Processed with VSCO with m5 preset

vie sauvage : cru 2020

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

Pour la 9ème année consécutive, le festival épicurien vie sauvage s’installe au cœur de la citadelle de Bourg-sur-Gironde durant trois jours, du 12 au 14 juin 2020. Un cadre bucolique associé à une programmation éclectique et une cuisine faite maison par des chefs bordelais… De (très) bonnes raisons qui poussent chaque année les festivaliers à être au rendez-vous. Loin des festivals de grande envergure, ici on célèbre avec passion la bonne bouffe, la fête et les bons vivants avant tout. Contre le blues hivernal, Le Type t’invite à découvrir les premiers noms de cette édition qui s’annonce haute en couleur.

Crédit photo : Alice Belair

Vendredi 12 juin – Mezerg

Véritable touche-à-tout, Mezerg cherche à bousculer les codes et à mélanger les genres en passant par les sonorités du classique à des beats techno. Une performance sauvage où instruments acoustiques et électroniques se croisent dans un style qu’il décrit comme du PianoBoomBoom.
}

Vendredi 12 juin – Kiddy Smile

Surnommé le prince du voguing, Kiddy Smile est un performeur, DJ, producteur, chanteur et militant LGBTQI+. Un artiste singulier et provocateur dont les titres électro-house nous poussent sur la piste. “Fils d’immigré, noir & pédé” inscrit sur son tee-shirt lors de son passage à l’Elysée (2018) lui aura valu de s’attirer les foudres de l’extrême droite mais peu importe, il décide de sortir la même année son premier album One Trick Pony qui prône la tolérance.
}

Vendredi 12 juin – Ko Shin Moon

Vu par Le Type l’année dernière, le duo de Montreuil Ko Shin Moon décloisonne les genres en mêlant instruments acoustiques, musiques traditionnelles mais aussi samples électroniques. Un style lumineux, imprévisible et évidemment transcendantale !
)

Vendredi 12 juin – La Bordelle


Collectif queer bordelais promoteur d’une teuf libre et inclusive, La Bordelle et ses dj sets colorés viendront pimenter le festival, à l’image des récentes soirées organisées à la Salle des Fêtes du Grand Parc qui avaient été particulièrement réussies.
}

Vendredi 12 juin – Maison Éclose


Actifs depuis un certain temps à Bordeaux, les membres de Maison Éclose arpentent différents lieux de la ville avec leurs “show” de créatures mettant à l’honneur les identités queer, à l’image de l’Iboat où la résidence Iridescence les met régulièrement à l’honneur.
)

Vendredi 12 juin – Victor Solf

Après la disparition prématurée de Simon Carpentier, l’autre moitié du groupe Her, Victor Solf revient avec Aftermath, un EP plus intime. Place ici à des morceaux interprétés en piano-voix, des textes qui sont porteurs de notes optimisme et d’espoir ; comme une volonté d’aller de l’avant. Certains titres à l’instar de “Stone House” sont teintés de touches soul et électro rappelant le style Her.
}

Vendredi 12 juin – Iboat soundystem

Faut-il encore présenter l’Iboat ? Club et hub culturel opérant sur Bordeaux depuis 2011, le lieu s’est imposant comme une véritable référence au niveau local pour ce qui relève des cultures électroniques. Emmené par une partie de son équipage, le “soundsystem” du bateau manœuvre parfaitement entre différentes couleurs musicales avec la danse comme horizon.
)

Vendredi 12 juin – Leslie Barbara Butch


Militante queer, anti-grossophobie et reine de la nuit parisienne, la DJ Leslie Barbara Butch enflamme la piste aussi bien des clubs que des gays prides. Ses sets sont électro, parfois techno, mais mixent à merveille avec des titres disco-pop aussi improbables que délirants.

)

Vendredi 12 juin – Bon entendeur

Impossible d’être passé à côté, tu as sûrement dû fredonné sur “Le Temps Est Bon” l’été dernier. Derrière ce tube, Bon entendeur. Connu pour leurs mixtapes réunissant morceaux d’interviews, variété et mix électro-pop, le trio se distingue par son envie de remettre au goût du jour des chansons délaissées aux années 60-70 à l’image de leur dernier album, Aller-Retour.
}

Samedi 13 juin – Magenta Club

Nouveau nom, nouveau projet pour le collectif Fauve qui opère désormais sous le nom de Magenta Club. Leur crédo ? “De la musique qui danse et qui pense”. Ambiance électro des années 90 à 2000, place au chant avec “Assez ?” tandis que “Tom Tom Club” se rapproche du style “Fauve”. En attendant l’album, le groupe met à dispo un numéro pour les joindre (oui oui, c’est ici).
}

