Who’s next 2012 #2 : MINNAPALMQVIST

dans ART ET CRÉATION

Si vous avez l’impression que cette marque est importable c’est tout à fait normal, les créations de MINNA sont bien plus que des vêtements. Zoom sur une marque à mi-chemin entre la haute couture et le prêt-à-porter.

Chaque pièce témoigne d’une réelle étude à la fois esthétique et symbolique du corps de la femme. « Intimately Social », la première collection, représente la complexité du corps féminin, de son tiraillement entre ce qu’elle veut mettre en valeur et ce qu’elle veut cacher mais représente aussi un conflit perpétuel entre ce à quoi on voudrait que notre corps ressemble (à cause des normes qu’impose la mode sans doute) et ce qu’il est en réalité ; tout cela avec différents patchworks de cuir brut et du jersey épais.

Voilà une ligne atemporelle, qui n’entre pas dans les normes de la sphère mode. Minna nous avoue ne pas réfléchir en fonction de ses diktats : « Je ne suis pas la mode traditionnelle et les saisons. Je travaille plus en fonction des matières. Donc cela change un tout petit peu, progressivement.»

En effet, les créations les plus récentes, même si elles restent dans le même esprit, vont plus dans le sens du prêt-à-porter. Elles s’inspirent cette fois des changements que notre corps subit mais dont on ne veut pas parler. Les formes sont plus fluides et plus basiques ; on les intègre plus facilement dans une garde-robe – surtout quand on aime la maille, la grosse laine et le coton.

Enfin, Minna Palmqvist, c’est aussi un magnifique lookbook ! Shooté par Anna Rönnqvist en collaboration avec l’artiste Ingela Nilsson, ce lookbook insiste sur la dimension artistique de l’univers Minna Palmqvist et sur sa vision du rapport que la femme entretient avec un corps dégénérant et difficile à accepter tant on l’aime et le déteste.

 Photos : Anna Rönnqvist
Installations : Ingela Nilsson
http://www.minnapalmqvist.com

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de ART ET CRÉATION

0 0,00
Retourner là haut