Who’s next 2012 #1 : Le bilan

dans ART ET CRÉATION

Le Type n’est pas parfait, il lui arrive d’avoir un peu de retard sur les événements. Mais il tient à vous chers lecteurs et même si il procrastine un peu trop il n’oublie pas de poster. Si vous nous suivez un peu sur Twitter et Facebook (quelle question bien sûre que vous nous suivez !) vous n’êtes pas sans savoir que le Type était sur Paris du 21 au 24 janvier pour le Who’s Next 2012.


Après des mois à étudier les blogs les plus hype-de-la-mort-qui-tue pour se saper comme il faut (ou pas…), nous sommes partis dénicher les créateurs dont on n’espère ne plus pouvoir se passer l’hiver prochain. En plus, pas de jaloux, il y avait tellement de chose à voir que nous avons fouiné pour tout le monde et sélectionné de l’Homme, de la Femme et de la Chaussure.

Sinon c’était comment ? Et bien…C’est un monde à part le Who’s Next ! Un monde merveilleux où le Type a pu affirmer son côté fashionista matérialiste sans avoir honte. Un monde magique où des Isabel Marant et des bonnets Nixon de toutes les couleurs gambadent gaiement. Un monde surprenant où jeunes bloggeur-mode avides d’une notoriété à la Garance Doré fument, téléphonent ou attendent leur blog-copains (voire les trois en même temps) en prenant toujours le soin de poser naturellement au cas où un photographe « street style » (avec l’accent si’ouplé !) les prennent en photo – on vous jure que ça se fait vraiment on l’a vu de nos yeux vus !

Blague à part, c’était immense, c’était le bordel, on s’est perdu, la bouffe était bio et bonne, on a eu mal aux pieds et on a surtout bavé devant des pièces pointus, des matières à tomber et admiré des concepts qui vont au-delà de l’habillement.

Le salon était divisé en plusieurs espaces pour plusieurs univers comme…

« Fame », paradis du prêt-à-porter féminin qui a mis l’accent sur des silhouettes élégantes, austères presque monacales pour un style sans fioriture où c’est le détail qui fait tout.

« Mr Brown », espace consacré à la mode masculine et à la mode urbaine qui prévoit pour l’hiver 2012-2013 des tendances contrastées où les matières nobles et les pièces façon « vieille France » épousent une allure décadente et impertinente. On est également tombé sur des perles hors-catégorie qui offrent un véritable renouveau au dressing de l’Homme (affaire à suivre).

« Mess Arround », véritable temple de la chaussure qui réunissait cette année plus de 260 marques pour Homme, Femme et Enfant. L’esprit « Mess Arround », pour l’an prochain, s’est axé sur le naturel et l’artisanal avec du cuir brut, de la fourrure, des plumes et du nubuck aux couleurs chaudes. Est marqué ici comme un retour à la nature, mais attention, un retour aux sources à la manière d’un bobo qui trimballe son panier en osier et ses sabots en plein centre ville plus qu’un hippie qui parle à arbre– faut pas déconner non plus !

Clou de l’intense journée qu’on y a passé : le défilé. Un défilé ? Que disons-nous un véritable show avec de la musique, des bulles et de la danse ! Exit le mannequin figé-constipé, au Who’s Next les mannequins font vivre les vêtements par des chorégraphies et une mise scène façon comédie musicale. D’ailleurs, on est presque sûre qu’à la fin du show quelques journalistes bougeaient timidement l’arrière-train en marmonnant « You’re the one that I want ».

Et les créateurs dans tout ça ? Patience, patience, on se donne rendez-vous chaque semaine pour découvrir la sélection du Type.

Crédits photos : Emeline.D

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de ART ET CRÉATION

0 0,00
Retourner là haut