Tag archive

Pas Mal

« Pas mal », une compil en hommage à Philippe Rey

dans MUSIQUE/SÉLECTA

Figure active du paysage musical indé bordelais, l’artiste Philippe Rey s’est éteint en novembre 2018 après 8 mois de batailles contre un cancer. En souvenir de sa personnalité attachante, « humble et honnête », ses amis lui ont dédié une compilation truffée de morceaux d’artistes locaux et pas que. Les recettes récoltées serviront à organiser un festival à Bordeaux cet été, en sa mémoire.

Artiste touche-à-tout, passionné et engagé sur plusieurs projets, le bordelais Philippe Rey était très actif au sein de la communauté underground européenne. Membre de plusieurs groupes, dont Sincabeza et Nuer, il était aussi promoteur de concerts DIY et grand défenseur de musique expérimentale à travers notamment son label Atelier Ciseaux, qui a fait le choix de cesser ses activités au bout de 10 ans de bons et loyaux services pour la scène musicale indé, avec un paquet de signatures de qualité à son actif, de François Virot à Police Des Mœurs, Essaie Pas  (le projet de la canadienne Marie Davidson), TOPS, Moss Lime, Sierra Manhattan… Bref, Philippe Rey était du côté de ceux qui s’activent, défrichent et œuvrent à la mise en avant de talents émergents, à déterrer des trésors cachés et valoriser des groupes en live.

Figure très respectée au niveau local (et au-delà), Philippe Rey a notamment été célébré lors de la quinzième édition de Bordeaux Rock. Dans la continuité de ce bel hommage, certains de ses amis ont décidé de lui dédier une compilation bien fournie à écouter ci-dessous ; Pas Mal. Une initiative rendue possible par David Loquier (membre du groupe RougeGorgeRouge) et Simmo (membre de Souvaris devenu Cantaloupe).

Avec pas moins de 51 morceaux, la réunion d’artistes est conséquente, illustrant bien les multiples connexions noués par Philippe, capable de fédérer et de susciter autant d’adhésion. De Chocolat Billy à Petit Fantôme en passant par L’Ocelle Mare ou certains titres de Sincabeza (groupe au sein duquel on retrouvait donc Philippe et David, à l’origine de la compilation) et de Nuer eux-mêmes, c’est tout un pan de la scène musicale du coin qui est à retrouver sur la compilation, avec de vieux titres ou des lives déterrés pour l’occasion. Un rendu qu’aurait sans doute qualifié de « pas mal » celui à qui elle est dédiée. Pour aller au-delà et rendre tangible l’attachement que lui prête les artistes et personnes à l’initiative d’un tel projet, sachez que les deniers récoltés par la vente de la version numérique de la compil seront réinvestis dans l’organisation d’un festival cet été, toujours en l’hommage de Philippe.
}

Retourner là haut