Record Collection : nouveau format audiophile du Café Mancuso

dans MUSIQUE/SÉLECTA

Dimanche 9 février, le Café Mancuso inaugure un nouveau format : Record Collection. En compagnie d’un collectionneur et amateur de vinyles, cet événement vise à interroger l’écoute de ce support audio. Construire une sélection en vue de créer des passerelles entre morceaux ou écoute prolongée d’un LP pour en apprécier toutes ses subtilités ? Record Collection mélangera les deux pratiques en offrant, via la voix d’un invité pour chaque session, des commentaires pour chaque titre écouté. En contextualisant les disques choisis, le “selector” rend actif l’exercice et met l’audience à contribution, dans une perspective d’échange autour de la musique, avec un système son de grande qualité. Pour la première date du format, le dimanche 9 février, c’est un habitué du spot qui se placera derrière la platine en la personne de Bertrand D, grand adepte de library music, de jazz fusion et autres registres (prog rock, ambient…). En guise d’avant-goût de la session d’écoute de dimanche, Bertrand D. décortique ici en avant-première quelques morceaux qui devraient y tourner.

Bartosz Kruczyński – Post Tenebras Lux

  • Album : Baltic Beat
  • Label : Growing Bin
  • Année : 2016

“Le producteur polonais livre ici une version nordique du genre baléarique en s’attachant à la mer Baltique. Puisant dans le registre de l’ambient, de la musique new age, du downtempo ainsi que du field recording, Post Tenebras Lux impressionne par sa composition efficace et concise. Une belle synthèse qui sait porter l’auditeur dans une sphère éthérée.”
)

Die Orangen – Mersey River

  • Album : Zest
  • Label : Malka Tuti
  • Année : 2017


“L’Australie compte un certain nombre de talents qui exporte les scènes downtempo et tribales de l’autre côté du monde. Die Orangen en fait partie et “Mersey River” illustre parfaitement le soin qu’ils apportent à leurs production. Pour ceux qui doutent de leur nationalité l’accent des inserts vocaux de “Mersey River” devrait mettre tout le monde d’accord !”
)

Sato – Kizilchiklar

  • Album : Legend / Efsanie
  • Label : Soviet Grail
  • Année : 1986

“Perle mêlant folk, jazz et s’aventurant dans le registre fusion, le groupe Sato mené par Leonid Atabekov se joue des codes des musiques orientales et new age de l’époque pour composer une ballade mélancolique et rêveuse”.
)

Joe Mubare – Still Don’t Know

  • Album : Private Scream
  • Label : Yaya
  • Année : 1990

“Un bel exemple de la scène new age allemande qui fondait son inspiration dans les musiques traditionnelles et un registre tribal. Un rythme lancinant invite à l’élévation tandis que les paroles, à forte valeur symbolique, font état de l’interrogation du chanteur/protagoniste sur son identité et sur le sens de ses rêves. Un bel assemblage de synthé, flute, guitare et percussion”.
)

Kyriakos Sfetsas – Towards The Castle

  • Album : Greek Fusion Orchestra
  • Label : Teranga Beat
  • Année : 1976 / 2018


“La musique de Kyriakos Sfetsas suscite l’intérêt avant même de l’avoir écoutée. Tirant de la musique traditionnelle grecque, la musique des balkans, le jazz-funk et le prog rock. “Towards The Castle” concentre toutes ces influences et la progression du morceau révèle une composition complexe, des arrangements audacieux, et des surprises auditives époustouflantes.”
)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

Retourner là haut