Tag archive

Mezerg

Euphonik Balade : nouveau festival éco-responsable de la région

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

Euphonik Balade, c’est l’idée de créer un événement à la programmation éclectique tout en limitant son impact sur l’environnement par la réduction des déchets. Né de l’association Euphonik Bazar, ce festival se déroulera, pour sa première édition, au cœur des Deux-Sèvres, à La Chapelle-Pouilloux, dans un écrin de nature. Ça se déroule un samedi 18 mai et c’est ouvert à tous (prix libre). Alors foncez !

Euphonik Bazar : une association où les membres sont regroupés par le plaisir et la motivation, le partage et la création

Constituée de différents acteurs du milieu festif et nocturne Poitevin, l’association Euphonik Bazar est garnie majoritairement de membres du Lustucrew & Echo System mais aussi des Rabouins et de LHO, et plus globalement de bénévoles motivés qui partagent le même souhait. Ensemble, ils ont déjà organisé trois gros événements (Imminent Take Off, Mayday et ABYSS) sur le superbe site des « Petites Aubuges » ainsi que de nombreuses soirées dans les bars locaux. Créée en 2014, avec pour volonté, la promotion de la musique électronique mais également de la culture au sens large en Deux-Sèvres, cette association se lance dans la réalisation de son premier festival : Euphonik Balade.

Avec une programmation éclectique, de sorte qu’il y en ait pour tous les goûts (dub, piano, electro), Euphonik Bazar cherche également à promouvoir, à travers ce festival, un nouveau mode de pensée basé sur des enjeux éco-responsables. Le but étant d’organiser une soirée en limitant son impact sur l’environnement par la réduction des déchets. Des composts, des poubelles de tri et de déchets seront mis à disposition pour permettre une visibilité auprès du public, de la production des déchets durant l’événement. Afin de favoriser les circuits courts, l’association proposera également une restauration et une buvette préparée en collaboration avec des agriculteurs, maraichers, brasseurs et commerçants de la région.

Une programmation d’artistes régionaux

Outre le formidable concept éco-responsable de ce festival, le line-up est jovial et bordelais. Qui demander de mieux que MEZERG et son piano boom boom ? Si vous l’avez raté le 30 avril à la Rock School Barbey à Bordeaux, c’est l’occasion d’aller écouter ce musicos aux multiples talents, qui sait allier l’humour à son instrument favori, le piano. Le groupe TravelerZ sera aussi de la partie ; entre digital reggae/dub, electro, disco et plus, ce trio a sorti son premier opus « Welcome to the Unknown », disponible en libre téléchargement sur le net.

Avec son style hard rock, electro/metal, le groupe Carbon Killer évolue dans le genre musical et artistique, la synthwave. Ils ont déjà joué au PAMA à Pessac, à l’IBOAT, La Voûte, le VOID // BDX ou encore à l’Antidote à Bordeaux. Enfin, pour finir la soirée sur une note d’électro, techno et house, les DJ’s du crew de Euphonik Bazar viendront mixer. Il y aura Djelat, Titou, Indiana Ju’ et Sfunky.

Speen Festival : la création émergente bordelaise à l’honneur

dans ART ET CRÉATION/DIVAGATIONS LOCALES/MUSIQUE

Les 14 et 15 septembre prochain, le Festival Speen prend ses quartiers à l’IBoat, pour deux journées consacrées à la culture, envisagée de manière pluridisciplinaire. En cherchant à démocratiser l’art et encourager la création, l’objectif du festival est de décloisonner les pratiques en s’ouvrant au plus grand nombre. Né de la rencontre de quatre jeunes femmes et artistes, le festival prendra de multiples formes à travers des performances, conférences, un « arbre à palabres », des expositions, des rencontres chorégraphiques, des concerts, des saynètes mettant à l’honneur la danse, la musique, le théâtre, les arts plastiques, la vidéo et la photographie… De quoi contenter tout le monde. Et de mobiliser tout le monde : le Festival Speen est en effet l’occasion de mettre en synergies différents acteurs culturels locaux auxquels ont été confié des cartes blanches. Curieux d’en apprendre d’avantage sur la programmation du festival, on a demandé à son équipe de nous parler un peu plus de ces cartes blanches, regroupées en 4 catégories : exposition, workshop, performances dansées et brunch musical.

