Masta Ace, Marco Polo, Wordsworth @Glazart – Paris / 13-5-12

dans MUSIQUE

Le TYPE se délocalise à Paris-Capitale et vous livre ses premiers live-reports parisiens. Dimanche dernier, direction GLAZART, lieu musicalement éclectique, situé sur la ligne 7 du métro – au coeur de l’espace architectural et urbain de la Porte de la Villette. Nous étions le 13 Mai 2012, et GLAZART invitait les rappeurs américains Masta Ace et Strickline à présenter leur nouvel album: “Ma Doom, Son of Yvonne“.

Petite remise en contexte pour les lecteurs bordelais: Paris possède sa propre station FM exclusivement dédiée au hip-hop, GENERATION (88.2), et tous les dimanches les DJ de Hip hop Résitance animent l’émission Underground Explorer. Ils organisent régulièrement des soirées au Glazart, ancienne gare routière reconvertie en salle de spectacle,  qui réunissent toujours la crème du Hip Hop à l’ancienne, avec scratch et freestyle. Après la venue de The Artifacts en avril, ils programmeront Kool Keith et dj Kutmasta Kurt le 29 mai prochain. Le 13 Mai dernier, c’est Masta Ace, l’un des éminents représentants de la scène Hip-Hop US qui pose ses valises à Paris.

La soirée est introduite par les DJ maison: DJ Fab est chargé de présenter les MC et DJ invités (un plateau franco américain, toutes générations confondues).

La première partie est réservée à la scène Hip Hop française avec 3 MCs dont NEMIR de Perpignan (http://www.facebook.com/pages/NEMIR/127602539977) (http://www.myspace.com/nemir), Radikal MC de Paris (http://www.myspace.com/radikalmcofficiel) et Deen Burbigo (http://www.facebook.com/deenburbigo) qui les a rejoint sur scène. Ils rappent leurs derniers textes et font monter quelques amis MC présents dans la salle pour un freestyle.

 Wordsworth prend ensuite la relève pour une petite demi-heure de show avant de laisser place à ceux qu’il appelle ses « grands frères ». Ce rappeur de Brooklyn est surtout connu pour ses freestyles mais il était avant tout venu présenter son nouvel album « The Photo Album ». Il descend dans le public en faisant répéter la date de sortie de son opus:

say : June 12″ – “Juuune 12 !

En fin de set, les rares filles présentes dans le public ont droit en exclusivité à sa dernière chanson bien sexiste, qui semble bien fonctionner auprès des mâles du public. Qu’importe, l’ambiance est là.

Vient ensuite le tour de Masta Ace qui débarque sur scène avec sac à dos et casquette vissée sur la tête, accompagné de Strickline tous deux réunis pour présenter leur nouvel album: « Ma Doom: Son of Yvonne ». Il explique que l’album est dédié à sa mère – Yvonne – décédée en 2004. Puis évoque des souvenirs personnels: la collection de vinyles que sa maman lui interdisait de toucher, les sessions musicales avec ses copains.

Entre plusieurs “HELL YEAH” lancés au publi, Masta Ace et Strickline proposent des titres plus anciens qui font fait lever les mains au milieu de l’ écran de fumée des premiers rangs.

Suit l’énumérationde tous les albums depuis 1988, année de ses débuts dans le milieu underground avec les collectifs de Queensbridge, Juice Crew.

Le public, majoritairement composé de connaisseurs, ressort enthousiasmé – LE TYPE enchanté.

 

Crédit Photo: Ludo du webzine Branchetonsonotone

 

2 Comments

  1. Ah tiens, ma vidéo ^^

    Gros gros concert, super ambiance du début à la fin.

    A rectifier : ce n’était pas MF Doom sur scène avec Masta mais son acolyte Strickline…

    a+

  2. Hej,
    Merci pour le commentaire, je rectifie illico !
    Oui, on avait pas d’accred photo cette fois-ci, du coup on a dû prospecter à gauche à droite pour illuster l’article.

    +

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

0 0,00
Retourner là haut