Chronique d’un affranchi : j’arrête le Coca (le plus dur reste à faire)

dans ART ET CRÉATION

Le plus dur n’est pas de prendre la décision d’arrêter les doses de bonheur promises par la dégustation d’une canette de Coca. Le plus dur est l”omniprésente tentation.

On m’avait prévenu. Il m’avait averti : “l’entreprise dans laquelle tu te lances exige de grandes capacités mentales et physiques, l’enjeu te dépasse“. Il m’avait supplié d’être raisonnable et d’ouvrir la canette qu’il avait placé entre mes mains. J’avais tenu bon. Les yeux plein de larmes et dans un hurlement, j’avais violemment jeté la canette vêtue du rouge de l’Enfer. On ne croit pas en mes chances de réussites. Il ne veut pas que j’atteigne la sobriété. Tu n’y parviendras pas, qu’il me répète chaque jour. “On“ est une émanation de la folie qui régit dorénavant mon esprit. C’est aussi ça vouloir arrêter le Coca, devenir schizophrène.

L’équivalent soda d’un enfant-soldat

Les individus qui abordent des quêtes d’envergures ont l’immanquable habitude de balancer du “les manuels ne vous apprennent pas à…“ ou sa réplique cousine “on vous forme à tout un tas de choses mais pas à ça“. Indéniablement, ces petits joueurs n’ont jamais eu à faire à une Cocacolactolactite Ambiavorale. Jamais rien ni personne ne vous a préparé à sortir un “Vous avez pas de la Badoit plutôt ?“ alors que l’employé du MacDo vous demande si vous voulez un Coca avec votre menu Best Of. Comme la perte d”un enfant, ce n”est pas quelque chose que l”on envisage.

LE rayon

Quand nous allons faire les courses, comment nous comporter ? Éviter LE rayon ? Impossible ! Nos pas nous mènent irrémédiablement vers lui. Une fois devant les étagères, nous restons là, sans bouger, le regard empreint d”une profonde nostalgie et de regrets. Nos anciens breuvages sont tous là. Immobiles, liés par le fin plastique d”un pack de 6 ou logés à 10 dans des cartons. Finalement, après avoir été heurté à plusieurs reprises par le charriot d”une vielle dame, qui préfère nous donner des coups plutôt que de nous demander gentiment de dégager le passage, nous quittons le rayon.

A suivre…

Premier volet ici

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de ART ET CRÉATION

0 0,00
Retourner là haut