Ariel Ariel

dans MUSIQUE

Nous avons eu la chance de rencontrer Ariel Tintar avant son concert au Chicho  dans le cadre du festival Bordeaux Rock. Après avoir fait ses armes dans le groupe de pop bordelais Pendentif, il a lancé depuis quelques semaines un projet solo intitulé Ariel Ariel. Il a également sorti son tout premier morceau « Comme toi » avec la talentueuse Blandine Millepied, connue pour de multiples projets (April Shower, Sahara, etc.). Voici les quelques mots que nous avons pu échanger avec lui au détour des balances et d’un bon plat chaud du Chicho.

Le Type  : Peux-tu nous présenter un peu ton projet et pourquoi avoir décidé de travailler avec Blandine ?

Ariel  : C’est mon premier projet personnel, c’est un peu mon espace créatif. J’ai cherché longtemps un binôme, et j’ai pensé à Blandine Millepied qui était à April Shower. Elle a écouté mon titre. Elle a adhéré. On voit vraiment la musique pareil, du coup on voulait monter un collectif ensemble !

Le Type : Pourquoi avoir attendu aussi longtemps pour nous dévoiler ce nouveau bébé ?

Ariel : Je suis quelqu’un de très lent. Un an que je travaille dessus, pourtant j’ai peu de titres. Je ne me prends pas la pression pour construire mon univers et je peux tester plein de choses.

Le Type  : Et tu as décidé de créer Ariel Ariel, alors que tu avais d’autres projets ?

Ariel Pendentif, j’ai rejoint le groupe, j’ai beaucoup participé à la création de l’album. Mais avec Ariel Ariel, ça m’appartient vraiment, c’est moi que je présente sur scène, je parle de moi.

Tes autres projets t’ont ils influencé pour la création d’Ariel Ariel ?

Ariel : Complètement, c’est évident. Toutes les rencontres que j’ai faites m’ont influencé, j’ai joué avec Babe par exemple, en Angleterre.

Le Type  : Comment se passe la composition de tes morceaux, quelles en sont les influences ?

Ariel : C’est moi qui fais tout. J’ai les idées un peu claires. Plus ça va, plus je suis en demande.

Naturellement, j’ai mes influences un peu jazz. Avec les musiciens qui m’entourent, on est des jazzeux qui font de la pop. On a privilégié le groove.

Le Type  : Qu’est ce que tu veux transmettre à travers tes chansons ?

Ariel  : Toutes mes chansons parlent de moi. C’est presque une présentation, voilà qui je suis, voilà ce que je fais. Je parle beaucoup de relations amoureuses. C’est difficile d’en parler car c’est un tout petit début, mais je veux prendre mon temps sur plusieurs années.

Le Type  : Cela te fait quoi de jouer au Chicho ce soir ?

Ariel : C’est le baptême, c’est la maison. J’habite à 500 mètres du Chicho. C’est un peu le passage obligé.

Le Type  : Comment as-tu ressenti le fait d’être à Bordeaux Rock cette année ?

Ariel : J’étais hyper honoré. Ils m’ont fait confiance avant même de sortir mon projet.

Le Type : Quels sont tes projets pour 2015 ?

Ariel  : Monter un collectif avec Blandine ainsi qu’avec d’autres artistes tels que des graphistes. Développer bien sûr mon projet, sortir un clip, faire des lives et proposer des choses cools.

Le Type  : Nous avons une rubrique qui s’appelle du nouveau, du bon, du vieux. Peux-tu m’en donner une nouvelle, une bonne et une vieille chanson que tu peux nous recommander ?

Ariel  : James Blake (Digital Lion), Weather Report (Black Barket) et Björk (Pagan Poetry) !

En attendant, on vous laisse profiter du premier morceau d’Ariel Ariel qui est en ligne sur Soundcloud :

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

0 0,00
Retourner là haut