Eclectype #54 — La playlist bordelaise — mars 2020

dans MUSIQUE/SÉLECTA

Rendez-vous mensuel pour découvrir de nouveaux artistes issus de la scène bordelaise tout en redécouvrant des pépites locales bien de chez nous, enfouies parfois dans les bas-fonds des internets. Sans trier, on sélectionne de manière éclectique dans cette playlist des univers parfois très différents, du rock psyché à la house en passant par le hip hop ou la musique de chambre, toujours dans une démarche de promotion de la création, émergente ou non, à Bordeaux.

Crédit photo : Benjamin Mulvig
Artwork : Alice Belair

Videodrome – Live Fast, Die Like David Carradine

Sorti le mois dernier sur l’excellent label Le Turc Mécanique, l’album Live Fast, Die Like David Carradine du trio Videodrome fait un bien fou par son approche qui mêle punk et folle envie de danser.
)

Blackbird Hill – Smoke & Mirrors

Grosse guitare, disto et fuzz : la formule gagnante de Blackbird Hill est de retour pour le printemps avec Razzle Dazzle, un dix titres bien pensé et efficace paru en février sur Lagon noir / Pschent Music. Une tournée (malheureusement en suspens) était prévue pour diffuser ces bonnes ondes rock ; on espère qu’elle pourra être reportée !
}

KHALI – C’est la vie

Vraisemblablement originaire du quartier Palmer de Cenon, Khali a à peine 20 ans compte à son actif un nombre assez conséquent de prod dispos sur son Soundcloud. Particulièrement actif, le rappeur collabore avec un grand nombre de beatmakers talentueux dont il tient à souligner l’importance dans son processus de création.
}

SMIB – Feel It

Le DJ SMIB, déjà croisé lors de plusieurs soirées en ville, vient de sortir ce qui semble être son premier EP, house à souhait. Trois morceaux bien construits et qui devraient faire leur petit effet une fois joué sur un dancefloor bordelais (et au-delà).
}

Malcolm ft. Exo$layer

Dans la série #Plug, Malcolm de Majin Killa lâche avec son comparse Exo$layer une vidéo bien hypnotique et un morceau “hors projet” qui n’a pas à rougir des autres titres des deux artistes.
)

Datcha Mandala – Stick it out

Riff ultra efficace et punchy pour ce “Stick it out” des Dätcha Mandala qui ont tourné pour l’occasion leur clip à la Base sous-marine de Bordeaux !
)

Porteix – Fugitiv’ podcast

Récemment interrogé par nos soins, le producteur Porteix a rejoint le collectif bordelais Fugitiv’ au sein duquel il propose des live modulaires dont on connaît la qualité. En guise d’intronisation, quoi de mieux qu’un podcast downtempo signé sur la page du crew ?
)

WL Crew – Laisse

Un automne de folie avec le SoliFest, le Festimut, les VU de Pessac et la première partie de Lorenzo et puis silence radio. Le WL crew nous mijoter quelque chose dont eux seuls ont la recette. Cela s’est confirmé avec leur signature avec le label Velvet Coliseum ; et depuis début mars ils nous teasent leur retour. “Laisse”, un single à la prod planante et franche et aux paroles pleines de sens entre rêves et réalité. Un clip très bien produit au sommet de la dune du Pilat. Le paradoxe du rêve d’un sommet à atteindre, cependant atteignable qu’au prix de ne pas pouvoir dormir.
Texte : Romain Vas

)

Le voleur – Horizon

Producteur depuis son plus jeune âge et membre du crew Molécule, l’artiste Le Voleur a récemment délivré cet EP Horizon à la techno envoûtante et mélodique.
}

Flanagan – The Bastard

Fraîchement sorti lui aussi, The Bastard de Flanagan est un album “éclectique, vagabond, bâtard” selon les mots de son propre auteur. Plusieurs mois de labeurs ont été nécessaires à la sortie de l’épreuve, le tout réalisé de façon complètement indépendante, pour un un résultat authentique ultra convaincant.

 }

Toto et les Sauvages – C’est comme ça

Le groupe et chorale “hippie pop” Toto et les Sauvages a encore frappé. Cette fois, c’est carrément Noël Mamère qui squatte le clip kitsch et délicieux de “C’est comme ça”.
}

Ola te parle – Hardcore dominical (Ola Radio)

Depuis le début du confinement lié à l’épidémie du coronavirus, Ola Radio a ouvert une hotline sur son antenne à qui souhaite partager expériences, confidences ou témoignages. Tous les jours, Alice, co-fondatrice de la webradio recueille ces diverses paroles tout en assurant la programmation musicale de ce créneau d’après-midi. On réécoute avec bonheur l’épisode “hardcore dominical”, particulièrement réjouissant qui a vu s’enchaîner des morceaux de Paul Seul (membre du crew Casual Gabberz), de Gigi D’Agostino, Tera Octe, Dina Marca ou Marc Acardipane. Recommandé par ces temps troublés pour se motiver.

Genous – pARPAINg session

“Une fusion improbable de post-hardcore, d’électro tendance Berlin 88, et de hip-hop revisité à la sauce ghetto landais.” C’est ainsi qu’on nous a présenté la toute dernière signature de l’agence musicale aquitaine Cowboy À La Mode. De quoi attiser notre curiosité, rapidement satisfaite à l’écoute de cette session “pARPAINg” hybride et furieuse à souhait.
}

M3C – Pornboy

Objet Musical Non Identifié, “Pornboy” de M3C nous plonge dans un univers pop-manga-kitsch plutôt plaisant. Pas pour rien qu’on retrouve le morceau dans la playlist RURBAINES de l’excellente plateforme La Souterraine qui promeut la musique qui chante en français. On suivra attentivement cette “créature à la recherche du désir”.
}

Roots Zombie – Critical


Sorti en avant première sur Le Type, le morceau “Critical” du producteur bordelais Roots Zombie paraîtra officiellement le 10 avril sur SoundRising Records. Voyage aux confins de la bass music, du dub, des breaks et des basses puissantes !
)

Jean Castel – Barque

Repéré dans la saison 1 d’OCTANT Studio, Jean Castel vit désormais entre Los Angeles et Bordeaux et nous livre un clip  aérien avec “Barque”, tourné entre des quartiers bordelais et le Bassin d’Arcachon. Morceau délicat à l’esthétique soignée ; on suivra avec attention les prochaines sorties de l’artiste.

}

Découvrez d’autres Eclectypes avec d’autres artistes locaux à découvrir :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

Retourner là haut