L’Élimination

dans ART ET CRÉATION

Il n’ y a pas de mots pour dire ce qui blesse” nous dit Rithy Panh dans L’Élimination, le livre qu’il a écrit en collaboration avec Christophe Bataille. Le cinéaste avait 13 ans lorsque les khmers rouges sont entrés dans Phnom Penh. S’en sont suivie quatre années de terreur, de tortures, de famine et de morts.

Il y a deux pans dans ce roman; les souvenirs de Rithy Panh bien sûrs, nombreux aux apparences de mauvais rêves, mais aussi les entretiens qu’il mène avec Kaing Guek Eav, dit Duch, directeur de  la prison S21 où plus de 12 380 personnes furent torturées et tuées.

Au fil de sa mémoire et des entretiens qu’il mène avec le Duch, Rithy Panh nous emmène à une époque où le garçon de 13 ans qu’il était a perdu en quelques semaines, ses proches mais aussi son nom. Car dans le régime des khmers rouges il faut détruire l’individu, le briser mentalement, physiquement mais aussi matériellement .”Kamtech” écrira Duch des milliers de fois sur les dossiers des prisonniers cambodgiens qu’il fait torturer. L’auteur l’interroge sur la signification de ce terme : “Duch est clair : kamtech c’est détruire puis effacer toute trace. Réduire en poussière. (…) Qu’il ne reste rien de la vie, et rien de la mort. Que la mort elle-même soit effacée” . C’est là la véritable élimination, effacer jusqu’au souvenir des morts.

Dès sa parution, L’Élimination a été comparé à Si c’est un homme de Primo Levi. Cette comparaison est loin d’être fortuite, “À dix-huit ans, je découvre Nuit et Brouillard d’Alain Resnais. Je suis surpris. C’est pareil. C’est ailleurs. C’est avant nous. Mais c’est nous“, confie Rithy Panh. Une écriture simple et une lecture obsédante qui, Le Type l’espère, vous poussera à prendre plus ample connaissance de ce crime contre l’humanité dont ont on nous parle si peu, pour la simple raison qu’il a eu lieu trop loin de nos frontières.

Plus qu’une autobiographie, c’est le récit d’un humaniste qui lance un regard lucide sur le régime de Pol Pot, et l’impact que ces années noires ont eu sur l’homme qu’il est à présent.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de ART ET CRÉATION

0 0,00
Retourner là haut