 

EXPOSITIONS

« Des dessins qui se ressemblent, s’assemblent, toujours empreints d’onirisme. Le temps s’étire et parfois se fige pour mieux retranscrire l’envers du décors. Une ode au temps perdu, au temps qui passe, tantôt tristes tantôt optimistes les personnages amputés d’une partie d’eux cherchent à se reconstruire et à évoluer au fil des traits. Un univers intime qui puisent dans les nombreux paradoxes de l’humain. »

« Mia Tigerlily (Laura Claudel) est illustratrice indépendante, basée à Bordeaux. Elle répond généralement à des commandes variées : logos, fresques murales, live painting, couvertures de CD et édition (Dibri Colibri, Lilly jeunesse). Elle fait aussi ses propres illustrations, au style pop art et urbain, en utilisant le dessin, la peinture ou la colorisation numérique. Elle vend ses impressions sur bois, t-shirts illustrés et carnets auto-édités. »

)

WORKSHOPS

« Organisation bordelaise qui met en place des événements visant à favoriser la rencontre entre les différents styles de danse et les cultures associées. En effet, nombreux sont les conflits socio-culturels que l’on retrouve dans les pratiques artistiques. Afin d’y pallier, l’organisation organise des rencontres à trois niveaux :

  • Entre les professeurs/artistes : en leur faisant donner un cours en « team teach » c’est à dire à deux durant l’intégralité du cours, entre un professeur de danse dancehall et l’un professeur de danse hip-hop.
  • Entre les élèves/danseurs : qui viennent prendre le cours, découvrent et approfondissent la technique de l’autre, validée par un intervenant bien connu dans leur culture, et rencontrent le public de l’autre.
  • Entre le public, venu apprécié les workshops mais également la soirée qui clôture chaque événement de l’organisation. »

)

PERFORMANCES DANSÉES

  • SPLEEN COLOR #2

« Spleen Color » est le fruit de trois artistes aux univers et sensibilités différents. Il s’agira d’un voyage d’exploration haut en couleurs et en émotions. Explorer c’est s’essayer, essayer de faire coexister deux choses de différentes natures, deux émotions différentes, deux perceptions différentes pour arriver à une entité. L’exploration de la dualité, thème de prédilection Baudelairien, sera donc le fils conducteur à ce « Spleen Color ».

Chorégraphie, interprétation et mise en scène : Soraya Bénac (directrice du Studio Bénac à Bordeaux), Silvana Galinotti et Ivan Torres.

« « Printemps » est la rencontre entre deux personnages étranges et touchants, mus par une recherche de sens et d’humanité. Se tisse et se dessine une relation maladroite mais bienveillante, fruit d’une nécessité de s’échapper d’une atmosphère hostile et préfabriquée à laquelle les deux individus semblent incapables de s’adapter. Emprunte d’un univers burlesque et pathétique à la Buster Keaton et Jacques Tati, cette danse jubilatoire s’ancre dans un climat actuel de résistance. Les deux corps défendent une danse contemporaine et théâtrale, énergique et clownesque à en dérider les plus grincheux. Émergent alors un éveil, une (re)connaissance où les poings levés clament une note d’espoir ; celle cachée dans chaque bruissement de feuilles, chaque bourgeon, chaque embryon de révolte.

Chorégraphie, interprétation et mise en scène : Zoé Coudougnan et Camille Rabot. »

)

BRUNCH MUSICAL

« Marc Mezerg est un pianiste doué, féru d’événements incongrus, qui va au gré de son Piano BoumBoum autour de la belle ville de Bordeaux… Et pas que !

