Tag archive

Nouveauté

Euphonik Balade : nouveau festival éco-responsable de la région

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

Euphonik Balade, c’est l’idée de créer un événement à la programmation éclectique tout en limitant son impact sur l’environnement par la réduction des déchets. Né de l’association Euphonik Bazar, ce festival se déroulera, pour sa première édition, au cœur des Deux-Sèvres, à La Chapelle-Pouilloux, dans un écrin de nature. Ça se déroule un samedi 18 mai et c’est ouvert à tous (prix libre). Alors foncez !

Euphonik Bazar : une association où les membres sont regroupés par le plaisir et la motivation, le partage et la création

Constituée de différents acteurs du milieu festif et nocturne Poitevin, l’association Euphonik Bazar est garnie majoritairement de membres du Lustucrew & Echo System mais aussi des Rabouins et de LHO, et plus globalement de bénévoles motivés qui partagent le même souhait. Ensemble, ils ont déjà organisé trois gros événements (Imminent Take Off, Mayday et ABYSS) sur le superbe site des « Petites Aubuges » ainsi que de nombreuses soirées dans les bars locaux. Créée en 2014, avec pour volonté, la promotion de la musique électronique mais également de la culture au sens large en Deux-Sèvres, cette association se lance dans la réalisation de son premier festival : Euphonik Balade.

Avec une programmation éclectique, de sorte qu’il y en ait pour tous les goûts (dub, piano, electro), Euphonik Bazar cherche également à promouvoir, à travers ce festival, un nouveau mode de pensée basé sur des enjeux éco-responsables. Le but étant d’organiser une soirée en limitant son impact sur l’environnement par la réduction des déchets. Des composts, des poubelles de tri et de déchets seront mis à disposition pour permettre une visibilité auprès du public, de la production des déchets durant l’événement. Afin de favoriser les circuits courts, l’association proposera également une restauration et une buvette préparée en collaboration avec des agriculteurs, maraichers, brasseurs et commerçants de la région.

Une programmation d’artistes régionaux

Outre le formidable concept éco-responsable de ce festival, le line-up est jovial et bordelais. Qui demander de mieux que MEZERG et son piano boom boom ? Si vous l’avez raté le 30 avril à la Rock School Barbey à Bordeaux, c’est l’occasion d’aller écouter ce musicos aux multiples talents, qui sait allier l’humour à son instrument favori, le piano. Le groupe TravelerZ sera aussi de la partie ; entre digital reggae/dub, electro, disco et plus, ce trio a sorti son premier opus « Welcome to the Unknown », disponible en libre téléchargement sur le net.

Avec son style hard rock, electro/metal, le groupe Carbon Killer évolue dans le genre musical et artistique, la synthwave. Ils ont déjà joué au PAMA à Pessac, à l’IBOAT, La Voûte, le VOID // BDX ou encore à l’Antidote à Bordeaux. Enfin, pour finir la soirée sur une note d’électro, techno et house, les DJ’s du crew de Euphonik Bazar viendront mixer. Il y aura Djelat, Titou, Indiana Ju’ et Sfunky.

« Sensible » de Cadavreski : chronique

dans MUSIQUE

Ton initiation au rap français alternatif, c’était les Svinkels, Triptik, le Klub des Loosers et TTC ? Depuis, assoiffé de nouvelles productions, tu ères de groupe en groupe, tentant un Noir Fluo par ci, un Ministère des Affaires Populaires par là, divagant parfois, avec un peu de nostalgie, sur un bon vieux titre de MC Circulaire…? Réjouis toi, cher lecteur ! Car le label Les Disques d’En Face est là pour nous régaler avec du son tout neuf. Après le premier EP très prometteur Rapafacette, Cadavreski revient avec Sensible, sorti le 19 février dernier.

album Cadavreski Sensible

Maniant les mots avec la plume d’un Mallarmé du bitume, les 4 chanteurs et leur DJ nous embarquent dans leurs délires militanto-festifs et leur humour noir bon enfant, le tout sur des rythmes guinguetto-funky-électro-hip-hop. Bref, c’est cool, ça sonne bien, on adore et on te le recommande !

