Eclectype #55 — La playlist bordelaise — avril 2020

dans MUSIQUE/SÉLECTA

Rendez-vous mensuel pour découvrir de nouveaux artistes issus de la scène bordelaise et de la région tout en redécouvrant des pépites locales bien de chez nous, enfouies parfois dans les bas-fonds des internets. Sans trier, on sélectionne de manière éclectique dans cette playlist des univers parfois très différents, du rock psyché à la house en passant par le hip hop ou la musique de chambre, toujours dans une démarche de promotion de la création, émergente ou non, à Bordeaux et aux alentours.

Crédit photo : Benjamin Mulvig
Artwork : Alice Belair

IGee — Homme pressé

Extrait de son prochain EP et avec un clip réalisé par Egregore Productions, l’artiste rappeur IGee nous étreint de sa voix de velours pour nous emporter dans avec lui au travers de ses troubles. Rap de qualité et flow de haut niveau.

)

Racoon Racoon — Deep Brown Eyes

Guitare mélancolique, voix planantes et perçantes, le duo de Raccoon Raccoon nous parle dans ce morceau des détails de profonds yeux bruns. Accompagnés de sifflements, de violon, les deux artistes dépeignent leurs émotions ternies et intenses à la façon indie/folk.

)

Wonkey — « After Midnight»

Wonkey nous occupe pendant la quarantaine à coup d’une track par jour ! Le tout compilé en EP déjà disponible sur SoundCloud sous le nom de Quaran’Tape . Ils nous invitent aussi à poser voix et instruments sur leurs prods, de quoi bien nous occuper ! On écoute leur première track pour l’occasion toute instrumentale, beat calme, approprié au chant, rap, etc. Foncez et partagez !

)

Igouh — « Double Vie 2000 »

Du rap, de l’autotune dans l’esprit 2000’s, format vidéo clip vertical comme filmé avec un téléphone… L’artiste Igouh nous emmène au Maroc pour un clip convivial et sans prise de tête. Un son qui ambiance pas mal avec à la prod Huachitox, on a tout de suite envi de le rejoindre !

)

Stoner Bud’s — « Weird vision »

Stoner Bud’s aka le trio rock qui déménage en ce moment à Bordeaux ! Ils nous présente une des tracks de leur album éponyme, “Weird Vision”. Ambiance rétro, guitares saturées et un gros air punk, un bien beau mélange qui promet de nous requinquer en énergie.

Double C — Playstation

Avec ce beat aux tendances lofi, le groupe Double C nous parle jeux vidéos dans un rap bonne humeur. « Passe la manette, t’as pas le niveau pour m’affronter » : et c’est comme en musique, Double C passe de niveau en niveau administrant quelques kills au passage.

)

Memory Scale — A Warm Feeling

Extrait de l’album The Shadow and the Shape, ce titre tout instrumental donne à coup sûr à réfléchir. Sur fond électronique et mélodique, l’artiste Memory Scale basé à Bordeaux vient stimuler l’imagination et nous enveloppe dans une atmosphère chaleureuse et onirique.

)

Yudimah — Cookie

Yudimah, rappeur bordelais, avec l’opus Run it, nous balance un son plein de bonnes vibes avec « Cookie », un titre qui donne faim puisqu’il est accompagné de son clip tourné entre potes. Bon beat, rythme revigorant, on se demande seulement s’il s’agit de simples cookies ou bien de space-cookies.

)

TH da Freak — Twisted

Groupe bordelais tourné vers la mouvance low-fi et grungy, les gars de TH da Freak nous mettent à l’aise sur ce titre à l’ambiance surf rock extrait de l’EP Hola Todos EP. Un titre ironique, bonne ambiance qui donne envie de danser dans notre salon.

)

Roseland — Old

Extrait de To save what is left, le premier album de l’artiste Roseland (projet solo d’Émeline Marceau de Génial au Japon), « Old » avec son clip nous projette dans une bulle intimiste et explosive, et résolument poétique pour un réel moment d’introspection. Une chanson qui parle d’amour et de ce qu’il y a derrière.

)

M0N0CHR0ME ZÉR0 — 555

5 minutes 55, on en attendait pas moins pour un single nommé ainsi. Le groupe M0N0CHR0ME ZÉR0 venu de Floirac nous expose une composition noise totalement instrumentale et progressive. Des jeux de textures musicales entre mélodie et saturation.

)

Obsimo — Molly

Un son qui vient du LP Addiction, une bonne techno mise au point et composée par l’artiste Obsimo. Synthés et voix, univers palpable et plein d’énergie, un appel à la  perdition et une belle métaphore du sujet principal de son LP, l’addiction.

)

Mars Red Sky — Collector

Mars Red Sky n’en était pas à son premier coup d’essai, le groupe originaire de Bordeaux nous embarque dans un rock agressif, noise et profond. « Collector » met en avant cette voix caverneuse et cette rythmique lente et emballante qui retranscrit bien l’âme de l’album The Task Eternal.

)

Joey Larsé — Berline Sportswear

Un son extrait de l’album Drugstore et avec un clip réalisé par Arsedi, le rappeur Joey Larsé revient humblement, un titre chill, planant, vibrant, un rap effectué d’un flow
de maître. Une classe indéniable et un texte magistral.

)

Let Kenny Die — Speed

Let Kenny Die c’est un univers décalé, un rock fait par de vrais disjonctés ! Rapide, rock, noise, un soupçon de folie dans la voix et une véritable passion qui déborde. « Speed
» nous met dans le bain et on en redemande, un petit goût punk très appréciable.

)

JiL — Prélude 1

Le compositeur électronique JiL sait y faire niveau musiques électroniques. Digne d’une musique de jeu vidéo, « Prélude 1 » s’intégrerait parfaitement dans un univers futuriste,  légèrement dystopique. Une ambiance entêtante, très reposante malgré la multitude d’informations sonores émises par l’artiste.

)

Loryas — Non Identifié

Démarrage au piano, quelques notes qui vont ouvrir sur un rap sanguin et un texte de qualité. Loryas est un peu comme un OVNI, réinventant un peu plus le hip-hop français. Un artiste périgourdin-bordelais à suivre.

)

Découvrez d’autres Eclectypes avec d’autres artistes locaux à écouter :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

Retourner là haut