Du Nouveau, du Bon & du Vieux #6

dans MUSIQUE

Beach House est un duo formé à Baltimore dans le Maryland en 2004. Tout comme les Black Keys, on peut se demander pourquoi on continue à les présenter comme duo sachant qu`ils sont 3 voir même 4 lors de leurs représentations…Ce “duo” formé par Victoria Legrand et Alex Scally (et d`autres) vient donc de nous livrer son très bon 4eme album “Bloom” la semaine dernière, suite logique des 3 premiers mais pas seulement.

L`évolution musicale du groupe d`un album à l`autre a toujours été claire, les rythmes, les mélodies et la voix de Victoria de plus en plus difficiles a se sortir de la tête.

Avec la sortie de Bloom, dès les premiers titres, on s`aperçoit qu`ils ont grillé les étapes, beaucoup plus de synthés, d`échos, des rythmes plus travaillés et efficaces. Cette évolution brutale colle parfaitement au titre de l`album, Floraison en français. La réussite vient de cette avancée sonore, qui tout en restant dans la veine dream pop que le groupe a toujours suivi, apporte à leur style de la fraicheur et une dimension plus profonde. A tel point qu`en réécoutant les très bons albums précédents, on peut trouver qu`ils manquent de quelque chose.

Voici le parfait exemple d`un groupe qui sait se renouveler et faire évoluer son style, secret de la longévité!

Beach House sera en concert le 4 Juin prochain à la Rock School Barbey de Bordeaux.

 

 

Fils de diplomates Israéliens, Asaf Avidan a commencé à chanter suite à une rupture amoureuse et sort son premier album en 2006 avec son groupe: les Mojos.

Pour ma part je suis passé à côté de cet artiste pendant de nombreuses années, mais en Mars 2012, un remix plus qu`approximatif d`une de ses chansons par Wankelmut m`a mis sur sa piste. Il s`agissait de la chanson “Reckoning Song” que vous pouvez écouter juste au dessus.

Cette piste a débouché sur un filon de 4 albums remplis de chansons entêtantes et intemporelles. Le plus marquant est selon moi “The Reckoning“.

Les musiciens sont bons, la voix d`Asaf Avidan est exceptionnelle et les influences des “grands” du rock sont flagrantes (Janis Joplin, Led Zeppelin, …).

Les morceaux de l`album sont variés, les paroles sont simples mais efficaces, ce serait dommage de passer à côté comme je l`ai fait pendant 6 ans!

 

Souvent considéré comme un nouveau génie de la musique, pour ses paroles et son apparition très jeune dans le milieu, Conor Oberst a fondé le groupe Bright Eyes en 1995.

L`évolution de la carrière du chanteur et donc des Bright Eyes a été marquée par des périodes claires, de solitude, de réflexion sur l`existence, d`expériences (drogues entre autres), puis d`exil (l`album Cassadaga), chaque période se déclinant en thèmes développés dans les paroles des chansons.

La simplicité musicale et la qualité des paroles de “I`m wide awake it`s Morning” en font un album qui restera selon moi l`album de leur carrière.

Lors de la présentation de l`album à la television Américaine en 2004, Conor Oberst lança “Alright, this song is for the governor of California and the president of the United States, two men I admire a lot; for their biceps, and for their creepy fascist agendas. One, two, six six six…”  au début du titre “At the bottom of everything” – http://www.youtube.com/watch?v=nFXs_vn7tjk

Ce qui ne manqua pas de faire parler un peu plus d`eux!

Malgré tout cela il semblerais qu`il garde les pieds sur terre et reste proche de ses fans puisqu’en 2010, après un concert il a invité un de mes colocs à le suivre pendant sa tournée européenne !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

0 0,00
Retourner là haut