Samedi 13 juin – 7 jaws

Après les deux EP Nautilus (2017) et Steam House (2018), Rage (sorti courant février 2020) est le résultat d’une belle mixtape de dix titres entre le rappeur et le producteur/beatmaker Seezy. Unique en son genre, le rappeur 7 Jaws développe un rap sensible oscillant entre morosité et punchlines percutantes.
}

Samedi 13 juin – Bagarre

Quatre ans après leur passage, Bagarre est de retour pour faire vibrer la scène de vie sauvage. Place à l’ambiance “musique de club” samedi 13 juin en compagnie du collectif à l’énergie explosive. 2019-2019, leur dernier EP sorti en octobre dernier alterne entre sujets politiques et prise de conscience écologique combinés à des rythmiques enflammées.
}

Samedi 13 juin – Macadam Crocodile

Une musique disco-funk énergique associée à un duo synthé/batterie, mélangez le tout et vous obtenez Macadam Crocodile ! Une expérience à vivre avec ces deux amoureux de la musique live. Xavier et Vincent, le duo de Macadam Crocodile, s’inspirent des DJ sets et enchaînent les sons plus dynamiques et positifs les uns que les autres sans s’arrêter (ou presque) jusqu’au bout de la nuit.
}

Samedi 13 juin – Lewis OfMan

Vendredi sur Mer, Fakear ou encore Rejjie Snow, à seulement 20 ans, Lewis OfMan a déjà produit pour des très grands noms du circuit. Remix, pistes “électro-kitsch” ou instrumentales ; il s’inspire pour ses créations de bandes originales de films italiens des années 70. Un style résolument rétro qui nous transporte aussitôt dans son univers.
}

Samedi 13 juin – Jérôme Violent

Cheveux coiffés en arrière, moustache épaisse et lunettes shades, Jérôme Violent aime se démarquer et se mettre en scène. Pas étonnant de le retrouver cette année encore à l’affiche du festival où il est ici comme à la maison. Artiste singulier, ses balades électro-pop sont bien loin des stéréotypes.
)

Samedi 13 juin – Obsimo

Récemment croisés par notre équipes, Andrei et Antonin forment le duo Obsimo et rejoignent la programmation du festival pour y distiller leurs vibes électroniques toujours impeccables.
}

Samedi 13 juin – Picaszo


Le DJ également originaire de la région Picaszo qu’on a pu voir sur les affiches de certains événements locaux comme ceux de Ciao! devrait pour sa part proposer des bails house-disco pas des plus déplaisants dans le cadre de vie sauvage.
}

Samedi 13 juin – L’Orangeade


Le crew de L’Orangeade bien connu des fêtards bordelais fera un passage au festival avant de rempiler pour son Pavillon d’été sur la rive droite de Bordeaux ; une expérience particulièrement chouette qu’on a pu découvrir l’an passé. Niveau sonorités, le collectif oscille entre plusieurs esthétiques avec un objectif unique : le groove.
}

Samedi 13 juin – 45 Tours mon Amour


Autre duo bien connu des bordelais ; 45 Tours mon Amour. Grâce à des sélecta toujours aiguisés, les deux bonhommes maîtrisent l’art du dancefloor et dosent toujours parfaitement les titres qu’ils diffusent. Hâte de découvrir cela pendant le festival.
}

Samedi 13 juin – La Jimonière


Un autre collectif bordelais qui confirme l’ancrage très local de la programmation de ce cru de vie sauvage qui confirme son intérêt pour le tissu culturel de Bordeaux.
}

Samedi 13 juin – Le Bon Son Records


Label indépendant local, Le Bon Son Records est une structure au service de la scène émergente bordelaise et promet ainsi de belles découvertes pendant le festival.
}

Samedi 13 juin – Hill Billy


Hill Billy est un collectif qu’on a également rencontré il y a quelques semaines à l’occasion d’une de leur soirée à l’Iboat. Le crew de musiques électronique s’est formé en 2018 et a réussi en quelques mois à s’imposer grâce à des choix artistiques audacieux, à l’image d’invités comme le russe aux 8000 disques Andrey Pushkarev.

 

On fait le point ?

  • Vendredi 12 juin : Bon entendeur + Mezerg + Kiddy Smile + Victor Solf + Barbara Butch + La bordelle + Maison Eclose + Ko Shin Moon + Felixita + Iboat Soundsystem
  • Samedi 13 juin : Magenta Club + 7 jaws + Bagarre + Macadam Crocodile + Lewis Ofman + Obsimo + Picaszo + L’Orangeade + Jérôme Violent + 45 tours mon amour + La Jimonière + Le bon son records +  Hill billy +
  • Pour plus d’infos pratiques et le lien de la billetterie, c’est ici 
  • L’événement est par

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de ANNONCES

Retourner là haut