La bordelaise du mois #04 – Emilie (Velour Visuels)

dans DIVAGATIONS LOCALES

La première fois que le Type a croisé Emilie, il n’était qu’un petit bonhomme, content d’avoir rencontré quelqu’un qui avait (déjà) de belles références, autant musicales que cinématographiques. Aujourd’hui, Emilie est à la tête de sa société audiovisuelle : Velour Visuels. Intrigué, le Type a voulu en savoir plus afin de se familiariser avec des mots étranges tels que Vjing ou mapping. Recap de retrouvailles.

Du velours pour les yeux

Même si le Type avait un peu perdu de vue Emilie, il n’avait pour autant pas oublié de surveiller ce qu’il se passait de son côté. En effet, il sentait déjà chez elle un petit je ne sais quoi, une envie de faire parler sa créativité et de ne pas forcément faire pour les autres. Le Type se souvient encore des petits clips qu’elle montait elle-même au lycée avec des images qu’elle aimait sur des chansons qui lui plaisaient. « We own the sky » de M83 en tête.

La preuve quelques années plus tard. Emilie est devenue grande et a monté, toute seule (ou presque), sa société : Velour Visuels. Elle travaille principalement sur la post-production de films (montage, étalonnage…) mais elle aime également réaliser des courts métrages, des clips… Elle prend en main le projet de A à Z, de la production jusqu’à la diffusion.

10384276_1551803641767545_551195677919752729_n

Même si le travail de post-production (mixage, motion design…) est le dada d’Emilie, Velour Visuels lui a permis de réaliser un rêve de gosse : faire du V-jing et du mapping. Pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec ces termes, voici quelques définitions, accompagnées en vidéo par les réalisations d’Emilie :

“Le mapping vidéo, également appelé fresque lumineuse ou projection illusionniste au Québec, est une technologie multimédia permettant de projeter de la lumière ou des vidéos sur des volumes, de recréer des images de grande taille sur des structures en relief, tels des monuments, ou de recréer des univers à 360°.” (Wikipédia)

“Un VJ est un video-jockey ou un visual-jockey. Tout comme le DJ, qui mixe des morceaux existants ou improvise sa propre musique en live, le VJ peut se contenter de diffuser des clips musicaux en les enchainant habilement, remixer des images existantes et même improviser ses propres films en direct. Le plus souvent, il manipule ses images en combinaison avec du son. Le terme « VJ », apparu dans les années 90, provient précisément de l’analogie avec le DJ.” (Romuald Beugnon)

Du velours pour les oreilles

Tu l’auras compris en ne regardant que quelques secondes de chacune de ces vidéos, le truc d’Emilie c’est la techno et la house. Toujours de bon goût. Elle tire d’ailleurs le nom de sa société d’une chanson de Darius : « Velour »Son rêve est d’évoluer dans ce milieu et de travailler sur des projets de plus en plus importants.

MAXIME DANGLES – RESILIENCE – SKRYPTÖM from VELOUR VISUELS on Vimeo.

Sur ce point, le Type est plutôt confiant. Car Emilie est une bosseuse et est déterminée à lier boulot, plaisir et challenges. D’ailleurs, elle finalise actuellement un projet très prometteur…

En effet, la dernière grosse nouvelle concernant Velour Visuels, c’est la réalisation du clip d’Electric Rescue pour la chanson : « Texture Shot ». Il cherchait un réalisateur depuis un an quand il a choisi de faire confiance à Emilie, touché par la douceur de son univers. Il lui a donné carte blanche et a tenu à ne surtout pas l’influencer dans son travail.

Pleine de références, Emilie a choisi d’aller voir du côté des séries Black Mirror et Glue pour l’ambiance et l’esthétique. Les acteurs sont des potes et, à ce qu’elle raconte, l’ambiance était fun et sans pression. Pourtant, il s’agissait de sa première expérience menée en solo de bout en bout. Une assurance permise par l’obtention d’un BTS audiovisuel, spécialisé en montage et post-production, qui pousse à penser à tout sur un tournage. Et même à gérer un loup… Véridique.

Le clip sortira courant novembre.

Du velours et une maison

Quand on voit les réalisations d’Emilie, difficile de se dire que cette dernière est timide et parfois hésitante. C’est pourtant le cas. Néanmoins, elle a pu compter sur Camille, petit tourbillon de soutien et de conseils bien placés. Elle la rassure dans ses choix, parfois l’aiguille mais sans jamais empiéter sur son travail. Un duo bien complémentaire en somme.

Preuve du bouillonnement créatif qu’elles forment, Camille est sur le point de lancer son e-shop ainsi qu’une marque de vêtements pour femme, sous le nom de Maison Amiel. Autant dire que le Type est dans les starting boxes pour suivre tout ça de près. On te conseille également vivement d’écouter sa dernière petite production, tout en douceur : « Drive ».


En résumé, c’est un véritable petit tourbillon arty que le Type a rencontré ce soir-là.  Il peut même dire sans détour qu’Emilie et Camille, c’est la prescription idéale pour se donner un coup de pied niveau motivation et créativité. Un petit duo à suivre de près !


Les bonnes adresses bordelaises d’Emilie :

Pour prendre un goûter : Kokomo Café, Donuts Café, Blacklist

Pour manger : Wine one time pour les vins et les planches, le Catering pour les bagels, le West Coast et l’Edmond pour les burgers et Chez Marcel pour la cuisine bistro.

Pour prendre un verre : L’Apollo

Pour s’habiller : Vintage Paradise, COS, Kulte, Black Sheep et Doc Caviar.

Liens : 

Site officiel

Page Facebook 

Viméo

Instagram

Soundcloud

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de DIVAGATIONS LOCALES

0 0,00
Retourner là haut