PREMIERE: Rostan Del Soler – « Sin City »

dans LES NOUVELLES/MUSIQUE

Rostan Del Soler est un jeune groupe indépendant, un duo bordelais à la pointe de la musique entre électronique, tendances new-wave, en passant par un esprit très pop/rock. On découvre en avant-première un des titres de leur EP, « Sin City », un son très 80’s et infiniment ironique.

Rostan Del Soler va dévoiler entre juin et juillet leur projet, un EP constitué de quatre morceaux : « The Skin », sorti en décembre 2019, « Never Alone » sorti en mars 2020, « Loser at parties » qui sortira en même temps que l’EP, et le titre « Sin City » que nous découvrons aujourd’hui. Rostan Del Soler, c’est deux artistes, Adri et Alex. Deux artistes qui nous font vibrer aux sons et vidéos DIY ; un style unique et intemporel. Ils ont une approche musicale très 80’s comme le confirme leurs sons déjà sortis en plus de « Sin City ». Ils se qualifient eux-même de « Nerd pop », c’est vrai que leur esthétique fait bien penser à un univers rétro des jeux vidéos ou encore à des séries du genre Stranger Things. Un projet entre deux pote du lycée qui allie musique et fun. Très attachés à leur ville, Bordeaux, ils optent pour leur nom de scène, « Rostan Del Soler », chevalier bordelais.

« Sin City » c’est une chanson qui nous parle d’une course poursuite sans fin. Une héroïne poursuit quelque chose, mais quoi ? Peut-être l’amour ? Peut-être rien ? Mais elle poursuit. C’est de cette idée que partent les deux jeunes hommes. Une course absurde, qui peut faire sourire mais qui finalement ressemble pas mal aux humains, cherchant certaines choses vainement. Une track intrigante, hypnotique en réalité, penchant la barre 80’s vers une forme un peu new wave de la musique synthé/guitares électriques. La course poursuite se déroule en pleine nuit, alors que l’œil ne s’adapte pas bien au manque de lumière, comme rechercher une aiguille dans une botte de foin, un concept dans une réalité. Une course poursuite vers une cause perdue, un concept brut et honnête que les deux artistes ont su mettre en avant entre paroles et mélodies planantes et cosmiques. Un son tournoyant, ironique, perçant. Le groupe devrait entamer une série de concerts avant la fin de l’année, en espérant qu’ils pourront avoir lieu…
)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de LES NOUVELLES

Retourner là haut