Le Stratège : une méthode à découvrir !

dans ÉVÉNEMENTS

Qu’est-ce que c’est ?

C’est une comédie dramatique de 2h13 fruit de la rencontre entre les producteurs de The Social Network avec le réalisateur de Truman Capote, Bennett Miller, et portée par Brad Pitt dans le rôle principal.

De quoi ça parle ?

Comme chaque année, Billy Beans (Brad Bitt), manager général des Oakland Athletics, doit faire face aux départs de ces meilleurs joueurs vers des franchises plus huppées, plus riches. En cette pré-saison 2001-2002, il va choisir, envers et contre tous, de faire confiance à une méthode basée sur des statistiques mathématiques développée par Peter Brand (Jonah Hill) – 25 ans et diplômé en économie à Yale – afin de bâtir une équipe compétitive à faibles coûts.

Pourquoi aller voir ce film ?

Je vous l’accorde, à moins d’être abonné à ESPN et d’être un fondu de baseball, il semble difficile, peu probable de payer pour voir une fiction dont le thème central est ce sport. Néanmoins, Le Stratège réussit le tour de force de captiver le spectateur en montrant comment une équipe de bras cassés est parvenue à entrer dans la légende, le Hall of Fame, de la Major Baseball League.

De plus, les acteurs sont excellents. Brad Pitt livre une prestation de haut vol avec ce rôle d’ancien joueur au talent certain n’ayant jamais réussi à confirmer les espoirs qui étaient placés en lui et qui, une fois la batte et le gant raccrochés, est devenu recruteur avant de terminer manager général. De son côté, Jonah Hill parle peu mais parvient à transmettre avec justesse pas mal d’émotion. Pitt-Hill, un ticket gagnant en somme.

Une autre force du film est aussi de ne pas se centrer uniquement sur le terrain. Ici, le viewer en plus d’être introduit dans les coulisses d’une équipe de baseball et d’en découvrir la gestion, assiste aussi au quotidien de Billy Beans, père de famille rongé par la déception d’avoir choisi l’argent plutôt que les études.

Au final, Le Stratège ou Moneyball (en version originale) est un film sur le sport très réussi qui ne nécessite pas d’apprécier le baseball ni même d’en connaître le règles, pour se laisser porter par cette fiction basée sur une histoire vraie.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*