La Sera & Springtime Carnivore @ L’IBoat

dans MUSIQUE

Au moment où j’écris cet article je suis encore sous l’effet de cette substance qui fait dérégler les sens et brouille le discernement, cette folie, cette dégénérescence appelée Pop. Oui, ce style de musique qui te fait croire que, si comme le chanteur/la chanteuse tu portes une marinière et que tu balances tes cheveux, tout ira bien. Bref, cette machine à rêves et à amours imaginaires. Voilà, l’avertissement est terminé, je peux vous raconter maintenant comment je suis tombé amoureux pendant 20 minutes de la chanteuse de Springtime Carnivore.

Springtime Carnivore porte bien son nom : la douceur du printemps dans des chansons énergiques et ultra-efficaces. Un gros groove disco à la basse et la batterie portent une voix chaleureuse et singulière. Un petit côté soul aussi…! Tout va très (trop) vite et au final au bout de 20  minutes on se rend compte qu’on a fait très bon voyage avec le groupe, qu’on a vécu une sorte d’amourette d’été. On se dit que tout avait l’air un peu orchestré pour qu’on tombe amoureux, que c’était cousu de fils rouges tout ça, qu’on est bien tombés dans le panneau… mais qui dirait non à ça ?

Pour ce qui est de La Sera, des compositions très sympathiques dans un style punk/pop/folk, une voix naïvo-mystique (oui j’aime les qualificatifs à la con), mais là, j’ai moins accroché. Je ne me l’expliquerais pas… Je me prends quand même à danser sur quelques chansons, je commence un peu à avoir envie de porter une marinière, de bouger mes cheveux, et de monter mon groupe de rock.

Donc conclusion : Springtime Carnivore à voir si ça passe pas loin de chez vous !

Deuxième conclusion : la pop est-elle une folie ? Oui, mais une folie nécessaire si elle permet d’être amoureux pendant 20 minutes ou de se prendre pour un badass trop cool pendant 30 minutes. On ne peut pas cracher dessus !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

0 0,00
Retourner là haut