Beach House @ Rock School Barbey

dans MUSIQUE

Le Type vous avez déjà parlé de Beach house, ce groupe américain aux accents dream-pop, comme étant le duo, neuf (et bon) du mois. Il était donc tenté d’aller faire un tour à la Rock School Barbey pour voir ce que le groupe envoyait sur scène. Et il n’a pas été déçu.

La salle n’est pas franchement pleine quand le Type, plongé dans le noir et la chaleur étouffante, entend les premières ondes du clavier de Victoria Legrand faire monter la tension. La batterie discrète de Daniel Franz l’accompagne. L’acolyte de Victoria, Alex Scally, couronne le tout de quelques doux riffs de guitare. Wild, issu du dernier album Bloom, entame le set. Le Type n’était pas mécontent de se laisser porter par la voix envoûtante de Victoria. Les morceaux de leurs quatre albums se mêlent, ravissant les adeptes de la première heure. S’enchaînent Walk in the park et Norway au rythme du balancement de l’épaisse chevelure de la chanteuse.

L’atmosphère est planante même si on regrette un peu le son et surtout les jeux de lumière stressants qui nous empêchent de rêvasser. Tout comme l’espace scénique d’ailleurs, guitariste et batteur occupant chacun un coin opposé de la scène. Du coup, la complicité entre les membres du groupe n’était pas flagrante. Mais on sent bien qu’ils sont sympas ces américains tout droit venus de Baltimore pour un séjour français tout en musique. Victoria tente même un retour à sa langue maternelle en glissant un drôle « Je suis une grande idiote » qui nous a fait sourire.

En bref, le Type a passé un agréable lundi soir. Pour ceux qui ont raté leur passage à Bordeaux, une séance de rattrapage aura lieu le 26 Août à Rock en Seine. Avis aux amateurs.

Par Florence, Loan et Vico.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

0 0,00
Retourner là haut