Tag archive

Persepolis

Eclectype #49 – La playlist bordelaise – février 2019

dans MUSIQUE/SÉLECTA

Rendez-vous mensuel pour découvrir de nouveaux artistes issus de la scène bordelaise tout en redécouvrant des pépites locales bien de chez nous, enfouies parfois dans les bas-fonds des internets. Sans trier, on sélectionne de manière éclectique dans cette playlist des univers parfois très différents, du rock psyché à la house en passant par le hip hop ou la musique de chambre, toujours dans une démarche de promotion de la création, émergente ou non, à Bordeaux.

 

WL Crew – Fahrenheit

« Tout pour le W » tel est le crédo que se sont fixés les 7 membres de WL Crew. Récemment associé avec RK2 Production, ce groupe de hip-hop bordelais remanié en 2018 sous sa nouvelle formation a une ambition claire : marquer le paysage du rap français sans emprunte. Une touche unique, teintée d’une recherche d’évolution musicale sans fin, représentée en live « à la manière de la scène Rock d’Antan ».

 

Persepolis – Can’t Control

Le duo Persepolis nous offre quelques minutes explosives de rock alternatif avec leur nouveau titre « Can’t Control » issu de leur tout dernier EP Temptation Part I&II.

 

Vladigital – Fade to Grey (ft. Lara Massaï)

Le membre du groupe de rap apocalyptique l’Armée des Morts, DJ et producteur bordelais Vladigital redonne de l’éclat à des titres intemporels, et vient de sortir deux clips rétroactifs.

 

St Graal – Oubliance

Le mélancolique bordelais Léo aka St Graal nous régale avec sa voix chargée d’émotions et un clip sensuel avec « Oubliance ».

 

Mars Red Sky – Under the Hood

Originaire de Bordeaux, le trio Mars Red Sky captive les foules depuis plus d’une décennie avec son rock psychédélique et captivant, son invitation au voyage à travers une musique planante. Et on ne s’en lasse pas.

 

Al’Tarba & Senbeï – Rikshasa

Les deux artistes chacun issus du label bordelais Banzai Lab s’associent désormais pour créer un album de « rap sous acides », Rogue Monsters.

 

Jouvence – VOYAGE

Le rappeur Jouvence revient avec un son toujours aussi chill, avec des figures de style digne des grands noms. On adore !

 

Thug Pharmacy – Passe le briquet

Alambiqué, le dernier EP de La Prune ne déroge pas à la règle mise en place pas le crew : des tracks trap aux ambiances chelous bien produites et bien plaisantes.

 

Canal 113 • Rhone & Moreno sur Ola Radio

Nouvelle venue dans le paysage culturel bordelais, la webradio Ola Radio fédère ce qui se fait de meilleur en ville en termes de dj et artistes aux horizons divers. Ils diffusent en continu sur www.olaradio.fr et posent quelques sets sur leur Mixcloud, à l’image de ce podcast house music servi par les local heroes Rhone et Moreno de Canal 113.

 

Camel Power Club – A Wave of Goodbye (ft. Racoon Racoon)

« Une chanson de rupture qui capture ce moment où l’un a déjà tourné la page tandis que l’autre reste hébété, à contempler le vide, avec rien d’autre que des souvenirs doux-amers alamet le plus mince espoir que les choses pourraient toujours s’arranger.»

Et découvrez d’autres Eclectypes avec d’autres artistes locaux à découvrir :

Persepolis, they can’t control : nouveau clip

dans LES NOUVELLES/MUSIQUE

Le duo montois Persepolis revient avec son deuxième EP Temptation Part I&II le 9 février. Un premier extrait est disponible avec le clip sombre et explosif de « Can’t Control ».
)
Lire plus

Night Mess #2 : désordre artistique made in ICART

dans ART ET CRÉATION/DIVAGATIONS LOCALES/MUSIQUE

Le jeudi 14 juin, le temps d’une nuit, les élèves de deuxième année de l’ICART, une école formant aux métiers de l’art et de la culture, proposent Night Mess 2, un rendez-vous pluridisciplinaires conviant différents artistes et activités en tout genre. Résultat : une programmation riche en diversité et qui fait la promotion de talents locaux tout en célébrant l’esprit de la fameuse Factory d’Andy Warhol.
)

Un projet 100 % étudiant

Fondée en 1963, l’ICART est une école de référence à Bordeaux pour ce qui relève de la formation des acteurs culturels et artistiques de demain. Avec un programme pédagogique centré sur ses élèves, l’école propose de véritables dispositifs leur permettant d’expérimenter les réalités d’un projet de A à Z. La Nuit de l’ICART fait partie de ces dispositifs ; il s’agit d’une carte blanche confiée aux élèves de la deuxième année de l’école, chargés de coordonner une soirée artistique. Cette année, ils étaient ainsi 36 à plancher sur la programmation de l’événement. Avec la pluridisciplinarité et l’expérimentation comme mots d’ordre, l’intitulé Night Mess s’est imposé pour bien illustrer la volonté de l’équipe organisatrice de mettre en place une multitude de propositions : désordre dans lequel le visiteur est invité à se perdre.

La Fabrique d’Andy Warhol mise à l’honneur

La spécificité de cette deuxième édition réside notamment dans l’éditorialisation du rendez-vous. C’est en effet le désir de renouer avec l’esprit de la fameuse Factory d’Andy Warhol qui a motivé les étudiants. Galerie d’expositions, studio de tournage, club, lieu de projection ou de concert… Le lieu de l’artiste mythique est à l’image de Night Mess : une association d’éléments très divers qui confère à cet espace une dimension artistique passionnante. Cette véritable maison d’arts ouverte à tous, où chacun était libre de devenir une « superstar » sera donc réactivité en plein cœur de Bordeaux, à l’Espace Saint Rémi. Une série d’expositions de Mathieu Le Breton, Pierre Martial, Jo Brouillon, Max Boufathal et Jonathan Hindson seront mises en avant dans la salle, tandis que niveau performance, on retrouvera Claire Soubrier, Ambact, Hugo Brillet (Passion), André Haggard, La Chambre Bleue ou Harry Cature. Laurent Lesca, le duo Persepolis, le producteur Obsimo et les saveurs tropicales de 6SOUL se chargeront eux de nos oreilles. Rendez-vous est pris pour cette deuxième édition d’un événement sur lequel on mise beaucoup !
)

Retourner là haut