Tag archive

Pierre Moritz

Soirées SAFE ZONE à Bordeaux : quand la house reprend ses droits

dans ANNONCES/DIVAGATIONS LOCALES/ÉVÉNEMENTS

Vendredi 5 Avril le Void viendra accueillir dans sa cave un nouveau format de soirées atypiques, les Safe Zone. Avec Electrocorp magazine comme lanceur de cette première résidence dédiée à la house et ses ramifications telles que le disco, il est ici question de remettre au centre la musique, le dancefloor, et surtout le plaisir. 

Comme à la maison

Tel est la philosophie de cette soirée qui affiche clairement la couleur en proposant un line up coup de poing, avec aux platines des figures locales mais pas que. Le bordelais Real J qu’on ne présente plus, fervent défenseur d’une house puriste et rétro, viendra nous faire groover méchamment, de quoi s’attendre à une sélection de qualité supérieure.

Le parisien Pierre Moritz, du label parisien Copie Blanche viendra faire tourner des galettes, et pour terminer le bordelais Scud de chez ElectroCorp qui nous promet une selecta soignée et esthétique.

Le dancefloor comme mot d’ordre

Le pari de la Safe Zone réside dans l’audace de proposer un line up sans ordre de passage, l’idée étant de ne plus se focaliser sur les djs, qui ne seront même pas visible pendant toute la soirée. Oublions donc nos disc jokey, dansons, fermons les yeux, ou fixons la boule à facette. Revenir à l’époque du Paradise Garage ? et bien pourquoi pas. Le mythique club, né dans les 70’s à New York et où officiait le célèbre Larry Levan était un temple de la piste de danse, mais aussi un espace favorisant les interactions sociales, avec un dancefloor ouvert.

Et puisque l’on parle d’interaction, oubliez vos stories Instagram, la soirée interdit l’usage des appareils photos des smartphones. Retour dans les années 70 et 80, on parle ici d’un revival, d’un bon dans le passé, d’un plaisir juvénile et d’une atmosphère qui se veut intimiste, sans culte du dj. De la house à ses sous-genres, de la deep au disco en passant par l’acid et autres pépites surprises, Safe Zone nous invite pour un voyage dans le temps, où le public sera au centre de la soirée.

Le Type vous donne donc rendez-vous ce vendredi dans la cave du Void, et on vous laisse avec un petit Megamix comme avant-goût… Let’s Dance !

  • Des places sont à gagner sur notre page Facebook, ça se passe ici.

Eclectype #39 – La playlist bordelaise – février 2018

dans DIVAGATIONS LOCALES/MUSIQUE

Rendez-vous mensuel pour découvrir de nouveaux artistes issus de la scène bordelaise tout en redécouvrant des pépites locales bien de chez nous, enfouies parfois dans les bas-fonds des internets. Sans trier, on sélectionne de manière éclectique dans cette playlist des univers parfois très différents, du rock psyché à la house en passant par le hip hop ou la musique de chambre, toujours dans une démarche de promotion de la création émergente à Bordeaux.

}

Aya & Neverland – Old Train

Avec son premier EP Sunstroke produit avec la nébuleuse We Are Vicious, Aya & Neverland séduit par ses compositions ultra soignées. Multi-instrumentiste, l’artiste construit au fil de son mini album un univers plein de mystères qu’on se plaît à explorer.

)

Pläcid – Let Me Introduce

Ayant déjà officié avec une formation plus electronica avec le collectif À l’eau, Tom aka Pläcid revient en solo pour une tambouille très acid et psychédélique. Un truc bien corrosif mais réjouissant à consommer avec modération pour les plus épileptiques d’entre vous.

)

Obsimo – Faceless

Troisième EP pour le jeune Obsimo, qui avec Obsidienne rappelle la classe de Moderat ou parfois de Rone. Un registre planant très agréable, à écouter à tout moment de la journée selon l’humeur.

Johnny Muerte – Hey Mate


Sonorités blues et rock’n’roll bien grassouillets qui puent les vieilles caves bordelaises : c’est le cocktail proposé par Johnny Muerte, qui fonctionne à merveille dans l’EP Because of the Night sorti en 2016.

)

Jo & Yanné – De Fil En Aiguille

Issus du WL Crew, Jo et Yanné montrent avec « De Fil En Aiguille » une maîtrise de l’écriture et distillent des sonorités plutôt fraîches et bienvenues dans le rap game local. A suivre.

)

Racoon Racoon – Little Sparrow

Délicieuses délicatesses au menu des titres composés avec brio par le duo Racoon Racoon. Originaires de Bordeaux, Léa et Léonard s’affranchissent des frontières et puisent leurs influences au gré de leurs voyages. Leur dernier EP Our Love’s Funeral sorti sur le label allemand Majestic Casual Records est un véritable succès. Un projet auquel on souhaite plein de réussite.

)

Pierre Moritz – A Une Main

Si Pierre Moritz n’habite plus vraiment Bordeaux, on peut se réjouir qu’il soit le dernier artiste a signer sur Shall Not Fade, un beau label anglais qui compte à son actif une belle tripotée de noms tels que Mall Grab ou Detroit Swindle. Une house propre sans fioriture, entraînante à souhait, à l’image de ce que propose l’écurie britannique.

)

Miki Bangs – Snowden

Moitié du duo Bengale, Miki Bangs expérimente et bricole en solo des sons hybrides aux influences multiples. Avec « Snowden », l’artiste se fait porte-parole activiste 2.0 en magnifiant l’œuvre du lanceur d’alerte Edward Snowden pour un rendu plutôt amusant et qui change de ce qu’on peut écouter ailleurs.

 

Little Jimi – Jimi

On termine avec les lauréats du prix de la ville de Bordeaux à la Finale – Tremplin des 2 Rives 2018 qui s’est déroulé à la Rock School Barbey il y a quelques semaines. Rock en suspens à tendances stoner et psychédéliques : Little Jimi a de quoi convaincre adeptes et néophytes en la matière, en on souhaite bonne route à ce trio qui n’a encore qu’un an au compteur.

2×1 places : Connection w/ Bch., Pierre Moritz, Freema, Leroy Washigton & Lionel Fantomes @ Bootleg 17/12

dans ART ET CRÉATION

Deux places à gagner pour la nouvelle soirée Connection proposée par le Bootleg samedi 17 décembre, avec 5 artistes bordelais : Bch., Pierre Moritz, Freema, Leroy Washington et Lionel Fantomes.

}

« Le meilleur de la scène Bordelaise », nous promet le descriptif de l’événement. Pour cette première Connection, ce sont donc 5 artistes qui ont été soigneusement sélectionné par le Bootleg afin d’offrir un panorama large mais non exhaustif de ce qui se fait de mieux en terres bordelaises. Avec une scène foisonnante, notre chère ville offre en effet un vivier de choix d’artistes de qualités issus d’horizons et de styles différents. Samedi 17 décembre, on retrouvera ainsi Bch. du crew L’oiseau Rare, Pierre Moritz de Copie Blanche, Freema du collectif L’Orangeade, ainsi que deux habitués du Bootleg : Leroy Washington, et Lionel Fantomes du duo Blåck Bøw. Une soirée où l’on devrait donc naviguer entre house, techno, disco ou funk, où les influences de chacun se mêleront et s’entrelaceront pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

}

▬▬▬▬ INFOS PRATIQUES▬▬▬▬

Evènement Facebook

 Pour gagner ta place pour la soirée ; like la fanpage du Type et like le post concernant le jeu concours ou envoie un mail à
contact@letype.fr en objet « Bootleg Connection 17/12  »
(Nom + Prénom + email)

Retourner là haut