James Chance & the contortions @I Boat

dans MUSIQUE

James Chance amène ses potes « the Contortions » à l’I Boat samedi. Seront présents : un saxo fou, des percussions calmes avec des accès de folie, une guitare électrique et à la base, une basse. Et puis une voix énervée. Très énervée.

 

Comment présenter James Chance & the Contortions ? Les premiers mots qui viendraient spontanément à l’esprit seraient « funk », « punk », « jazz », « folie » et « liberté ». C’est vrai qu’on n’a plus vraiment l’habitude d’entendre un saxophoniste souffler du punk sur un riff de jazz avec des odeurs de funk. Mais c’est bien ce que fait James Chance depuis au moins 1978. James Chance & James White, même personne, même combat. Le combat de l’impro et du déstructuré. Samedi, vous aurez beau chercher, vous aurez beaucoup de mal à trouver un couplet et un refrain dans leurs morceaux. James Chance & the Contortions n’aiment visiblement pas les cases. Ils sont nés avec le « no ». Le mouvement No Wave, ça les connaît. L’album No New York qui compilait plusieurs de leurs chansons casino online et celles d’autres artistes du même mouvement, ça les connaît aussi. Mais c’est surtout avec l’album Incorrigible ! sorti en 2012 qu’ils viennent remuer l’I Boat.

 

Mélangez quelque chose comme Thelonious Monk avec par exemple In walked bud où le saxophone de Johnny Griffin fait déjà des siennes avec I wanna be your dog des Stooges et vous obtiendrez une musique assez proche de celle de James Chance & the Contortions, du jazz punk. Le Type se demande bien ce que donne cette folie sur scène. A son humble avis, ça doit faire un drôle d’effet. James Chance & the Contortions sur scène, y a moyen que ce soit stupéfiant.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

0 0,00
Retourner là haut