S’il n’y a pas encore de clip extrait de ce nouvel album, Sensible de Cadavreski est disponible en écoute libre et à l’achat, virtuel comme physique, sur la boutique en ligne des labels indépendants. En attendant, tu peux t’envoyer un petit son de Rapafacette pour te donner un avant-goût !

KAM Records présente la KAM ROOM

dans MUSIQUE

Un studio, des artistes, des tables de mixage, un site, une longue après midi : WELCOME TO THE KAM ROOM. 

Ça t’intrigue ? Nous aussi. On est donc allé poser quelques questions à Jack Striker, organisateur de la KAM Room.

11147248_764174233687523_3821269539365118291_n

LE TYPE : Jack, parle nous un peu de ce concept de Kam Room ?

Jack : Tout d’abord, merci à toi de t’intéresser à ça. Le Type sera le premier Webzine à relayer l’information et c’est important pour nous.
La KAM Room est un concept à la fois simple et complet. Pour te mettre dans l’ambiance, imagine toi un samedi après-midi où tu n’as pas envie de sortir, tu as fais la bringue la veille et tu as envie de te poser chez toi avec de la musique sans avoir à te lever toutes les 10 minutes à cause des pubs qui défile sur ton lecteur audio… En bref, la KAM Room est un endroit où KAM Records invite des artistes (très souvent des amis) à mixer/jouer pendant plusieurs heures, le tout retransmis en streaming par AddictivMusic.com et enregistré pour une diffusion en replay, accompagné de commentaires concernant les artistes durant tout l’événement.
Trois caméras ou plus sont placées dans mon appartement (le Studio KAM Records, comme on l’appelle) et permettent une visibilité complète de la personne qui joue.
Chaque set dure en moyenne 1 heure et on essaie de faire jouer, au total, 7 à 10 artistes (parfois en duo).

Le concept est d’autant plus intéressant puisque c’est la journée, donc pas de soucis de voisinage (rires). Nos potes passent boire un coup en écoutant de la musique, on a le salon pour être tranquille… Bref, c’est comme à la maison.

Pourquoi est-ce intéressant pour des artistes, et en particulier pour KAM Records ?

Le premier point fort de cet événement est le fait que chaque artiste présent a, par la suite, un set d’une heure enregistré et filmé sous plusieurs angles. Ca peut paraître anodin, mais c’est un très bon support de promotion pour eux. Tout le monde n’a pas la possibilité de se filmer en jouant avec une bonne qualité audio, gratuitement.
Autre point fort, les rencontres. On essaie d’inviter des gens différents à chaque fois, des personnes qui ne se croiseraient pas forcément dans leurs clubs respectifs. Je dis ça, mais finalement c’est là où on se rend compte que Bordeaux est petit puisque la plus part du temps, les mecs se connaissent tous entre eux (rires).

12299347_764174117020868_2874602062079662303_nPour KAM Records, c’est un gros avantage puisque c’est un concept qui n’existe pas encore à Bordeaux. Certes, on peut se faire filmer en train de jouer en faisant appel à quelqu’un de spécialisé dans le domaine. Mais être filmé, retransmis et enregistré pour être diffusé en replay – encore une fois, gratuitement – ici, à Bordeaux… ça n’a jamais été fait.
Il y a déjà Boiler Room qui fait la même chose que nous. Le principe est le même. Cependant, ici, on fait jouer les connaissances ou les gens que l’on a envie de voir jouer, qu’ils soient connus ou non. C’est avant tout une partie de plaisir pour nous. Il faut aussi noter (encore) que Boiler Room n’est pas présent à Bordeaux.

Pour la petite histoire, il faut savoir que le projet avait été proposé à quelques clubs, mais il a été refusé, faute de moyens surement… Cependant, on est en pourparler avec une salle indépendante… Affaire à suivre de très près…

Pourquoi AddictivMusic.com ?

