Le cercle des ajournés du permis (puissance 3)

dans ART ET CRÉATION

Parce que nous ne sommes pas légions à avoir obtenu notre permis de conduire après quatres tentatives, je m’autoproclame porte-parole de cette minorité silencieuse. Non mes chers amis, vous n’avez pas à vivre reclus dans la honte et le dégoût de vous même. Nullement, vous n’avez à vous mettre dans la peau du passager assis à votre droite, à la place dite du mort qui, persuadé que ce surnom ne doit pas son existence au hasard, s’accroche de toutes ses forces aux montants et se découvre soudain croyant.

Je vais mettre les choses au clair tout de suite. D’accord, rien qu’avec mes chèques, mon auto-école a pu rénover ses locaux, ouvrir une succursale et acheter deux nouveaux véhicules. Il est vrai que mon argent a permis à ma monitrice de finalement voyager en classe affaire puis de loger dans un hôtel cinq étoiles lors de ses vacances à Hawaï (elles-même rallongées de deux semaines). Je ne peux nier que si mon auto-école reversait ne serait-ce que 50% du total des fonds sortis de ma poche à des œuvres humanitaires, la population d’un pays africain de taille moyenne pourrait être nourrie et accéderait aux soins de première nécessité pendant précisément 17 mois. Les faits sont accablants. Clairement en ma défaveur.

Ce moniteur d’auto-école est connu pour n’être pas très bavard

Indéniablement, c’est un sujet qui, lorsqu’il est abordé en société ou en famille, nous met mal à l’aise. L”humour est alors la meilleure arme. Si vous en êtes dépourvu, je ne donne pas cher de votre peau. Évidemment, vous allez prendre session. Les vannes vont fuser. Votre auto-dérision et votre capacité à répartir sont vos seuls atouts. Le mensonge aussi est une solution. Bien que ce dernier s’avère trop compliqué sur la durée – Merde ! À lui je lui ai dit que je l’avais eu en combien de fois déjà ? Ainsi, à moins de tenir à jour un carnet de compte individualisé pour chacune de vos connaissances, cela s’avère impossible. Une autre option s’offre à vous : l’amnésie. Néanmoins, vous devez être au fait que cette technique requiert un haut niveau de maîtrise. En effet, il s’agit ici de faire croire à l’autre que vous êtes sincère. Que cet oubli est involontaire. Votre voix doit donc transpirer la franchise. Les questions doivent se multiplier. Le tout donnant l’illusion d’un véritable cheminement cognitif qui, victime de l’oubli, n’aboutit à aucun résultat. “Pfff, c’est loin çaattend voir…c’était y a quoi ? 3…4 ans ? J”étais où à ce moment là  ? C’est dingue ça ! J’arrive pas à m”en souvenir…Est-ce que ma mère sait ? Peut être. Tu sais quoi ? Laisse tomber, je regarderais dans mes archives et te le dirais une autre fois”. Vous ne le ferez pas.

Le petit Grégoire ne le sait pas encore mais il va commettre une faute éliminatoire

Vous : Hum…Hum…
Moi : Quoi ? Keskya !? voyez pas que jsuis occupé !?
Vous : T’essaierais pas de nous entourlouper par hasard ? Tu veux nous faire croire que prétendre d”avoir oublier, c”est pas aussi un mensonge !? Espèce d’escroc !
Moi : Euh…Vraiment ? T’en es sûr ? Parce que…Nonnnnnn ? Oui ? Vraiment ? C’était quoi ta question déjà ?
Vous : (s’adressant à un autre vous)  C’est moi ou il se fout de notre gueule ?
Moi : Soit. Vous avez raison. L’amnésie est une sous-catégorie du mensonge. Content ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de ART ET CRÉATION

0 0,00
Retourner là haut