Des séries au top : Fargo

dans ÉVÉNEMENTS

Quelque part entre comédie noire et polar, appuyée par un casting cinq étoiles, une mise en scène impeccable et un scénario captivant, loufoque et surprenant, Fargo est une excellente série que Le Type ne saurait que vous recommander.

L’histoire se déroule à Bemidji, une petite bourgade, un trou perdu au fin fond des étendues enneigées du Minnesota. Lester Nygaard (Martin Freeman) y mène une vie minable et routinière. Il en est conscient mais cela n’empêche pas sa femme de le rabaisser sans cesse, de lui dire à quel point il est un loser et qu’elle aurait mieux fait d’épouser quelqu’un de mieux que lui, médiocre agent d’assurance sans ambition. Et comme si les constats énoncés jours après jours par sa femme ne suffisaient pas, Chaz, le petit frère de Lester, est la réussite professionnelle incarnée avec famille modèle en option -soit tout ce que Lester aurait aimé posséder. Un jour qu’il se retrouve aux urgences après que son nez ait réceptionné le poing d’un de ses anciens tortionnaires du lycée, Lester va faire la rencontre de Lorne Malvo (Billy Bob Thornton). A ce tueur à gage aussi cynique, manipulateur et charismatique que méthodique, Lester raconte ses problèmes et l’étranger lui propose d’y mettre un terme. Plus tard dans cette même journée, excédé par les piques de sa femme, Lester va péter une durite et tuer son épouse. Paniqué, il appelle Lorne Malvo à l’aide tandis que le shérif de la ville, alerté par des voisins, frappe à la porte du domicile des Nygaard afin de constater le tapage nocturne. Le début des emmerdes…

Au départ Fargo était un film. Sorti en salle en 1996, le sixième long-métrage signé de Joel et Ethan Coen narrait les mésaventures de Jerry, directeur commercial dans une concession automobile de Minneapolis qui, en difficulté financière, prend contact avec des malfrats de Fargo, situé dans l’état voisin du Dakota du Nord afin de monter une arnaque qui le sortira d’affaire. Toutefois, entre incompétences et quiproquos, rien ne va se dérouler comme prévu. Ce véritable bijoux d’humour noir, avait valu au duo originaire de Minneapolis, Minnesota (tiens donc) le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes ainsi que la première de leurs quatre statuettes aux Oscars (pour le « Meilleur scenario original », tandis que Frances McDormard, qui n’est autre que la femme de Joel, repartait avec l’Oscar de la « Meilleur Actrice »).

Cependant, depuis le printemps 2014, Fargo est également une série dont les 10 épisodes de la saison 1 ont été diffusés sur la chaîne câblée américaine FX (Sons of Anarchy, The Americans…). Et comme pour assurer la continuité entre les deux œuvres, les Frères Coen co-produisent la série. Décliner des films en séries télévisées est d’ailleurs une pratique en plein essor. Plusieurs exemples viennent illustrer cette tendance parmi lesquels 12 Monkeys (Terry Gilliam, 1995, dont la saison 1 a été diffusée cette année sur Sy-Fy), Minority Report (Steven Spielberg, 2002, en cours de développement pour Fox) ou bien encore Westworld (Michael Crichton, 1973, dont la première saison sera mise à l’antenne cet été sur HBO). Certains d’entre vous argueront sans doute, non sans raison, que passer d’un format narratif à un autre est une facilité scénaristique, une frilosité commerciale puisque le risque d’échec est réduit étant donné qu’il s’agit de réutiliser une formule ayant déjà fait ses preuves auprès du public. Malgré tout, Fargo, bien que multipliant les clins d’œil à son œuvre originale et reprenant son univers, parvient à se détacher de celle-ci avec brio et à tracer sa propre voie.

Ce qu’il y a de passionnant avec Fargo, c’est la fluidité de son récit, son ton plus léger et comique que dramatique, et ses personnages évoluant sous nos yeux au-fur-et-à mesure que le récit déploie sa narration. Notamment Lester Nygaard, qui va muer d’être timide et mal dans peau pour devenir quelqu’un de vicieux, sûr de lui et impitoyable. Dans le même temps, Molly Solverson, l’adjointe du shérif est la seule à douter de Lester, à penser qu’il en sait plus sur le meurtre de sa femme qu’il n’en dit. Finalement, tout part de l’arrivée d’un personnage, Lorne Malvo, lequel va créer un enchaînement de péripéties inattendues.

Fargo
Un dernier mot concernant le casting. Outre Martin Freeman (Bilbo dans la trilogie du Hobbit, Watson dans la série Sherlock Holmes) et Billy Bob Thornton (Armageddon, À l’ombre de la haine, The Barber), Bob Odenkirk (Saul Goodman dans Breaking Bad et Better Call Saul) campe un officier de police incompétent, Kate Walsh (le Dr. Addison Montgomery dans Grey’s Anatomy) une veuve vulgaire, Colin Hanks (fils de Tom, notamment aperçu dans le film mosaïque 11 :14 et dans le rôle du méchant dans la saison 6 de Dexter) est un policier d’une autre ville investiguant sur une affaire incriminant Lorne Malvo et Allison Tolman, shérif adjointe et lucide face aux événements viennent compléter la distribution.

Enfin, sachez que la saison 2 sera diffusée d’ici quelques mois avec un casting totalement différent. Elle comptera 10 épisodes et sera centrée sur une péripétie antérieure d’une quinzaine d’années  par rapport aux événements de la saison 1 (l’affaire « Sioux Falls », à laquelle plusieurs allusions sont faites tout au long de la saison 1).

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de ÉVÉNEMENTS

0 0,00
Retourner là haut