Bordeaux Rock : le confinement en 19 tracks

dans MUSIQUE/SÉLECTA

Pour faire face au confinement qui dure, on a lancé une série de playlists avec une tripotée d’artistes et acteurs de la culture à Bordeaux. Chacun d’entre eux nous propose pendant la période 19 morceaux histoire d’ambiancer nos journées. Après Insomni Club, Banzaï Lab, l’IBOAT, Laroze, La Tencha et SUPER Daronne, au tour de l’incontournable association locale Bordeaux Rock de partager avec nous son univers. L’équipe, composée d’Aymeric, Anaïs, Céline, Élodie, José et Richard, travaille à l’année sur l’organisation des festivals Bordeaux Rock, Les Plages Pop et Musical Écran. Ce dernier aurait dû avoir lieu en avril et devrait être décalé à la rentré prochaine. En attendant, on se plonge dans leurs sélections respectives entre indie pop, post punk, jazz, ballades ou pop italienne.
)

Aymeric

Pull – Tension

“Le meilleur groupe indie pop de Bordeaux de tous les temps profite de ce confinement pour mettre enfin en ligne toute sa discographie sur Bandcamp

)

Lispector – Be careful what you wish for

“J’écoute en boucle ce morceau et je me dis à chaque fois que la perfection pop existe.”

)

Petit Fantôme – Yallah (Pendentif Remix)

“Une envie de partir vivre à l’écart de la ville en ce moment.”

)

The Boo Radleys – Boo Fa!th

“Une incroyable cover de New Order par Boo Radleys alors en pleine période Shoegaze.”

)

Céline

Lucio Battisti – Ancora Tu

“Parce qu’il n’y a que la pop italienne pour faire sortir un confiné de son lit.”

)

Beach House – Elegy to the Void

“Le conseil scientifique vous recommande un minimum de cinq écoutes journalières de ce morceau.”)

)

Sinead O’Brien – Taking on Time

“Un peu de poésie post punk venue d’Irlande. Morceau sorti sur le label londonien Speedy Wunderground. C’est donc aussi l’occasion d’écouter tout ce qu’ils ont produit et se rendre compte de leur pif monstrueux.”

)

José

John Coltrane – My Favorite Things

“Spontanément, j’ai d’abord choisi John Coltrane, et ce morceau en particulier, pour ce qu’il contient de démesure. Le tempo est intenable, et irrésistible à la fois.”


)

Allman Brothers Band –Whipping Post

“J’ai également besoin d’entendre la machine Allman Brothers Band et ce morceau construit par vagues et crescendos, le tempo étant voisin d’ailleurs du morceau de Coltrane, surtout sur les versions studio.”

)

Les Indes Galantes

“Enfin, cet extrait des Indes Galantes me ravit, et je peux l’écouter en boucle, et voir cette chorégraphie jusqu’à plus soif.”

“Les choix étant ce qu’ils sont, un jour l’envie va dans une direction, un autre, elle prend un autre chemin.”

“)

Richard

Neil Young – The Loner

“Une ballade au parfum suranné de l’ancien monde… Assez particulier de le réécouter dans cette période de retraite quasi monacale.”

)

Killing Joke – I’m the the Virus

“Prémonitoire… sur l’état des lieux. Rien de plus faible qu’un système global : à loi unique mort subite.”

)

Alva Noto – The Forest

“Quand le plus brillant compositeur de musique électronique expérimentale s’attaque à un classique… Space is the place.

)

Élodie

Andrea Laszlo de Simone – Immensità

“Parfait pour s’évader, un doux refuge que l’on ne souhaite pas quitter… C’est le genre de morceau que l’on peut écouter en boucle, une sorte de ritournelle hors du temps, sublime et même indispensable. « Da domani rinizierà una nuova immensità… »”

)

Domenique Dumont – Le soleil dans le monde

“Une balade express longue de 4 minutes montre en main, qui commence naturellement avec le bruit des pas sur les pavés… Flirter avec le soleil sans avoir à remplir d’attestation de sortie, juste de quoi se faire du bien au moral.”

)

Σtella – The Break

“Direction Athènes, pour faire le plein de vitamines avec le très efficace « The Break » par Σtella. Contrairement à ce que pourrait suggérer le titre, celle-ci je la mets à fond quand vient le moment du ménage… pas le temps de niaiser !”

)

Anaïs

Baz Luhrmann – Everybody’s Free To Wear Sunscreen

“Très important, on continue de se mettre de la crème solaire, même pour se protéger des quelques petits rayons de soleil qu’on a la chance de recevoir dans notre appartement. Et on apprend à s’aimer un peu plus avec ce texte feel good.

)

Mildlife – The Magnificient Moon

“La lune est magnifique, aux doux reflets de jazz, disco et rock psychédélique.”

)

Philip Glass – The Unutterable

“Pour donner de la puissance et de la profondeur à tout ce qu’on fait durant ce confinement (même essorer des pâtes).”

)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

Retourner là haut