Molécule : 8 tracks pour un cocktail d’émotions

dans MUSIQUE/SÉLECTA

Jeune collectif bordelais bien décidé à en découdre, Molécule est une association “partisane de la culture partout et pour tous”. En investissant divers lieux culturels de Bordeaux, “du centre et des périphéries” entre patrimoine et héritage électronique, le crew se forge au fil de ses événements une identité singulière, tout en collaborant avec d’autres entités locales, bien conscient du dynamisme de la scène artistique de Bordeaux. Au-delà, Molécule compte bien œuvrer à ce mouvement en invitant différents artistes au-delà des frontières. Ce sera le cas le vendredi 31 janvier au Hangar FL avec les belges Farrago et Milo Spykers. Histoire de capter l’univers musical du collectif organisateur, on leur a demandé une playlist sur un thème choisi ; ce sera les émotions, en 8 morceaux.

Crédit photo : Molécule

L’angoisse : Art Crime – Distant

“L’atmosphère pesante que propose Art Crime avec son morceau “Distant” ne se fait guère attendre : la plongée vers la cime de l’anxiété est immédiate. Et plus l’on y progresse, plus ses synthés obscurs se développent, nous disposant à sombrer davantage entre les vrilles de leurs ténèbres. “Distant” se révèle à mes oreilles en un amalgame colérique d’effroi et d’affliction. J’affectionne les atmosphères puissantes et chargées émotionnellement ; celles nous menant à la contemplation, ou nous submergeant d’une rage déterminée sinon d’une mélancolie profonde” par Eristique, DJ.
}

Le plaisir : Leon Vynehall – It’s Just (House of Dupree)

Leon Vynehall sur It’s Just“, avec ses samples vocaux et sa rythmique extrêmement bouncy, c’est la recette pour faire bouger la tête d’avant en arrière, et se laisser transporter crescendo sur cette pente de douceur qu’est le Plaisir. Tape le sol, saute, prend ton pied” par Matt Johnston, Staff Bureau Molécule.
}

La Surprise : Shall Ocin – Boreal

“L’évolution hypnotique de l’atmosphère de Boreal se fait briser par l’arrivée fracassante du ronronnement du synthé-basse. Avant son apparition, on s’attend à quelque chose, mais on ne soupçonne pas une coupure aussi brute et puissante au milieu de l’arrangement du morceau, alors on s’étonne et le questionnement est dans la tête : c’est la surprise” par Le Voleur, DJ.
}

La Sérénité : KiNK – Leko (Session Victim Remix)

“J’aime beaucoup cette musique car elle est à la fois rythmée et calme, elle vient bercer l’oreille et celui qui l’écoute. Les mélodies, l’ajout des percussions, la guitare qui ponctue chaque phases, tout ces jolis éléments regroupés me donne le sentiment de voyager, de me sentir bien” par Wooble, DJ.
}

La Rêverie : Thomas Barrandon – The Quiet Earth

“Comme de nombreuses musiques que je qualifierais de “tunnels”, “The Quiet Earth” nous emporte dans son univers sans la moindre difficulté en nous abreuvant de ses synthés nostalgiques et sonorités filtrées à outrance, le tout couplé à une boucle entêtante qui ne cessera pas de la première à la dernière seconde du morceau. De quoi laisser rêveur, les enseignes des magasins se reflétant sur le sol encore humide…” par Batiste, graphiste.
}

La Contemplation : Kerala Dust – Nyla

“Dans ce morceau de quasiment 10 minutes,  Kerala Dust propose une aventure rythmée et électrique ponctuée de voix qui viendront rappeler certains grands. On se perd entre curiosité musicale et celle de l’esprit, avec sa montée en rythme qui se veut progressive mais frappée de hats qui viendront provoquer chez celui qui écoute des envies de bouger. La track prend son amant éphémère par la main pour l’emmener dans un voyage perdu dans la contemplation des ondes sonores” par Mathis, Responsable communication de Molécule.
}

L’envie : Radiohead – everything in its right place (andi muller’s looong mix)

“Ça commence et déjà t’es perdu t’entends le synthé progressif qui se pointe mais malgré ça tu sens l’entourloupe derrière, tu sens qu’un truc se prépare. Ça commence calmement mais ça viens.. La bass line arrive et la t’as les poils un petit peut Puis t’as cette intro de Radiohead qui démarre et ça deviens tellement puissant que tu te dis que c’est du génie Et la tu te sens désarmé” par Nixonn’, DJ.
}

La nostalgie : Rodriguez Jr – Lila

“C’est sur une rythmique presque aquatique avec des rewinds très électro et soignés que Rodriguez Jr nous transporte sur une voile avec une direction : la nostalgie” par Martin Sanka, DJ.
}

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

Retourner là haut