Tag archive

L’Astrodome

Live rock & sets électroniques, l’open air hybride de L’Astrodøme

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

Jeudi 18 juillet, en guise d’après-le-travail prolongé ou simplement de vacances appréciées, l’équipe de L’Astrodøme organisent un open air au skatepark des Chartrons, entre rock et musiques électroniques, le tout en entrée libre !

Acteur devenu incontournable de la scène indé bordelaise, L’Astrodøme continue d’essaimer ses événements ici et là à Bordeaux. L’ère du temps étant aux open air, c’est naturellement que le crew s’apprête à investir un spot particulier en vue d’une longue et belle soirée d’été : le skatepark des Chartrons. En délocalisant ainsi son propos hors de son lieu habituel, l’association renforce son maillage du territoire local et la dimension atypique des rendez-vous qu’elle propose en explorant un terrain relativement peu exploité par les promoteurs et autres organisateurs d’événements de Bordeaux. Toujours soucieux de soigner son public, l’équipe a d’ailleurs prévu de quoi se désaltérer ainsi que se rassasier pendant l’open air qui se déploiera de 18h00 à minuit. Un stand de disques vinyles est également prévu pour les plus mélomanes. Au-delà, ce rendez-vous tranche de ce qu’on a l’habitude de voir à travers la mise en avant à la fois de collectifs de musiques électroniques et de live rocks.

Un événement hybride à la croisée des genres

Cet Astroshøw s’affirme en effet comme une fête singulière compte tenu de sa programmation. En mélangeant dj set et groupes de rock, l’événement promet un croisement singulier à la fois des publics et des esthétiques. Pour entamer le bal, c’est l’équipe organisatrice elle-même qui s’installera derrière les platines pour une sélection affinée de pépites rock et psychées. Les locaux de Cosmopaark (du collectif Flippin Freak’s) enchaîneront avec leur shoegaze débarqué d’une autre planète. Ce sera ensuite au tour des toulousain de SLIFT et leur psych garage de proposer un live survolté, avant de laisser la place à la tête d’affiche de cet open air : Le Villejuif Underground qui a « autre chose à foutre que de sauver le rock français ». Le CIAO! Soundsystem clôturera cette joyeuse fête avec la pêche qu’on leur connaît et qu’on a déjà hâte d’aller apprécier. Rendez-vous là-bas ?
)

Tess Parks, Mike Krol : le printemps rock de L’Astrodøme

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

L’Astrodøme continue son beau boulot de valorisation de la scène rock garage et psychédélique au cœur de Bordeaux, dans son lieu du centre-ville. Dans les prochains jours, c’est Mike Krol (15 avril) et Tess Parks (20 avril) qui y seront conviés. Un printemps qui s’annonce sous les meilleures hospices.

Après l’organisation de la deuxième édition du Sidéral Psych Fest, l’association culturelle L’Astrodøme enchaîne les belles dates. Tour à tour, le collectif accueillera des groupes bien identifiés de la scène rock, garage et psyché tels que les grecs de Bazooka, l’américain Mike Krol ou la canadienne Tess Parks. En sus de ce beau rassemblement, un travail de valorisation de la scène locale est effectuée, à travers l’invitation de groupes de la région, à l’image de J.C.Satàn ou de Mamapsyche, « enfant caché de la scène underground française [qui] émerge des bas-fonds bordelais ». Grâce à L’Astrodøme, ces groupes peuvent côtoyer ces autres formations internationales et se connecter avec ces dernier en vue à leur tour, peut-être, de fouler d’autres villes d’Europe et au-delà. Tour d’horizon des ces artistes invités ramenés par le collectif à Bordeaux.

Mike Krol : garage power pop punk, Los Angeles

Tout droit débarqué de Californie, Mike Krol distille avec ses riffs disto et un son brut une énergie punk-rock qui sent bon les années 2000 sans pour autant regarder en arrière. Son dernier album Power Chords en est le meilleur témoin ; avec un certain talent de songwriting, le bonhomme prouve encore une fois que Los Angeles est un haut lieu de la créativité contemporaine.

Bazooka, garage punk psych, Athènes

Qui a dit que la Grèce déprimait ? Malgré un contexte socio-économique et politique complexe, la jeunesse du pays se fout bien des déterminismes et clame sa volonté de dessiner d’autres horizons à travers l’art et la culture. Groupe actif de la capitale Athènes, Bazooka pourrait bien être un porte-étendard de ce mouvement, à travers son punk tendance garage qui flirte avec des sonorités psyché. Un bon remède à la gueule de crise.

Tess Parks, neo psych pop sixties, Toronto & Londres

Originaire de la capitale canadienne, Tess Parks s’est installée à Londres, illustrant là encore l’attractivité de la capitale britannique qui malgré le Brexit continue d’accueillir (pour combien de temps ?) une belle partie de la faune psyché contemporaine. Son dernier album, sorti en 2018, est le fruit d’un travail avec Anton Newcombe (leader du Brian Jonestown Massacre) et s’inscrit parfaitement dans la veine d’une scène rock alternative et indie qui n’en finit plus de produire des sorties toujours quali.

Sidéral Fest #2 : raout psyché bordelais

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

Après une première édition réussie l’an dernier, le Sidéral Bordeaux Psych Fest rempile cette année et voit les choses en grand les 14, 15 et 16 mars. En investissant L’Astrodøme mais aussi la Salle Des Fêtes Bordeaux Grand-Parc et en musclant sa programmation, le festival affiche ses ambitions : devenir le rendez-vous incontournable de la région des musiques psychédéliques.

