qui à défaut de sport (le vrai, le chiant), m’improvise chorégraphe dans toutes les pièces de la maison.”

)

Four Tet – Baby (U.K)

“Planante douceur que le hasard à voulu assortir aux premiers rayons du matin, et m’a fait par évidence, revenir sur mes pas, l’ajouter sans tarder à ma brocante musicale.”

)

Coconut Records – West Coast (U.S.A)

“Comme la plupart de mes premiers coups de cœurs, découvert dans la série Skins, ce titre-madeleine, me reconduit pour mon plus grand plaisir, dans mes années adolescentes. On était pas si mal quand même…”

)

The Big Push (cover Manu Chao) – Bongo Bong (U.K)

“Une reprise (parmi toutes leurs pépites) qui abat murs et frontières, panse les cœurs, nourrit l’ennui, réduit la distance et me téléporte instantanément sur les toits de Brighton, une bière à la main !”

)

Peach Pit – Tommy’s Party (Canada)

“La tête dans les nuages, rempart contre la solitude, on s’invite par procuration dans une soirée qui, d’origine banale, n’aurait jamais pu trouver de plus jolis échos.”

)

Passion Pit – Sleepy Head

“Dans la continuité des groupes avec des noms en noyau de fruits, je me replonge avec nostalgie, dans mes premières playlists, un peu moins biscornues mais tout aussi savoureuse.”

)

Crystal Castle – Transgender (Canada)

“Échos de voix clandestines, émanations sataniques, plongée abyssale dans tout ce que la musique à de plus sombre ; le diable est exorcisé et il vous invite à danser.”

)

Roland Cristal – Pantera (France)

“Indéniablement parce que ça me rappelle mes copains et que dans l’instant, je rêverai un peu de les avoir tous réunis, à faire une pétanque et boire du Picon.”

)

Paolo Conte – Sparring Partner (Italie)

“Oiseau de nuit, à contre-courant, lorsque le jour se lève, d’une pierre, deux coups, je rejoins mon lit et pars, en pensées, apaisée, me faire chanter l’amour en Italie.”

)

Snowy White – Midnight blues MIDNIGHT BLUES (U.K)

“Pour une écoute optimale : ouvrir une bouteille de vin (profitez-en parce qu’ici, c’est pas de la qualité), la garder à proximité, se servir un verre, s’installer pépouze, fermer les yeux, se répandre, s’évaporer, comme d’infinis douceurs qu’on aurait trop fumer.”

)

La Bouche – Be my lover (Allemagne)

“Qu’importe l’heure, (1) parce que je suis fan absolue des années 1990, (2) parce que ça prend pas une ride, (3) parce que c’est le meilleur rempart contre la morosité et surtout (4) parce qu’on cuisine vachement mieux avec ça dans les oreilles.”

)

Tom Rosenthal – If we all die tomorrow (U.K)

“Le plus chouette des messages qu’on puisse se souhaiter avant de passer l’arme à gauche.”

)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

Retourner là haut