C’est un pianiste sur un piano à roulettes, amenant avec lui ses différents instruments pour un véritable concert-guinguette dans les endroits les plus insolites. Le tramway, et pourquoi pas carrément la grande route en piano-stop direction Budapest ! »

)

LES AUTRES PARTENAIRES BORDELAIS DU FESTIVAL SPEEN

  • L’I-BOAT ET LA CANTINE DE L’I-BOAT

Qui nous met à disposition leur magnifique péniche afin d’offrir un lieu incongru au Speen Festival. Ils nous mettent également à disposition leur équipe technique et co-organise le brunch musical.

  • LA GARE DE BORDEAUX-SAINT-JEAN

Qui nous accueillera pour une escale lors de notre itinéraire photographique et qui est un partenaire dans la communication de cette édition.

  • LA BASE SOUS-MARINE

Qui nous accueille également pour une escale lors de notre itinéraire photographique.

  • LA MAIRIE DE BORDEAUX
  • LE STUDIO ATTITUDE A EYSINES
  • LE CUVIER-DE-FEYDEAU ET LA MAIRIE D’ARTIGUES-PRES-BORDEAUX

Qui nous ont offert deux espaces de résidence, pour la création de Spleen Color #2 et pour le gagnant de La Récréation

)

Mezerg veut relier le Sziget festival en stop depuis Bordeaux avec un piano

dans DIVAGATIONS LOCALES/MUSIQUE

Pour rejoindre le Sziget Festival où il jouera en août prochain, le bordelais Mezerg s’est lancé le pari génial de faire le trajet en auto-stop. Avec une petite particularité : pour relier les deux villes distantes de 2000 kilomètres, il sera accompagné d’un piano.

Illustration : Lily

}

Un artiste qui milite pour le décloisonnement des pratiques artistiques

Artiste, pianiste, militant et vidéaste, Mezerg à tout du touche-à-tout à l’esprit foisonnant de bonnes idées. Cherchant à décloisonner les pratiques culturelles, le bordelais déconstruit et cherche toujours à explorer de nouveaux territoires artistiques. Avec sa performance acoustique PianoBoomBoom, il a notamment revisité son piano pour en faire un instrument délivrant une énergie brute. PianoToutTerrain est un autre de ses projets, grâce auquel Mezerg, muni d’un piano droit, d’un charley et d’une grosse caisse, a investit le tramway bordelais en compagnie de 70 spectateurs survoltés afin d’organiser le premier festival Sur les rails via son association L’Incongru. Organisée de manière clandestine, sans accord préalable des pouvoirs publics, la performance a rencontré un succès certain au regard de son originalité.

}

Le PianoStop : le nouveau pari de Mezerg pour relier Bordeaux et Budapest

Dans cette logique d’exploration de nouveaux horizons musicaux, un nouveau projet fou et génial a trotté et germé dans la tête de Mezerg : le PianoStop. Invité à venir jouer sur la scène du camping français au sein du Sziget festival (un des festivals les plus grands d’Europe), le pianiste s’est lancé le défi de relier Bordeaux et Budapest en auto-stop, en compagnie de son piano, pour « inventer une musique itinérante, mouvante, énergique et anti-conformiste ». Pour Mezerg, l’objectif est de se rapprocher des gens afin de vivre l’expérience la plus authentique possible. Soutenu par la Mairie de Bordeaux et le Sziget Festival dans son odyssée musicale, il devra ainsi trouver des voitures capables d’accueillir un piano. Le festival démarrant le 9 août, il se donne 21 jours pour rejoindre Budapest, et ce uniquement équipé d’une tente. Proximité et convivialité sont les mots d’ordre de cette expérience singulière, que son auteur revendique comme « musicale, artistique, européenne, engagée et citoyenne ». Ce road trip particulier sera également l’occasion pour Mezerg de réaliser des vidéos qui permettront de documenter cette aventure fascinante pour laquelle on lui souhaite beaucoup de bonheur !

}

Retourner là haut