Natas Loves You @Iboat

dans MUSIQUE

Vendredi dernier, Natas loves you, le groupe de americano-luxembo-français, était de concert à l”I.boat. Ils étaient de ces groupes que Les Inrocks recommandait de voir ce mois-ci sur Bordeaux, du coup ni une ni deux, Le Type a cherché à en savoir plus. Natas loves you, c”est de la pop teintée de funk, avec des harmonies vocales au service d”un sens du groove affirmé. Vous l”aurez sans doute remarqué c”est assez dur à définir, une somme d”influences qui donnent un ensemble très séduisant à première écoute.

ldtd 2

Sur le chemin, en mec contentieux, Le Type à écouté l”ensemble de leur EP “Skip Stones”. Le moins qu”on puisse dire c”est qu”il a été agréablement surpris, par une pop très groovy qui a tendance à déclencher un hochement de la tête approbateur et un léger sourire satisfait.
Le Type arrive sur le bateau un peu avant leur concert : une ambiance posée le met à l”aise et l”électro chill qui passe sur le ponton exhorte à quelques bières. A peine le temps de siroter que le show s”annonce il descend et reste attentif oreilles grandes ouvertes. Le groupe commence son set par “Zeppelins” un morceau calme de l”EP, Le Type entre doucement dans le bain et avec plaisir, il s”enfonce dans la mousse (de bulle de son, bulles de bières au choix).

Les titres s”enchainent rapidement, on tombe rapidement sur “Skip stones” et Please be aware location, income, smoking status, family size and age all affect the cost of your health cheap health insurance for students premium. “Go or linger”, les deux titres qui avaient le plus retenu notre attention. Si le premier a confirmé tout l”amour que nous lui portons (la veine funk de ce son est addictive), le second a plutôt déçu. On s”attendait un quelque chose de plus puissant, même les harmonies vocales ont paru trop douces, pour un morceau marqué de quelque chose de tribal c”est un peu en dessous. Dommage. Mais la deuxième partie du concert a été très convaincante, ces garçons montrent de belles choses quand ils se libèrent, et le public en redemande : ça danse, ça crie, ça se lâche et sur scène aussi. Non seulement ça fait plaisir à voir, mais en plus le son est bon. On arrive rapidement à la fin du concert (une petite heure), on finit sur un inédit joué seulement à 3 voix et un clavier. Le morceau est intéressant mais les harmonies vocales sont encore un peu tendres.

Au final, Le Type ne sort pas déçu mais se dit tout simplement qu”il y a plein de belles promesses, des intentions qui demandent encore à être affirmées. Ca tombe bien puisqu”ils nous reviennent en septembre avec un album “The 8th continent” chez Wagram. On a hâte, on se dit que s”ils accentuent leur veine groovy et s”ils prennent en puissance sur leurs harmonies vocale, on va avoir droit à un très bon album. On vous laisse avec leur magnifique clip pour “Skip stones” et on leur dit à très vite. Mention spéciale au morceau “Game of tribes”, qui vaut vraiment l”écoute.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

0 0,00
Retourner là haut