La rencontre avec AddictivMusic.com s’est faite en deux temps. D’abord l’interview réalisée l’année dernière sur tout mon parcours musical et, ensuite, l’émission faite cette année sur KAM Records.
Suite à ça, beaucoup de projets ont été imaginés… On en a discuté avec Alex (responsable d’AddictivMusic.com) et il était très enthousiaste. On s’est donc lancé comme on l’a toujours fait, sans vraiment savoir si les choses allaient fonctionner.

12289622_764174027020877_2023854787026387288_n

La première KAM Room a été une réussite sur le plan musical, amical et de la découverte. La deuxième KAM Room… c’était bien plus que ça. On a vraiment sentit quelque chose d’important durant cette journée. On a donné le maximum et les résultats ont été concluants.
Pourquoi AddictivMusic.com ? Parce que Alex est quelqu’un qui bosse, il en veut et il connaît son boulot. C’est donc un plaisir de bosser avec lui. On s’entend bien, il est bon, il tient sept heures derrière son écran à gérer les caméras, le son et les invités… Voilà, tout est dit.

Les auditeurs sont-ils au rendez vous ?

Comme dit plus haut, la première a bien fonctionné. Les auditeurs étaient là. Pour la deuxième, on a eu 3 fois plus de monde qui nous ont regardé. Autant te dire qu’on est plus que satisfait. Les réactions ont été bonnes (que ce soit le bouche à oreille ou les réseaux sociaux) et le public était content.
Qui sait, la prochaine fois, les gens seront peut être plus devant leur PC que devant leur télé (rires).

Les artistes de Kam Records sont-ils emballés par ce projet ?

Demande ça à Stan, Charlotte, Julia et même Loïc et tu auras la réponse… (rires). Mais je peux te la donner : oui, ils le sont ! Ils sont vraiment contents de pouvoir se retrouver autour d’un thème qu’ils partagent tous. La KAM Room c’est aussi l’occasion de boire des coups et raconter des conneries avec tes potes, que tu mixes ou non. Si tu n’as pas l’occasion de les voir en semaine alors tu peux les retrouver chez moi le samedi, une fois par mois, c’est quand même sympa non ?

12316195_764173970354216_6598089775212498604_n

A l’avenir, la Kam Room sera t-elle ouverte au public ?

C’est justement en projet ! On est maintenant en décembre, la KAM Room est mensuelle (sauf période de fête), on reprendra donc tout ça en janvier. La prochaine sera quelque peu différente. Le concept ne change pas, mais quelques paramètres vont évoluer : nouveaux horaires, temps de vidéos plus long, nouveaux artistes, nouveau lieu et donc ouvert au public ! Oui, en effet, la prochaine ne se déroulera pas chez moi mais dans la « cave » – oui, chez KAM Records on aime les caves (cf. soirées Under Loft et Under Garage) – d’un des artistes présent chez KAM. C’est une très bonne opportunité puisqu’on va pouvoir inviter plus de personnes, avoir une ambiance sonore encore plus poussée et peut être même une décoration différente à chaque fois… Encore une fois, affaire à suivre de très près parce que les places seront extrêmement limitées !

Le mot de la fin ?

Merci à Alex pour son travail énorme avant/après événement (on ne se rend peut être pas compte mais il y a beaucoup de boulot) et merci à son équipe qui bosse avec lui virtuellement (site, serveur, montage, mise en ligne des vidéos…). Son webmaster est quelqu’un de très bon.
Merci à ceux qui ont participé et à ceux qui vont participer, sans eux le projet n’aurait pas évolué. Encore une fois, restez connecté… L’année 2016 va être très décisive pour KAM Records (et Le Type sera le premier au rendez-vous ;)).

Merci à vous.

12308361_764173973687549_1035723506000254772_n

LE TYPE : Merci pour ton implication Jack, ça nous fait plaisir de voir des artistes qui se bougent vraiment pour ce qu’ils aiment. Et bien sûr, on est heureux de partager tes rendez vous ;).

\looparrowright KAM Records

\looparrowright AddictivMusic

\looparrowright KAM Room o2

\looparrowright FB / KAM Records 

 

Retourner là haut