L’entretien de Renart

dans MUSIQUE

Il sera présent aux Vivres de l’Art samedi prochain à l’occasion du premier Open Air organisé par Frénésie et PIP : le mystérieux Renart tisse de productions en remix un univers dans lequel chacun peut s’engouffrer, rempli de vouivres et d’ondes plus dark. Le Type suit ce qu’il fait depuis pas mal de temps, et son passage à Bordeaux a été l’occasion de lui poser quelques questions, histoire de présenter aux profanes son œuvre riche et passionnante.

)

Peux-tu te présenter ?

Renart : Je viens du château de Malpertuis, je suis Renart et mon ennemi mortel est Isengrin.

)

Tu peux en dire un peu plus sur le but de ta présence ici-bas sur terre ? Et c’est quoi une vouivre (cf. la description de Renart sur soundcloud, ndlr) ?

Une vouivre, c’est un petit dragon. Mon but c’est de faire de la techno moyenâgeuse, mais je suis toujours dans l’échec vis-à-vis de ce projet. Du coup je me suis un peu emporté sur la techno antique.

)

Quelles sont les sources d’inspirations qui nourrissent ton univers ?

Je m’intéresse beaucoup à l’histoire en général, et en particulier au Moyen-Âge. Renart ça vient du Roman de Renart, un des premiers écrits écrit en langue romane, et c’est l’histoire d’un personnage mi-animal, mi-seigneur, aux actions plus ou moins louables.

)

A l’écoute de certaines de tes productions (cf. Styx), on t’imagine assez bien écrire une B.O de film. Est-ce qu’il y a des films ou réalisateurs qui t’inspirent particulièrement ?

Je suis très fan de Kubrick. Il y a un film que j’aime beaucoup c’est Le château de l’araignée d’Akira Kurosawa.

)

Une autre source d’inspiration récurrente dans ta musique, ce sont les sonorités orientales, que ce soit avec “Al Isra” ou tes remix d’Omar Souleyman ou d’Ahmad el Kossem. D’où te viens cette attirance pour ces sonorités ?

Disons qu’à la base, vu que je m’intéressais aux musiques anciennes, j’avais tendance à être assez attiré par les musiques traditionnelles. Du coup quand je suis tombé sur le Dabké, une musique syrienne traditionnelle, qui ressemble un peu à ce que fait Omar Souleyman (même si lui le fait d’une façon particulière), j’ai eu vraiment envie de mélanger. Ces sonorités m’attiraient beaucoup en fait.

)

Justement, tu figurais sur la première compil d’Acid Arab ; ils s’apprêtent à sortir leur premier album, et vont notamment passer à Bordeaux ; comment s’était passé la collab avec eux ?

Ils m’ont contacté directement ; à l’époque Guizmo était encore directeur artistique chez Moune, et du coup il a écouté un remix que j’avais fais d’Omar Souleyman en mode non-officiel, juste comme ça. Il le trouvait bien cool et du coup il m’a demandé de faire un morceau spécialement pour la compil.

Avant ça tu es passé chez Cracki Records ; comment t’en es arrivé à sortir un EP sur ce label qui à priori était un peu éloigné de tes premières sorties sur Dawn Records ?

A la base c’est juste des potes. Une fois on s’est retrouvé à une soirée et je leur ai fait écouter les morceaux que je faisais à ce moment-là. En gros ils en ont choisi 4 pour eux, qui collaient à l’étiquette de leur label. Ils m’ont pas demandé de faire des morceaux spécifiquement.

)

Tu passes à Bordeaux samedi prochain, tu connais un peu la ville ?

Je connais un peu Bordeaux parce que j’ai pas mal de potes qui sont allés s’y installer, et qui ont créé un label qui s’appelle Simple Music Experience. Je les suis à fond, je suis ultra fan de ce qu’ils font, et j’encourage d’ailleurs tout le monde à aller écouter ce qu’ils font sur leur Bandcamp !

)

C’est quoi tes projets pour l’avenir ?

Là je bosse sur un EP qui sortira sur Dawn Records. Ça va être un maxi très orienté techno, assez dark. Sinon après je suis en train de réfléchir pour un album, quelque chose de plus electronica, voire ambient. Mais je sais pas trop, je suis en pleine recherche là.

)

Merci Renart !

  • Renart sera aux Vivres de l’Art samedi 10 octobre aux côtés d’Electric Rescue, Cid Inc, Alex Garcia et Délicieuse Musique : Event.

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

0 0,00
Retourner là haut