Sur la route du Type #6

dans MUSIQUE

Cette année encore, Le Type sera à Garorock. Et comme chaque année, le festival a grandi, muri, et devient l’un des rendez-vous musical le plus attendu du début de l’été. Mêlant pour cette édition une programmation « grand public » avec Phoenix, Franz Ferdinand ou Casseurs Flowters, des découvertes plus pointues comme Bakermat, Darkside, Acid Arab ou Gramatik sans léser la scène indé avec les copains de Be Quiet, Kid Wise ou encore Samba de la Muerte.

garorock

Notre souvenir de Garorock c’est aussi une ambiance avec son camping aux mille surprises, ses mini-shorts (si le soleil a décidé de venir écouter du gros son), ou ses baskets pleines de boues (s’il n’a pas eu envie de profiter de Rodrigo y Gabriela le dimanche après-midi). Le Type profitera cette année des réveils électroniques du camping organisés par le Red Bull Boombus (que les plus hippies d’entre vous on pu croiser au Reggae Sun Ska) et ira se dégourdir les jambes au Garofoot (un match épique s’annonce d’ailleurs entre les Be Quiet et les Kid Wise). Et si jamais Le Type débarque en famille, il pourra même laisser ses gamins à Garokid, pour pouvoir se droguer tranquille.

Coté musique, petit focus sur les artistes qu’il nous tarde le plus de découvrir sur scène :

Detroit

bertrand-cantat-droit-dans-le-soleil

On l’a attendu, on s’est inquiété, on a parfois été choqué… Mais Bertrand Cantat est revenu, avec son complice Pascal Humbert, pour nous livrer le disque « Horizons » qui oscille entre mélancolie, rock en français vengeur et puissants morceaux en anglais. Loin de toute polémique, Cantat nous régale de sa voix qui porte encore l’âme de Noir Dez’ et qui ravira les fans de la première heure comme les petits nouveaux. Si tu n’as pas peur du vague à l’âme, n’hésite pas à jeter une oreille à Detroit.

Gramatik

gramatik1

Le DJ slovène nous avait habitué à des morceaux mêlant de la soul avec de bonnes grosses instrus hip-hop. Il viendra défendre « The Age Of Reason », son excellent dernière album, qui s’oriente plus vers de la dubstep, tout en gardant ses influences jazz/funk. On attend beaucoup de sa performance scénique, qui vient s’inscrire dans une grande tournée mondiale, et qui sera l’occasion de finir le festival sur une note à la fois de détente et de défoulement. Notez que cet album est disponible gratuitement et légalement sur internet, dans la logique de lutte et de dénonciation de l’industrie musicale de l’artiste. Libre à chacun par la suite de donner (ou pas) des dollars pour  le disque.

Stand High Patrol

standhighpatrol

Les trois Dubadub Muskateerz du label Stand High Records clôtureront la première soirée du festival. Mixant hip hop, dub, reggae et bass music, Rootystep, Mac Gyver et Pupajim, nous feront bouger sur un style qui leur est propre : le Dub-a-Dub, variante plus poussée du Rub-a-Dub : more hip-hop, more- dub, more bass…. ! A ne manquer sous aucun prétexte sauf si trop ivre, vous êtes déjà parti dans les bras de Morphée…

Be Quiet

bequiet

Faites pas cette tête ! Oui encore eux ! Mais on les aime nos louveteaux et on est content de pouvoir les suivre partout, partout, partout. Le Type les couve un peu des yeux quand ils montent sur scène et ne peut s’empêcher d’écouter « Function » avec un air de mère attendrie quand elle se rend compte que ses enfants grandissent. Et ils ont vraiment grandi : fini le rock juvénile et solaire, le soleil s’est couché sur Gotham, le vent souffle une new-wave glaciale teintée d’électro. Les références d’un gang de geek à pédales sont multiples et le voyage sans retour. Be Quiet t’embarque et toi aussi tu les suivras.

Kid Wise

kidwise

Le Type est un infidèle, il n’y a pas que les Be Quiet qui ont touché son cœur. Il y a aussi ce crew de 6 jeunes toulousains : les Kid Wise (l). « Hope » résonne dans nos têtes depuis la première écoute. On entend une voix brumeuse et sombre scander un hymne à la folie douce. Lâchons prise, sortons les chiens, hurlons à la lune. Ne vous fiez pas à leur jeune âge, d’ici peu vous ne pourrez plus vous passez des Kid Wise et cette pop poétique, ambitieuse et puissante sera votre nouvelle dope.

Le Type attend également Dark Side dont il vous a fait l’apologie ici (Nicolas Jaar à toi pour toujours) et vous prépare une interview du duo Acid Arab qu’on avait réalisé à l’occasion de leur concert au Rocher de Palmer. Là tu vois c’est ce qu’on tient absolument à voir mais  Le Type n’est pas un nazi de la musique et est ouvert à toutes les scènes.

Encore 16 dodos et on se retrouve à Marmande !

Plus d’infoswww.garorock.com
Billeteriehttp://bit.ly/garorock-billeterie

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

0 0,00
Retourner là haut