House Of Cards : Bienvenue à D.C

dans ÉVÉNEMENTS

C’est l’une des séries événement de ce début d’année 2013. Première production audiovisuelle du service de VOD américain Netflix, House Of Cards promet une immersion dans le monde impitoyable de la politique américaine.

Avant même que l’on ne visionne son premier épisode, House Of Cards cumule trois atouts de poids :

– Le premier, et non des moindres, est son producteur : David Fincher (Seven, Fight Club, The Social Network,…). Le talentueux cinéaste réalise d’ailleurs les deux premiers épisodes.

– Le second, sa distribution. Avec en tête de gondole, pour camper le rôle principal, l’excellent Kevin Spacey (Usual Suspects, American Beauty,…).

– Le dernier a priori positif tient en l’initiateur du show : Netflix. House Of Cards marque l’entrée du géant américain dans la production audiovisuelle. Jusqu’alors simple service de vidéos à la demande, Netflix veut frapper fort dès son premier essai. Plein d’ambitions, le service de VOD souhaite devenir une source de production crédible auprès du public. Pour ce faire, son show se doit de rivaliser, tant sur le plan de la qualité que de l’audace, avec les productions signées des grandes chaînes câblées telles que HBO, Showtime ou Starz.

Le pitch de House Of Cards en une phrase : les dessins et manigances de Frank Underwood (Kevin Spacey), politicien chevronné, pour atteindre la fonction suprême, président des États-Unis d’Amérique.

Le point de départ de la série est une promesse non respectée. En échange de son soutien lors de la campagne pour les élections présidentielles, Walker devait nommer Frank Underwood Secrétaire d’état aux Affaires Étrangères. Hélas, la politique est un univers où les engagements ne valent pas grand chose. Frank se maudit d’avoir fait confiance à Walker. Il décide alors de mettre des bâtons dans les roues de son administration et de faire tomber ceux qui ont pris sa place. Tous les moyens sont bons pour parvenir à ses fins…


House Of Cards, dont la production a coûté la bagatelle de 100 million de dollars, est un drame politique très réussi qui réjouira les fans du genre. L’immersion dans les coulisses du pouvoir est passionnante. Frank Underwood introduit le spectateur à Washington D.C, terre sainte des lutes d’influences et des magouilles.

Les 13 épisodes qui constituent la saison 1 ont été lâché d’un coup d’un seul sur la plateforme de VOD.  Une saison 2 a d’ors-et-déjà été commandé.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de ÉVÉNEMENTS

0 0,00
Retourner là haut