Credit photo : Julien Dupeyron

Fédé locale du trip psyché

Tout deux très actifs dans leurs villes respectives (Bordeaux et Biarritz), les deux collectifs aux commandes du Sidéral Bordeaux Psych Fest ont réussi le pari de mettre en place un beau raout psychédélique dans la capitale girondine. Comme en 2018, ces deux acteurs de la scène artistique régionale, L’Astrodøme et Musique d’Apéritif, vont permettre aux locaux de profiter d’une programmation perchée sur trois jours, dans notamment deux lieux de la ville : la toute fraîche Salle Des Fêtes Bordeaux Grand-Parc et bien sûr le QG de L’Astrodøme, qui a l’habitude d’accueillir des concerts et autres showcases d’artistes ou groupes psyché de passage dans la région. A l’heure où l’engouement pour le genre est manifeste (avec des formations comme Pond ou Tame Impala en tête de proue), il manquait en ville un rendez-vous capable de fédérer les amateurs de ces esthétiques et autres freaks adeptes de pareils trip psychédéliques. C’est donc chose faite avec ce Sidéral destiné aux aficionados de « fuzz, des boucles lancinantes, de réverbération, de découverte et d’aventure ».

Une deuxième édition qui décolle pour les nuages

Pour cette deuxième édition, les deux crews unissent leur force une nouvelle fois et proposent trois jours de fête hallucinées, avec un beau programme composé de pas moins de douze noms. Un premier showcase spécial permettra d’entamer les hostilités de douce manière le jeudi avec les belges de Phoenician Drive et les portugais glam de Big Red Panda. L’affiche de la soirée du vendredi (15 mars) résonne particulièrement bien avec les anglais de Temples, les allemands d’Odd Couple et leur surf-music délirante aux frontières du krautrock, les suédois de MaidaVale et leur transe nordique ou encore les deux groupes français Deux Boules Vanille et Kaviar Special, deux très beaux projets à ne pas louper.

Le samedi n’est pas en reste avec les ricains cultes de Radio Moscow et leur « blues-rock du XXIe siècle », ou encore Zombie Zombie, derrière lequel on retrouve le très talentueux Etienne Jaumet ; un projet qui fait savamment s’entremêler musiques électroniques et psychédéliques. Le Portugal, où la scène psyché est particulièrement bien développée, sera représentée avec Solar Corona, tandis que l’Italie nous enverra New Candys, entre rock alternatifs et vibes dark. Les toulousains de SLIFT et les allemands d’Electric Moon complèteront un plateau parfaitement équilibré qu’on a hâte de découvrir samedi 16 mars.
}

Sidéral Psych Fest : nouveau rendez-vous bordelais psyché

dans DIVAGATIONS LOCALES/MUSIQUE

Du 5 au 7 avril, la première édition du Sidéral Bordeaux Psych Fest proposera une programmation entièrement dédiée aux esthétiques psychédéliques. L’évènement prendra place au sein d’unlieu qui commence à bien se faire connaître des mélomanes bordelais : L’Astrodøme, avec son équipe aux manettes ainsi que le collectif Musique d’Apéritif.

Un festival rendant compte de la vitalité des musiques psychédéliques

La scène psyché se porte bien. De Los Angeles à l’Australie, en passant par le Portugal, l’Italie, nos Landes françaises ou même Bordeaux, une pléthore d’artistes ne cessent d’émerger sur la carte géographique musicale mondiale. Avec des têtes d’affiches ayant su populariser ce courant tels que Tame Impala, Pond voire Mac Demarco ou Jacco Gardner, les musiques psychédéliques connaissent un net regain d’intérêt depuis quelques années. Ces inspirations ont poussé de nombreuses autres groupes à proposer leur propre définition d’un genre en réinvention permanente.

Pas besoin de regarder d’ailleurs bien loin pour observer l’effervescence de cette scène foisonnante : à Bordeaux et dans la région, pas mal de groupes s’activent. Qu’on parle de stoner, de garage, de rock psyché ou de dream pop, les musiques psychédéliques connaissent ici aussi leurs héros locaux, avec notamment le heavy psychedelic boogie du trio Libido Fuzz ou la « chanson française krautyque » de BANCAL. La scène locale bénéficie d’ailleurs d’un réseau de salles à l’écoute, qu’il s’agisse du VOID ou de L’Astrodøme, deux des terrains de jeu du Sidéral Bordeaux Psych Fest.

14 artistes nationaux et internationaux & un rendez-vous porté par deux collectifs locaux

Derrière cette initiative salutaire, on retrouve donc deux activistes de la scène musicale locale. D’abord L’Astrodøme, collectif de musiciens et lieu de diffusion qui fait également office de lieu de répétition et de résidence. « Petite boîte à musique amplifiée au cœur de Bordeaux », le spot voit régulièrement de beaux concerts prendre place au sein de ses murs depuis quelques mois. C’est Musique d’Apéritif qui l’accompagne dans la production du Sidéral Bordeaux Psych Fest. Basé à Biarritz, le collectif de DJ est rodé à l’organisation de soirées, et sera donc de la partie pour cette belle sauterie hallucinée réunissant deux collectif musicalement très compatibles.


Soucieux de proposer un évènement qualitatif dès cette première édition, les deux entités ont fait appel à leurs réseaux respectifs pour rameuter de beaux noms du champ psychédélique en France, en Europe et au-delà. Les italiens de Sonic Jesus et de Go!Zilla feront le déplacement, de même que les américains Wooden Indian Burial Ground, les portugais de 10 000 Russos et d’Astrodome. La scène française sera elle représentée par The Blind Suns (Angers), SLIFT (Toulouse), Dusty Mush (Paris) et les locaux BANCAL et Libido Fuzz. Une belle fête perchée à laquelle on a hâte d’assister : le rendez-vous est pris.
}

Retourner là haut