Food & Romance X Chabrot

dans DIVAGATIONS LOCALES

J’adore marcher, surtout dans une ville dont les recoins ne me sont pas encore tous familiers.
J’enfilais donc une paire de chaussures et claquais la porte de mon appartement. Il faisait nuit.
Je déambulais passivement dans le quartier Saint-Pierre, la tête en l’air, cherchant à rendre mon œil plus érudit.

J’arrivais lentement près de la porte Cailhau quand sur la gauche, une file de motos garée le long d’un bar retenue soudain mon attention : je devais être arrivée au lieu du rendez vous.

12179175_10208079819582077_646921676_n

Je n’eus pas de mal à retrouver les propriétaires des engins une fois à l’intérieur, tous autour d’une table, tout en queue-de-cheval et blouson de cuir.
L’endroit est un peu exigu, mais j’arrive à me percher sans trop de difficulté, sur un tabouret.
De vieilles réclames aux murs et des tonneaux en guise de table, I feel like home already.

Ce soir-là, j’avais rendez-vous avec un ancien amour, un amant du passé.

12190536_10208079819462074_1522458013_o (1)

Je prenais donc déjà de la hauteur, et de la rondeur autour d’un Grave, rouge.
J’écoutais d’une oreille quelques conversations voisines ; dans un coin, fondu sur une banquette un couple d’espagnoles mange avec voracité et s’embrasse à pleine bouche, la bouche pleine. Leur table est jonchée d’assiettes, un vrai buffet, ils ont dû commander toute la carte. Les tartines garnies de couleurs me laissent imaginer avec envie leurs goûts et leurs saveurs.

J’ai eu le temps de m’habituer aux éclats de rire de la populace diverse, car il arriva avec du retard. Rien que je ne puisse lui reprocher, l’attente m’avait mis en appétit.
Son parfum réveille mes sens et mes souvenirs. Je n’avais pas oublié ses douces rides, sa tendre tendance à s’affaler avec le temps.

Après quelques minutes d’intense contemplation, je tente une approche en brisant sa croûte d’une blanche pureté.
Explosion pimentée pourpre passion.
Je viens lentement plonger ma cuillère et très vite son cœur coulant dévale mes papilles, glisse au fond de ma gorge avec une chaleur réconfortante.
Délicieuse sensation.
Je l’allonge sur un croustillant pain de campagne…
Je le finis au doigt, léchant jusqu’à la dernière cellule de sa ronde boite.

Rustique, cavalier, me diriez-vous ? Moi, je vous dis subtile, délicat et sulfureux.

Ce soir-là, j’avais rendez-vous avec un camembert au pimiento de Ezpeleta. Grillé au four.
Charbot, chapeau. I’m all upside down

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de DIVAGATIONS LOCALES

0 0,00
Retourner là haut